Magazine Basketball

Dwight Howard menacé par les Lakers

Publié le 22 mai 2013 par Insidebasket @insidebasket

Le Dwightmare 2 prend une drôle de tournure. La saison dernière l'ancien pivot du Magic faisait pression à orlando mais cette fois les Lakers remettent l'intérieur à sa place en lui imposant de prendre rapidement sa décision à la fin de la saison.

Actuellement D12 hésiterait entre deux franchises : Les Lakers et les Rockets. Sa première année chez les Angelinos a été moyenne. Après un départ très lent et improductif, Superman a repris ses habitudes de tueur de panneaux et de gobeur de rebonds. Malheureusement son état d'esprit de superstar et de capricieux a gâché ses dernières prestations au Staples Center qui s'est séparé d'Andrew Bynum pour le faire venir.

Au final il finit la saison régulière avec 17,1pts, 12,4rbds et 2,4ctrs en 36 minutes de jeu, soit plus mauvaise performance depuis 2006. Il est en droit de réclamer un contrat max mais les Angelinos ont déjà le couteau de la luxury tax sous la gorge et conserver D12 serait un risque financier et sportif étant donné les relations conflictuelles qu'il a avec Mike D'Antoni qu'a révélé USA Today.

Le pivot lorgne aussi sur Houston. Mené par un James Harden qui a prouvé qu'il état digne des meilleurs franchise players, les Rockets sont passés d'équipes perdues au statut d'outsider. Le recrutement Omer Asik a été aussi une satisfaction pour Kevin McHale car pour sa troisième saison en NBA, le Turc finit la saison sur une excellente note avec 10,1pts, 11,7rbds et 1,1ctrs par match en jouant l'intégralité de la saison en tant que titulaire.

Pour Houston acquérir un joueur tel que D12 serait une aubaine notamment avec Asik en back-up, mais c'est aussi couper l'herbe sous le pied d'un joueur qui est véritablement sur la voie du succès.

Mais les Lakers ne veulent pas subir les conséquences des états d'âme d'Howard. Sa décision doit être rapide car les Lakers ont d'autres chats à fouetter avec l'absence prolongée de Kobe Bryant blessé, une défense en lambeau et un banc sans consistence. Bref Howard ne doit être qu'un dossier pour le General Manager Mitch Kupchak et rien d'autre.



 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Insidebasket 67384 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines