Magazine

Beijing Bycicle

Publié le 12 mars 2008 par Nanou73horse
Beijing Bicycle

Réalisateur : Wang Xiaoshuai
Avec : Long Duan , Yan Shu , Zhao Yiwei , Yang Tang
Nationalité : Chinoise
Date : 2001
Récompenses :
Ours de Berlin en 2001

Grand prix du Jury Berlin 2001
Prix du meilleur Jeune acteur Berlin 2001

Synopsis : Pékin de nos jours. Age de seize ans, Guei vient de la campagne. Il trouve un travail dans une entreprise de coursiers, qui le lave, l'habille et lui prête un vélo: un magnifique VTT couleur argent. Lorsqu'il aura gagne les 600 yuans, ce vélo sera le sien. Alors que Guei a presque fini de le payer, sont vélo disparait, vole au pied de l'immeuble ou il livrait un colis. Sans vélo, Guei n'a plus de travail. Désespéré, il court tout Pékin pour le retrouver.Il le retrouve enfin mais doit le partager avec un étudiant qui l'a acheté au marché aux puces


Mon avis :
Un scénario original, une réalisation maitrisée, des acteurs bien chouettes... Tout pour faire un bon film!
"Beijing Bicycle" est le genre de film que j'aime : une histoire simple mais qui arrive à faire passé de nombreux messages.
On est plongé directement dans la Chine urbaine et travailleuse : comme l'un des héros du film on est décontenancé par cette énorme fourmilière mais qui concentre toutes les espérances d'une vie meilleure.
Le réalisateur nous montre cette Chine, cruelle, paradoxale mais pourtant fascinante ( c'est un subjectif hein)
Il y a aurait beaucoup de choses à dire sur le symbole du vélo, le thème central du film !
Il apparait d'abord comme un signe de richesse ! Posséder un vélo c'est montrer qu'on n'est pas pauvres, qu'on a de l'argent. Bref c'est un signe de reconnaissance.
De plus que ce soit Pour Guei ou pour l'étudiant, le vélo est un signe d'appartenance à un groupe, c'est un objet nécessaire pour être intégré. Pour Guei, c'est un outil de travail, ce dont il a besoin pour travailler et sans son vélo, il n'est plus rien. Pour l'étudiant, il lui permet d'être intégrer dans son groupe d'ami : il peut"craner", draguer les filles, se sentir fort et fièr. Le vélo est ici un vecteur important de socialisation et d'intégration.
Le vélo est ainsi au centre de l'histoire. Il nous entraine un peu partout dans Pékin. Dans les petites ruelles des quartiers pauvres/modestes, au milieu des grands axes routiers...bref on découvre Pékin avec. C'est comme si le réalisateur nous prenait par la main et nous disait " viens, je vais te faire découvrir ma ville".
Au niveau de la réalisation, j'ai beaucoup aimé comment a été traité l'histoire : tout d'abord on découvre Guei et son vélo. Ensuite il se le fait voler jusqu'à le retrouver. Et simultanément on rencontre l'étudiant, celui qui possède le vélo de Guei. Au début, les deux histoires sont traités parallèlement jusqu'à ce que nos deux pékinois se rencontrent. Leur destin va être lié par ce vélo auquel tout deux tiennent beaucoup.
J'ai aussi beaucoup aimé les personnages qui sont traité de manière profondes et cohérentes, les acteurs principaux représentant deux images de la Chine.
Guei, tout d'abord, celui que j'ai préféré, à cause de son courage, sa ténacité. On a tout de suite beaucoup de sympathie pour lui, ce petit gars qui vient de la campagne et qui cherche du boulot. Le terme "Non violence" pourrait tout à fait lui convenir. En plus ça marche hahaha xD
Franchement j'ai beaucoup aimé sa détermination et son entêtement.
L'étudiant, que j'ai trouvé plutôt insupportable , donne plutôt de la Chine émergente : il a des amis. Ensemble ils vont jouer aux jeux vidéos, faire du vélo, draguer les filles... bref des occupations " de leur âge" contrairement à Guei.
"Beijing Bicycle" est un film que j'ai beaucoup aimé malgré quelque longueurs parfois, mais il vaut le coup d'être vu pour le bien appréciable ( mais parfois violent) voyage à Pékin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nanou73horse 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog