Magazine Côté Femmes

Lutter contre la cellulite 1/4

Publié le 22 mai 2013 par Cecile Berthelon @walinette

Ouais. 4 billets, j’ai prévu d’en fait. Faut dire qu’il y a matière ! Cela fait un moment que je veux faire cette série, et vu que c’est la déprime totale des photos de look, autant en profiter cette semaine.

On me demande souvent quelques conseils, et vu que j’ai quelques années d’expertise dans le domaine, je voulais (à nouveau, j’ai déjà évoqué le sujet) vous présenter ma méthode.
Un préambule : tout ceci est ma manière de fonctionner PERSONNELLE. Je ne prétends ni avoir la science infuse ni trouvé la méthode miracle. A chacune d’apporter en compléments ses astuces, le but c’est qu’on discute et se donne des idées sans tomber dans un discours formaté et marketing. Mais si vous pouvez piocher ici et là quelques infos, ça sera déjà bien, même si je ne pense pas apprendre grand chose à la majorité.

cellu

Cela fait une dizaine d’années je dirais que je lutte contre le phénomène. Oui, il faut commencer par ça : c’est une lutte à vie. Y’a rien à faire, pas de recette miracle et pfuiiit, plus rien, non, c’est une lutte continue. Il y a des personnes mieux loties que d’autres. Ma mère par exemple est moins sujette à la cellulite que moi.

Alors je reste persuadée qu’on ne peut pas avoir de résultat si on n’attaque pas le problème dans sa globalité, si on se contente juste du sport, ou bien d’appliquer une crème.
J’ai donc ma petite cuisine perso, que j’appelle la Méthode en 3 points, rien que du bon sens :

1. La nutrition. Je suis hyper gourmande, sujette aux excès en tout genre tout en ayant en parallèle de plus en plus d’intolérances alimentaires. J’ai fini par aller voir un nutritionniste et j’en suis ressortie avec quelques nouvelles habitudes pas si contraignantes.

2. Le sport. Ben oui, toujours. Et pas que pour la cellulite d’ailleurs. Pour le bien-être, physique comme moral, j’ai fini par trouver une formule qui me convient bien.

3. Le traitement local. Là on touche vraiment à la cellulite, massages manuels ET crèmes. Si les points 1 et 2 sont valables toute l’année, généralement j’attaque ce volet sur 3 mois, au printemps, en cure chaque année.
Pour tout vous dire, n’ayant que peu l’occasion météorologique d’exhiber mes gambettes cette année, je viens juste de m’y mettre…

Si on veut vraiment s’occuper du problème (et prendre sa silhouette à bras le corps tant qu’on y est), il faut s’attaquer aux 3 points, y’a rien à faire. Je ne prétends pas d’ailleurs y être totalement arrivée, j’ai des faiblesses et des lacunes, mais j’y travaille.
Un autre point important : lentement mais sûrement. Je suis absolument contre les démarches du type : je fais un max d’efforts en 2 mois, je perds tout et après c’est la débandade. C’est le meilleur moyen de se louper sur le long terme.
Je suis pour les changements sur la longueur et en profondeur, quitte à ne perdre 1 taille de jean que sur un an (ce qui est le cas….).

Comme vous le verrez, ce n’est pas un exemple de rigueur, plutôt quelques règles de vie qui me permettent de limiter les dégats du temps et de la gourmandise.

A demain pour la suite !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cecile Berthelon 711 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines