Magazine High tech

BT et les fréquences 4G

Publié le 23 mai 2013 par Ghbernard

mvno4G

BT et les fréquences 4G

Un rappel de l’histoire des télécommunications en Grande-Bretagne

Vous vous souvenez que BT s’est séparée en  2001 de sa filiale BT Cellnet/O2 très endettée, qui par la suite a été achetée en 2005 par Telefonica: BT s’est  ensuite concentrée sur les télécommunications filaires.

Toutefois, les clients utilisaient de plus en plus leurs mobiles et demandaient des services fixes et mobiles convergents. Une offre de convergence était devenue nécessaire et BT introduit alors un service pour le public de convergence fixe-mobile appelé Bluephone-Fusion. Et il y a 9 ans, pour les clients entreprises, BT a signé un contrat de service avec Vodafone afin de devenir opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO), pour fournir ces services mobiles.

La technologie mobile 4G LTE est actuellement déployée à travers l’Europe, ce qui constitue un changement de paradigme pour les acteurs dans le domaine des télécommunications, comme j’ai essayé de décrire dans un article précédent. Et les opérateurs uniquement filaires peuvent apparaître faibles dans la compétition s’ils ne peuvent pas utiliser cette technologie 4G dans leurs offres.

Les récentes initiatives stratégiques de BT

En ce début d’année, BT a étonné en  achetant une partie importante des fréquences 4G vendues aux enchères au Royaume-Uni, en tout cas en acquérant plus de fréquences que nécessaire pour ses besoins Wi-Fi, alors qu’il n’est plus opérateur mobile. Et BT a annoncé récemment la fin de son partenariat MVNO Vodafone et l’ouverture de négociations avec d’autres opérateurs de téléphonie mobile. Il semble que BT a l’intention de proposer que le spectre de fréquences 4G qu’il a acquis soit inclus dans une transaction avec un opérateur mobile licencié.

BT est une entreprise responsable

BT n’est pas un plaisantin. C’est une grande entreprise expérimentée avec environ 89.000 employés, et elle doit préparer la prochaine évolution du marché des télécommunications que provoque l’introduction de la 4G: de véritables services à valeur ajoutée accessibles par tout moyen de communication (filaire et sans fil) partout et à tout moment. La 4G permet enfin la véritable convergence fixe-mobile qui a été promise il y a déjà plusieurs années par l’introduction de la notion technique de IP Multimedia Subsystem (IMS): mais alors la limitation du débit mobile ne permettait pas de mettre en place des applications réelles capables d’être utilisées de manière satisfaisante à la fois par les clients entreprises et par le public.

Un monde de services.

Vous avez déjà entendu cela auparavant: vous vous souvenez sans doute des promesses du groupe Vivendi début 2000 pour une vraie convergence fixe-mobile en mettant l’accent sur le contenu. Vous pouvez également vous rappeler que la technologie n’était pas à la hauteur des promesses: vous souvenez-vous du WAP? Combien c’était irritant d’attendre l’affichage de quelque contenu que ce soit? Nous possédons maintenant la technologie stable qui rend la promesse possible, 10 ans plus tard.

Les leçons pour tous les acteurs.

Que doivent retenir les autres acteurs sur le marché des récentes actions de BT? On pourrait raisonnablement soutenir que l’accès à haut débit n’importe où doit être sécurisé par les prestataires de services, ce qui signifie donc y compris l’accès 4G: mais la mise en place de ces accès doit être faite de telle manière qu’elle permette aux fournisseurs de services de maîtriser leurs propres services à valeur ajoutée. Cela peut se faire à travers la mise en place d’accords de type MVNO avec les opérateurs mobiles, à condition que ces accords  permettent aux prestataires de services de maîtriser entièrement leurs services (ils doivent donc être full MVNO-voir mon post précédent pour l’explication). Cela se traduira alors par une véritable offre convergente fixe et mobile.

Le prochain challenge.

Je pense donc qu’il sera nécessaire pour les fournisseurs de services de conclure des accords de full MVNO, s’ils veulent s’assurer qu’ils maîtrisent à la fois les accès clients filaires et sans fil à haut débit, en vue de fournir enfin les services convergents que les clients, en particulier les clients professionnels, attendent. Cela permettra en effet la prestation de services partout et à tout moment. Avec cependant une limitation claire en Europe : Cette capacité à accéder partout au services est actuellement bien limitée au marché national de chaque pays européen: le prochain challenge, particulièrement pour les clients entreprises multinationaux, serait d’imaginer la façon de fournir ces services convergents au niveau continental sans altération.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :