Magazine Concerts & Festivals

Brigitte Handley ( The Dark Shadows) solo acoustic au Rock Classic, Bruxelles, le 24 mai 2013

Publié le 24 mai 2013 par Concerts-Review

Tu quittes les pavés de la Grand-place, t'as rendez-vous avec Brigitte au Rock Classic.

Il n'y a pas de Brigitte ici, Monsieur , le mambo de Jean Yanne?

Mais oui, coco,  Et Dieu... créa la femme!

043-copie-2.JPG

 Mad About Music et  Les Soirées Cerises programment Brigitte Handley, frontwoman des Dark

048-copie-1.JPG
Shadows, qui tourne solo dans la vieille Europe.

L'affiche prévoit Brigitte à 21h, puis les 26 Tears et enfin Body Juice.

Un carnet de rendez-vous saturé te permet d'assister au set de l'Australienne.

 Tu n'es guère étonné de croiser Jean-Paul, bien remis de sa soirée au Central, Mathilde toujours aussi resplendissante , plus tard, Tanja et Maurine se pointeront, comme il ne fallait rien débourser, l'ignoble RickyBilly nous a imposé sa présence indésirable, Yves devenu Ice Tea dormait à son boulot,  Vincent M participait au marathon de Bristol, épreuve sportive consistant à visiter 359 pubs en trois jours, il s'était bien entraîné!

21h, ça devient 21h 35', rigueur et rock'n roll sont rimes antonymes!

051.JPG

Brigitte: béret noir,  cuir noir,  jambes noires, fard blafard, et eye liner + khol, lui donnant un regard goth... la classe!

Musicalement, l'exercice solitaire l'éloigne du monde rockabilly/psychobilly/ punky propre aux Dark Shadows, il la rapproche de l'univers sombre et hanté d'un Johnny Thunders ou d'un Peter Perrett des Only Ones.

Pendant 45', la Rockin Lady a tenu le club en haleine par son jeu de guitare rugueux et ses chansons voiced with a deep, dark-edged sword ( merci Rockabilly Bash), tu y ajoutes une attitude de femme fatale et tu comprendras, aisément, qu'excepté un ou deux Village People échappés du Plattesteen, la gent masculine était fébrile, pour être honnête quelques créatures du sexe opposé n'étaient pas moins exaltées.

044.JPG

'Silent Screams',  husky voice et les yeux de biche de Marlene, Brigitte personnifie  l'ange noir qui va hanter tes nuits.

' Twinns' ( deux n's sur la playlist), I know the songs sound moodier without the Shadows...

Damn right!

045.JPG

Du punk noir acoustique, 'Emergency', le  regard froid électrise, t'es mûr pour les urgences!

Miss Handley nous trace un bref historique des Dark Shadows en nous expliquant que  'Sleeping with a vampyre' a été enregistré sur un EP ( 'Identity') à son nom, précédant la formation officielle du trio.

022.JPG
Quoi, Jean-Paul?

Pauvre Dracula!

..I see you but you don't see me... 'Invisible'.

That gal is giving me the creeps!

'The Boy from Berlin', where Marlene crosses Marianne Faithful listening to the Damned!

Méchamment rock!

Arrière-plan dark wave pour le rageur et mordant  ' Distant Mind'- 'Identity'.

Va t'en savoir pourquoi, mais ' Blame' te rappelle Carolyne Mas , bombardée female Springsteen à une certaine  époque, pourtant la plage  présente un caractère  poppy New Wave   à la Nena et ses 99 ballons.

Final agressif avec le ' Eisbar' de Grauzone.

Brigitte compte revisiter nos prospères contrées en automne, cette fois-ci avec les Dark Shadows et un nouvel album au stand merchandising.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 33908 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte