Magazine Bons plans

Parcours Art Nouveau à Ljubljana (1ère partie)

Publié le 27 mars 2013 par Cardigan

Du fait d’avoir appartenu à la Yougoslavie, certains pays de l’Est sont considérés comme dénués de beauté et de charme par un grand nombre de personnes alors que la réalité ne saurait être plus contrastée avec cette opinion quand il s’agit de Ljubljana, la capitale slovène. Pour sa part, elle fut un peu plus épargnée que d’autres pays balkaniques durant la Guerre des Balkans, ce qui lui a permis de conserver toute sa splendeur.

parcours-art-nouveau-ljubljana-i

Commençons notre parcours d’aujourd’hui depuis le Pont des Dragons. Construit en 1901, ce pont qui enjambe la rivière Ljubljanica à la particularité d’être gardé par quatre statues de dragons en cuivre situées aux quatre coins. La légende raconte que Jason, fondateur de Ljubljana, tua un dragon qui avait capturé une jeune femme qu’il libéra, et qu’à chaque fois qu’une femme vierge traverse ce pont, les dragons remuent la queue. Cette construction est une des principales attractions de la ville.

Traversons le pont et prenons la troisième rue à gauche jusqu’au Miklošičev Park situé sur Slovenski trg. La construction de ce parc et des édifices qui l’entourent fut mandatée à l’architecte Maks Fabiani en 1895, qui s’inspira de l’architecture de la ville de Vienne. Suivant les désirs du maire de l’époque, il compléta les édifices cinq ans plus tard, tous de même hauteur avec de ravissants balcons et de petites tourelles à chaque coin des toits.

Descendons la rue Miklošičeva pour arriver au Grand Hotel Union, le premier hôtel moderne de Ljubljana qui possède une façade magnifique. Dans un des coins, l’édifice de couleur jaune termine en une tourelle grandiose de couleur turquoise. Chaque étage de la façade est décoré de façon différente. Réalisé par l’architecte Josip Vancaš, cet édifice fut très novateur à l’époque de sa construction qui s’acheva en 1905, deux ans après le début des travaux.

Cet édifice se trouve au numéro 1 de la rue, une rue qui comme vous le verrez, garde de nombreux trésors architecturaux. Au numéro 4 se trouve le bâtiment du Crédit Populaire, également réalisé par Vancaš. Il date de 1907 et est de style très viennois, de couleur claire avec des balcons semblables à ceux de Fabiani. Ceux-ci possèdent de ravissantes grilles forgées et, sur le toit se trouvent deux statues de femmes soutenant une bourse, une ruche et un écu, symboles de parcimonie, de diligence et de richesse pécuniaire respectivement. N’oublions pas que la Slovénie d’aujourd’hui faisait partie de l’Empire Austro-Hongrois qui connut son époque dorée fin XIXème siècle, début du XXème siècle, époque de grande prospérité économique et politique.

La Banque Coopérative, un des plus beaux édifices de la ville se situe au numéro 8. Sa façade de couleur rouge aux motifs bleus est une merveille qui se distingue de tous les autres édifices de la rue, bien leur architecture soit également remarquable. Créée par l’architecte Ivan Vurnik en 1921, ses ravissantes couleurs et formes et son iconographie typique de Slovénie en plus de son intérieur font de cet édifice une des meilleurs exemples de l’architecture slovène du début du XXème siècle.

aleixgwilliam Only-apartments Authoraleixgwilliam


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Cardigan 308 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte