Magazine Beauté

Soyons amis, mais bien sûr

Publié le 26 mai 2013 par Lheureuseimparfaite @LImparfaite

friendsIl y a les jours où je suis comblée. Les jours où tout cela me convient à la perfection. Je jouis de toute ma liberté. Il m’empiète pas sur mon espace vital, j’ai tout le loisir de sortir quand je veux, où je veux, comme bon me semble.

Alors pourquoi est-ce que je me prends autant la tête à vouloir essayer de définir notre drôle de relation ?

Pourquoi je n’arrive à me satisfaire qu’à temps partiel de cette relation hybride entre amitié et SOS câlins ?

Je ne peux pas me résoudre à ne voir tout ça que comme un simple, banal, quelconque plan Q.

Déjà de façon absolument subjective je ne le veux pas, mais ce n’est pas parce que ma cervelle s’y refuse que ce n’en est pas un pour lui…

Ensuite il y a parfois des gestes qui pourraient passer pour de la tendresse ou des marques d’attention, alors forcément les repères sont troublés…

Il y a aussi tout simplement le réconfort et les sensations agréables que je peux ressentir en sa compagnie.

Bordel de Brocolis en Boîte ! Ce n’est pas "l’heureuse imparfaite" que j’aurais dû choisir pour ce blog, il y a des jours comme celui-ci où "l’éternelle insatisfaite" me correspondrait bien mieux !!

Hum. Je crois que j’ai pas mal râlé ce week-end ! En fait, j’en suis tout à fait sûre oui !

Je veux bien essayer de me mettre dans sa peau, essayer de comprendre son point de vue et ses difficultés personnelles. Je sais bien que rien n’est simple pour personne. Je veux même bien faire preuve d’autant de patience que possible. Essayer aussi de prendre du recul et de voir le verre à moitié plein.

Pourquoi est-ce que ça m’est si difficile de vivre cette histoire au jour le jour ?

Est-ce que je suis vraiment chiante à vouloir savoir où je mets les pieds ou est-ce que c’est une réaction normale ? Je n’ai pas envie d’être chiante. Mais je n’ai pas envie non plus, comme je l’ai déjà dit, d’y laisser des plumes…

Des fois je me dis que je devrais tout laisser tomber et continuer seulement à m’efforcer d’aller égoïstement bien. Et le lendemain, mes crétins de neurones se remettent à vouloir courir après 36 objectifs à la fois (boulot, forme, couture, écriture, sorties, sentiments…). Total, au lieu de m’épanouir je m’épuise et je n’arrive à rien (ou si peu) dans chaque domaine.

J’ai plein de rêves,  mais il faut croire que certains ne sont pas nécessairement destinés à se réaliser ! Il y en a pour lesquels il faut être deux à souhaiter la même chose…

Sur ce, je vais me resservir un café. Quant à vous, profitez bien de votre journée !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lheureuseimparfaite 2252 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte