Magazine Asie

Les arnaques à Bangkok

Publié le 18 février 2013 par Asianmike
Comme toutes les grandes villes qui accueillent beaucoup de touristes, Bangkok connaît son lot d'arnaques en tout genre, plus ou moins sophistiquées, plus ou moins coûteuses pour leurs victimes. Loin d'en faire ici la liste exhaustive, nous vous citons les plus répandues. Il existe d'ailleurs un site qui invite les victimes à raconter les arnaques qu'elles ont subies et permet de découvrir les nouveautés en la matière: http://www.bangkokscams.com/
C'est autour du Wat Pho et du Grand Palais que vous aurez le plus de risques de tomber sur des arnaqueurs. Ca commence souvent de la même façon, quelqu'un d'apparemment bien intentionné, un chauffeur de tuk-tuk en général, vient à votre rencontre pour vous signaler que le temple ou le palais est fermé pour une raison ou une autre, prétextant le plus souvent un jour férié ou une cérémonie en cours. Jusque là, on pourrait se dire qu'il veut juste nous rendre service. Evidemment, le temple n'est pas fermé et le chauffeur va rapidement vous proposer un tour pour aller découvrir d'autres lieux ouverts, eux, et intéressants. Au début, il jouera effectivement les guides mais son but est de vous emmener rapidement dans des magasins avec lesquels il a des deals. Un bon d'essence pour chaque client amené et un pourcentage sur vos achats. Ca peut s'arrêter là et ce n'est pas méchant mais parfois, on vous force un peu la main pour acheter et d'autres on vous amène chez un bijoutier qui vous fera faire croire à une affaire en or mais vous paierez bien plus cher que la valeur réelle de ce qu'on vous aura vendu, vous faisant passer des pierres, certificat à l'appui, pour ce qu'elles ne sont pas.
Wat Pho Bangkok
Beaucoup des arnaques démarrent autour du Wat Po à Bangkok
De la même façon, un chauffeur qui vous annonce "Tuk-tuk to everywhere 10 bahts" ou 20 baths, essaie soit d'attirer votre attention et vous fera payer plus cher après négociation, soit se rattrapera en vous faisant faire le tour des magasins qui lui versent commissions et bons de gazole, et c'est normal, et ne vous emmènera peut-être même pas à destination. D'accord, ici les prix sont bas mais pas à ce point là. Le litre d'essence est entre 30 et 45 baths. De toutes les façons, vous vous rendrez probablement compte qu'il est moins cher et surtout plus agréable de se déplacer à Bangkok en métro BTS ou MRT, Chao Phraya Express et taxi climatisé (avec compteur ou meter, ils sont obligés de le mettre), qu'en tuk-tuk. Pas que tous les chauffeurs de tuk-tuks essaient de vous entourlouper, ils sont une minorité. Très concentrée autour du Wat Po. On nous a raconté aussi l'histoire de ce taxi qui a fait le coup de la panne à son client, l'invitant à pousser le véhicule pour voir s'il redémarrait et qui est parti en trombe laissant le pauvre touriste sans ses affaires restées sur la banquette et dans le coffre du taxi.
Plus anecdotique, l'arnaque des vendeurs de graines pour pigeons. Quelqu'un vous met gentiment un sac de graines dans les mains et vous invite à les lancer aux pigeons. Vous vous dîtes que c'est amusant et vous jouez le jeu. Une fois le sac vide, il vous demandera de payer, et cher pour ici, la nourriture donnée aux volatiles.
Le quartier chaud de Patpong est aussi connu pour ses arnaques mais quand on y pénètre on doit s'y attendre un peu. Les rabatteurs feront tout pour vous faire entrer dans leurs bars et à peine assis on vous aura déjà servi des bières que vous n'avez pas commandées, annoncées à un prix raisonnable mais plus cher que dans un bar classique. A la sortie, elles vous seront parfois facturées beaucoup plus cher et vous subirez des pressions pour payer le prix fort. Et même si vous arriverez à négocier l'addition à la baisse, vous paierez bien cher, surtout pour Bangkok. Et ce n'est là que l'arnaque quasi inévitable de Patpong. Il y en foison, plus vous profitez de l'endroit plus vous risquez de dépenser beaucoup (trop) d'argent. On vous conseille d'éviter complètement les bars et autres ping pong shows du quartier, qui ne sont franchement pas ce qui fait le plus honneur au pays mais si vous voulez absolument découvrir ça, ce sera à vos risques et périls. Enfin, ceux de votre porte-feuille surtout. Ici, on sait que les gens sont de passage, on ne cherche pas à les fidéliser, juste à leur prendre le plus d'argent possible. Partant de ce postulat, arnaque ou pas, vous savez à quoi vous attendre. Dans une mise en scène un peu too much, vous pouvez d'ailleurs regarder le documentaire Bangkok, city of scam, qui met en lumière une partie des scams mentionnés dans cet article.
Evidemment, Bangkok, ce n'est pas que ça, c'est même très peu ça mais il faut savoir être vigilants comme partout. Dans la capitale, à Pattaya et Phuket (voir l'article sur l'arnaque au jet-ski) encore plus que dans le reste du pays. On peut facilement éviter ces arnaques, surtout quand on les connaît. Nous n'en avons, par exemple, jamais été victimes jusqu'à maintenant.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Asianmike 12 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines