Magazine Médias

Qui a vraiment inventé Internet ?

Publié le 26 mai 2013 par Copeau @Contrepoints

Barack Obama ou Al Gore soutiennent que le gouvernement américain avait rendu possible Internet. Vraiment ?

Par Ronny Ktorza.

Qui a vraiment inventé Internet ?
On le sait, Barack Obama n’a pas eu une politique particulièrement favorable aux hauts revenus. Durant son premier mandat, il aura ainsi tenté de rehausser les impôts des plus aisés, rencontrant une certaine opposition des Républicains sur ce thème…

Cet été, il a adressé une nouvelle pique aux Américains les plus fortunés en leur rappelant qu’ils devaient leur succès aux infrastructures gouvernementales, telles que l’éducation, les routes et les ponts.

Doit-on s’étonner que ces infrastructures, partiellement ou totalement monopolistiques, produisent quelque résultat au regard du coût qu’elles engendrent ? Des entreprises privées, gestionnaires desdites infrastructures, auraient-elles été nécessairement moins efficaces ? C’est l’éternel débat qui agite la science économique. Nous y reviendrons à la fin de l’article.

Par ailleurs, Obama, dans la droite lignée d’Al Gore, ajoutait ceci : « Internet ne s’est pas inventé tout seul. La recherche publique a créé Internet, pour que toutes les entreprises puissent gagner de l’argent grâce à lui. ». Cette phrase a fait office de « bombe médiatique » mais elle n’a fait que populariser un débat lancinant, qui existe depuis plusieurs années : le gouvernement a-t-il significativement permis l’essor d’Internet ?

La réponse qu’on peut y apporter est extrêmement nuancée. Il est vrai que le Département de la Défense américain a cherché à s’appuyer sur un réseau sécurisé et, à ce titre, a entrepris des recherches en la matière. L’ARPANET, à savoir un réseau à transfert de paquets, y a été développé à la fin des années 1960. La Guerre froide avait démultiplié ces besoins. Le gouvernement américain a donc probablement donné une impulsion à ce projet.

Néanmoins, comme le rappelle l’ancien éditeur du Wall Street Journal, GordonCrovitz, le secteur public a surtout suscité l’émergence des protocoles TCP/IP qui ont ensuite assez rapidement périclité. Ces réseaux-ci sont sans aucun rapport avec l’Internet que nous connaissons aujourd’hui. Crovitz attribue l’essentiel du mérite de la création de l’Internet à l’entreprise Xerox qui a accouché du standard Ethernet.

Pour Crovitz, le gouvernement n’a eu aucun apport significatif dans l’apparition d’Internet. Pire encore, les bureaucrates auraient même « enquiquiné » les chercheurs au point de retarder les avancées en la matière.

Quant à l’ARPANET, ce ne serait pas un authentique Internet si on croit Robert Taylor, un des responsables dudit projet (même si, de l’autre côté, il émet des doutes quant à la capacité des firmes à innover dans ce secteur).

La thèse de Crovitz a été attaquée de toutes parts. Peut-être assénait-il quelque chose de dérangeant. Ou peut-être aussi que certains chercheurs craignaient de ne plus obtenir de subventions publiques s’ils suivaient la thèse « explosive » de Crovitz…

D’autres auteurs l’ont néanmoins défendu. C’est notamment le cas de Harry McCracken, envoyé spécial de Time. McCracken estime que l’impulsion gouvernementale n’aurait pas empêché les personnes privées de se substituer aux pouvoirs publics si ces derniers n’avaient pas été à l’origine de la création d’Internet. Il rappelle que, surtout dans le domaine informatique, ce sont des sociétés privées qui sont à l’origine des grandes innovations. Et, en effet, ce point est difficilement sujet à débat.

Enfin, plus globalement, nous tirerons profit de la lecture d’un récent article de Gabriel Gimenez-Roche consacré au problème du calcul économique. L’auteur rappelle, en effet, que la recherche du profit est un élément déterminant pour la réalisation d’un projet économiquement rentable.

Or, il est rare que les pouvoirs publics mènent à bien ce type de projets. En effet, les hommes de l’État ne sont pas directement intéressés par la bonne gestion budgétaire puisque ce n’est pas leur argent mais celui des contribuables qui est en jeu.

Il est donc peu probable que les institutions publiques eussent pu mener le projet « Internet » du début à la fin en le rendant rapidement rentable.

À lire aussi :

  • How Governement Sort of Created the Internet, The Freeman

---
Paru initialement sur 24hGold le 13 mars 2013


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte