Magazine Culture

Rituel pour une métamorphose

Publié le 25 mai 2013 par Lemediateaseur @Lemediateaseur

rituel-pour-une-metamorphose-photo-promo

Depuis quelques jours, la Salle Richelieu de la Comédie Française accueille Rituel pour une métamorphose, l’une des plus belles pièces du théâtre arabe, entrée au répertoire en 2013.

Pour rétablir son autorité et celle de la religion, le mufti de Damas (Thierry Hancisse) tend un piège au prévôt des marchands, Abdallah (Denis Podalydès), qu’il fait surprendre en flagrant délit de débauche avec Warda (Sylvia Bergé), une courtisane. Puis, pour confondre le chef de la police qui a procédé à l’arrestation, il demande à Mou’mina (Julie Sicard), la femme du prévôt, de se substituer en cachette à la courtisane emprisonnée.

Le prix demandé par Mou’mina en échange de cette humiliation va bouleverser de fond en comble l’équilibre social de la ville : se libérer enfin du poids de son mariage en choisissant la vie de courtisane. Avec son corps, du seul fait de sa beauté, de sa séduction et de son intelligence, Mou’mina, devenue Almâssa (le diamant), va défier et déjouer l’hypocrisie des mécanismes de domination entretenus par les hommes, et mettre ces derniers face à leurs contradictions les plus intimes.

Elle paiera le prix fort du chaos qu’elle a engendré.

Cette pièce de Saadallah Wannous est mise en scène par Sulayman Al-Bassam, avec également sur les planches Laurent Natrella (Ibrahim et Izzat), Hervé Pierre (Hamîd et Le Geôlier), Bakary Sangaré (Abdo et le Gouverneur), Nâzim Boudjenah (Afsah, Safwân et Un Gendarme), Elliot Jenicot (Abbâs et Le domestique), Marion Malenfant (La Servante, basma et l’Eunuque) et Louis Arene (Soumsom et Un gendarme).

Rituel pour une métamorphose, La Comédie Française, Salle Richelieu (Paris 1er), jusqu’au 11 juillet, durée 2h15 sans entracte.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lemediateaseur 66837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine