Magazine Cinéma

Critique : « La Grande Bellezza » de Paolo Sorrentino

Par Cannes En Live !
Critique : « La Grande Bellezza » de Paolo Sorrentino

Fiche du film Critique Bande annonce Photos

Critique : « La Grande Bellezza » de Paolo Sorrentino

La Grande Bellezza (2013)
La Grande Bellezza
Compétition

Un film de : Paolo Sorrentino
Date de sortie : 22 mai 2013

Casting : Toni Servillo, Sabrina Ferilli, Luis Tosar, Carlo Verdone, Giorgio Pasotti, Isabella Ferrari, Serena Grandi

Durée : 2h22
Genre : Comédie dramatique
Scenario : Paolo Sorrentino, Umberto Contarello
Musique : Lele Marchitelli
Budget : 9 200 000 $
Pays : Italie, France

Synopsis : Rome dans la splendeur de l’été. Les touristes se pressent sur le Janicule : un Japonais s’effondre foudroyé par tant de beauté. Jep Gamberdella – un bel homme au charme irrésistible malgré les premiers signes de la vieillesse –, jouit des mondanités de la ville. Il est de toutes les soirées et de toutes les fêtes, son esprit fait merveille et sa compagnie recherchée. Journaliste à succès, séducteur impénitent, il a écrit dans sa jeunesse un roman qui lui a valu un prix littéraire et une réputation d’écrivain frustré : il cache son désarroi derrière une attitude cynique et désabusée qui l’amène à poser sur le monde un regard d’une amère lucidité. Sur la terrasse de son appartement romain qui domine le Colisée, il donne des fêtes où se met à nu « l’appareil humain » – c’est le titre de son roman – et se joue la comédie du néant. Revenu de tout, Jep rêve parfois de se remettre à écrire, traversé par les souvenirs d’un amour de jeunesse auquel il se raccroche, mais y parviendra-t-il ? Surmontera-t-il son profond dégoût de lui-même et des autres dans une ville dont l’aveuglante beauté a quelque chose de paralysant…

Critique : « La Grande Bellezza » de Paolo Sorrentino

Moyenne
Critique : « La Grande Bellezza » de Paolo Sorrentino

Olivier
Critique : « La Grande Bellezza » de Paolo Sorrentino

Nicolas
Critique : « La Grande Bellezza » de Paolo Sorrentino

Jérôme



par

Nicolas

Dès la scène d'ouverture, je fus saisi. Le coup de canon était officiellement tiré. J'avais déjà beaucoup aimé "Il divo" de Paolo Sorrentino présenté à Cannes en 2008 mais là, on touche au sommet. A la recherche de la "grande beauté"' notre protagoniste se perd lui même au milieu de la faune noctambule de la Grande Rome. La ville est par ailleurs filmée comme une actrice du film, vivante à l'écran telle et filmée telle une égérie. On pense évidemment à la Dolce Vita de Fellini version contemporaine mais aussi au Blow Up de Michelangelo Antonioni. Oscillant entre songes intimistes en contraste avec le néant des soirées mondaines, Paolo Sorrentino nous invite à un voyage en Italie qui rappelle les grands films des maîtres du Cinéma italiens. Une totale réussite selon moi aussi bien sur le plan technique que narrative. Tony Servillo est encore une fois excellent. J'ai déjà hâte de revoir La Grande Bellazza.

Jérôme

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Critique blu-ray: l’aventurier du rio grande

    Critique blu-ray: l’aventurier grande

    LE FILM: 8.5/10Recherché au Texas pour avoir abattu l’assassin de son père, Martin Brady vit désormais au Mexique où il assure la protection de Cipriano... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Antiviral - Critique

    Antiviral Critique

    3.50 sur 50 basé sur 2 votants.Le trafic de virus tue !Synopsis : "La communion des fans avec leurs idoles ne connait plus de limites. Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Flight - Critique

    Flight Critique

    4.00 sur 50 basé sur 1 votants.Préparez-vous à l'atterrissage !Synopsis : "Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir so... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Antiviral, critique

    Antiviral, critique

    Après ses passages à Cannes, Toronto et l’Etrange Festival, Antiviral, l’étrange film de Brandon Cronenberg est enfin arrivé dans les salles. Lire la suite

    Par  Fredp
    CINÉMA, CULTURE
  • Passion, critique

    Passion, critique

    Retour aux sources pour Brian De Palma. Femmes, voyeurisme, perversion et surtout Passion au programme.Alors que son Redacted était passé plutôt inaperçu en... Lire la suite

    Par  Fredp
    CINÉMA, CULTURE
  • [Critique] CHIMPANZÉS

    [Critique] CHIMPANZÉS

    Titre original : Chimpanzee Note: Origine : États-Unis/Tanzanie Réalisateur : Mark Linfield, Alaistair Fothergill Voix off : en V.O. : Tim Allen / En V.F. Lire la suite

    Par  Onrembobine
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Cannes En Live ! 1263 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte