Magazine Football

Allegri quitte Milan, viré par Berlusconi

Publié le 22 mai 2013 par Passionacmilan

AllegriC’est maintenant une certitude : Massimiliano Allegri ne sera plus l’entraineur de l’AC Milan. Il quitte ses fonctions après avoir guidé Milan pendant trois ans, avec comme résultats un Scudetto et une Supercoupe d’Italie lors de sa première saison, une seconde place la deuxième année et une troisième place au terme de la saison qui vient de s’achever. La séparation était devenue inévitable suite aux critiques incessantes de Berlusconi. Le nom de son successeur n’est pas encore connu même si Clarence Seedorf semble être le grand favori.

Un choix discutable, absolument personnel, de la part de Berlusconi. En effet, Allegri a toujours atteint les objectifs fixés par la société. L’entraineur a été soutenu jusqu’au bout par Galliani, son plus fidèle allié, mais aussi de nombreux autres dirigeants tels que Braida et même Barbara Berlusconi. Tous les membres de l’effectif militaient également pour la confirmation d’Allegri, plus particulièrement les jeunes qu’il a su parfaitement gérer et lancer au bon moment.

Paradoxalement, son départ survient au terme de sa « meilleure » saison en terme de rapport résultats / qualité d’effectif mais aussi en tenant compte des circonstances, c’est-à-dire les départs massifs de la saison passée. Allegri a eu la mission très difficile (et le rôle ingrat…) de tourner une page immense de l’histoire de Milan et d’assurer la transition (radicale) entre l’ancienne politique et le nouveau projet, en repartant de zéro et en relevant une équipe qui fonçait droit dans le mur. Il a su relever le défi avec les résultats qu’on connait.

Malgré cela, il a été sans cesse la cible de critiques, de la part des tifosi, de la presse et du président… qui a enchainé les déclarations déplacées et très mal venues jusqu’à la gaffe du limogeage de l’entraineur à travers une lettre lue par un journaliste à la télévision, ensuite maladroitement démentie par l’AC Milan mais reconfirmée par le journaliste en question… une preuve supplémentaire de la communication désastreuse (ou ridicule convient mieux?) de l’AC Milan. Bref, Berlusconi est le président et en tant que tel, il a le droit de choisir l’entraineur même si pour le coup, cela semble du masochisme et un caprice d’un président trop occupé pour suivre « son » Milan de près.

Pourquoi ne veut-il plus voir Allegri? Premièrement car ce n’est pas un entraineur qu’il a personnellement choisi (suggestion de Galliani). Deuxièmement, il lui reproche l’élimination face au Barça cette saison et le fait d’avoir « jeté » le Scudetto la saison passée. Il n’est pas satisfait des résultats car pour lui, la 3° place n’est pas satisfaisante avec cet « effectif aussi fort que celui de Barcelone ». Troisièmement, il pense qu’Allegri ne comprend rien au foot, comme il l’a déclaré plusieurs fois et bien souvent publiquement. Mais d’une manière générale, Berlusconi pense être systématiquement meilleur que ses propres entraineurs et de ce fait, il n’avait pas épargné de critiques des grands entraineurs comme Sacchi, Capello ou encore Ancelotti, qui eux, avaient au moins la chance d’avoir une grande équipe…

Espérons que ce choix (courageux?) à conte-sens, ce caprice présidentiel (contre la volonté de Galliani, qui considère qu’il n’existe pas d’alternative crédible actuellement) ne se révèlera pas être une erreur monumentale. Surtout lorsqu’on connait le nom des prétendants au trône, apparemment incompatibles avec la volonté de viser des trophées dès la prochaine saison.

Merci Allegri et bon vent. Quoi qu’il en soit, Forza Milan car les hommes passent (les présidents y compris…) mais l’AC Milan reste.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14494 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines