Magazine Football

Les autres parlent de mercato, à Milan, c’est le circato

Publié le 26 mai 2013 par Passionacmilan

BerlusconiAlors que les autres clubs de Serie A agissent comme de vrais clubs de foot, c’est-à-dire qu’ils ont déjà choisi leur entraineur et préparent le mercato, depuis quelques années à Milan mercato rime avec cirque, d’où le diminutif circato. La situation actuelle de l’AC Milan est assez ridicule, surtout pour le club le plus titré du monde et qui se considère être au top. Mais on commence à avoir l’habitude. La situation concernant l’entraineur est absurde, en stand by jusque jeudi et mis à part les prolongations de contrat d’Abbiati et Bonera ainsi que l’achat de Zapata, tout est bloqué à Milan.

En effet, derrière le président et les dirigeants, il y a l’entraineur. Et tant que celui-ci n’est pas choisi, le mercato est bloqué. Mais le pire, c’est la manière dont on en est arrivé là. Récapitulons. Il y a une semaine, Milan a obtenu son ticket pour les play-off de Champions League après avoir terminé la saison au pied du podium, au terme d’un match incroyablement compliqué à Sienne. Après des semaines, voire des mois, d’incertitude concernant le futur d’Allegri et par conséquent du Milan tout entier, on s’attendait à une décision rapide (comme l’avait annoncé Allegri dix jours plus tôt). Et pourtant, malgré l’objectif atteint, l’espoir répété des joueurs et la volonté d’Allegri de rester, fermement soutenu par Galliani, aucune décision n’a été prise. Normal, c’est toujours Berlusconi qui a le dernier mot.

Jusque là, rien d’anormal mais c’est là qu’a débuté le cirque burlesquonien. Invité sur le plateau de l’émission télé « Il processo di Biscardi » diffusée lundi soir, Berlusconi n’a pu être présent (il est toujours trop occupé…) mais a (ou aurait?) laissé une lettre, qui devait probablement rester privée. Pourtant le journaliste l’a lue en direct et annonçait le départ d’Allegri à Rome, la révolution du staff technique et si nécessaire même au niveau des dirigeants, en sous-entendant que c’est lui le patron et que si quelqu’un (Galliani?) n’est pas d’accord avec ses décisions, ils peut partir (après avoir vu Galliani appuyer fortement la confirmation d’Allegri). Après 17 minutes d’agitation, la société AC Milan (c’est-à-dire Galliani) est forcée de publier un communiqué officiel qui dément l’existence de cette lettre (pourtant du vrai style Berlusconi). Mais le journaliste insiste, se défend et refuse d’être pris pour un menteur. Après tout, à 83 ans, il n’a aucune raison valable d’inventer des histoires pour faire le buzz. Le mal est fait. Quel club de foot sérieux vire son entraineur par le biais d’une lettre lue par un journaliste à la télévision, puis est obligé de démentir car l’entraineur n’était au courant de rien? Où est le respect? Allegri peut ne pas plaire à Berlusconi mais une société sérieuse convoque l’entraineur au bureau, lui communique qu’il est démis de ses fonctions et ensuite l’annonce à la presse. Personne ne mérite le traitement infligé à Allegri.

Bref, on est face à un nouveau cirque (après ceux de Kakà, Thiago et Ibra…). Galliani défend par tous les moyens possibles un entraineur que Berlusconi veut absolument virer, mais annonce officiellement être en parfait accord avec son président. Mais le délire continue : alors que les trentenaires ne signent plus que des contrats annuels, voilà que Bonera rempile pour deux ans. Tout cela sans connaitre l’avis du prochain entraineur. Un entraineur que Berlusconi veut choisir en personne. Et il a une idée fixe : Clarence Seedorf. Malheureusement (ou heureusement), il n’est pas encore entraineur et ne peut pas entrainer en Serie A. C’est de toute façon un choix qui ne plait pas à grand monde, Galliani le premier car actuellement tout puissant au sein de l’AC Milan, une personnalité forte, similaire à Berlusconi et très proche du président le priverait d’une partie de ses pouvoirs. Les tifosi n’ont pas manqué de communiquer leurs doutes vis-à-vis de Seedorf (indépendamment du désir de voir Allegri dégager) alors que la jeune équipe en construction a besoin de certitudes et pas de quelqu’un qui n’a jamais entrainé, surtout avec des play-off de Champions League à disputer (que Allegri a réussi à atteindre lors d’une saison de transition).

C’est le cas de la Curva Sud, souvent très proche de Galliani. Certains disent que la lettre aurait été écrite par le dirigeant, qui « utilise » souvent la Curva Sud à son avantage en échange de quelques petits « cadeaux » (des abonnements gratuits, financement de l’organisation… chut, on n’a rien dit). On peut en effet se poser des questions tant la Curva soutient toujours Galliani face à Berlusconi et tant ce communiqué est tombé à point nommé. Et pourquoi elle est restée muette lors de choix bien plus graves et conséquents que le probable licenciement d’Allegri? Bref, quoi qu’il en soit, la plus grande peur est celle de partir une nouvelle fois à zéro, avec un nouveau projet alors que le projet Allegri (et il ne faut pas oublier tous les sacrifices pour arriver où on est!!!) prenait forme et qu’avec quelques renforts l’équipe pouvait viser très haut. Qui gagnera ce jeu de pouvoir entre Galliani et Berlusconi? En tout cas pas Milan ni son entraineur. Si Seedorf est l’élu, on ne sait pas vers où on va. Berlusconi risque de faire un mauvais choix dont il serait peu fier et Seedorf risque de foutre en l’air sa carrière d’entraineur à peine commencée en tentant de relever un défi trop difficile pour un débutant. A l’inverse si Allegri est confirmé, Berlusconi pourrait vite regretter ce choix d’un entraineur qui ne lui a jamais plus, et après tout ce qui s’est passé on se demande dans quelles conditions Allegri pourrait travailler et combien de temps nous sépare avant le prochain cirque… Quel que soit le choix, Milan fait face à l’inconnu.

Galliani tente le tout pour le tout afin de convaincre Berlusconi à revenir sur ses pas et confirmer Allegri, afin de donner une continuité au projet et faire face aux play-off de Champions League dans la situation idéale : un entraineur qui connait bien son équipe, légèrement retouchée d’ici là. Il use de toutes les techniques, il rassemble tous les « protecteurs » d’Allegri, les déclarations de joueurs, anciens joueurs, entraineurs, consultants, journalistes etc. à faire pression sur le président. Il temporise le plus possible pour que le président se calme et raisonne. Il veut prouver au président qu’il n’existe aucune alternative crédible, certainement pas Seedorf qui n’a aucune expérience et ne donne donc aucune garantie. La réunion décisive entre Berlusconi, Galliani et Allegri était prévue lundi mais a été reportée à jeudi. En attendant, on ne saura rien et Milan restera bloqué. Et plus le temps passe, plus Allegri a des chances de rester face à une candidature de Seedorf qui s’effrite de jour en jour. L’ambiance de la réunion s’annonce glaciale avec un Berlusconi bien décidé à taper sur la table face à deux alliés (Galliani et Allegri) qui tenteront de l’amadouer.

Dans tous les cas, ils joueront tous cartes sur table : il faut crever l’abcès et s’expliquer. Malgré le manque de respect qu’il a subi, la priorité d’Allegri est de rester à Milan. Néanmoins, il demandera certainement des explications sur la fameuse lettre lue par Biscardi et les autres épisodes malheureux qui ont vu Berlusconi discréditer l’entraineur en public. Pour rester, Allegri veut une prise de position nette de la part du président, en plus de garanties techniques (des joueurs pour renforcer l’équipe) ainsi qu’un contrat jusqu’en 2015 (éventuellement après les play-off de Champions League) car son contrat actuel jusqu’en 2014 le rendrait très vulnérable. Si Berlusconi reste de marbre et désire le limoger, Allegri pourra soit rejoindre la Roma, soit prendre quelques mois de vacances payées par Milan. Jusqu’à présent l’attitude de l’entraineur milanais a été exemplaire, toujours serein, silencieux et ouvert alors qu’il aurait pu signer à la Roma pour mettre un terme à tout cela. Cette attitude joue en sa faveur. Alors réunion de reconciliation ou d’adieux? Encore quelques jours avant de connaitre le dénouement de ce scénario tragicomique et attendez-vous comme toujours à de gros rebondissements… installez-vous, n’oubliez pas le popcorn et ne manquez pas le prochain épisode! Le circato vient à peine de commencer et il nous a déjà offert notre dose (ou overdose?) de sketches. En espérant un retour rapide au sérieux , que les décisions soient prises et qu’on puisse enfin penser à programmer la prochaine saison. Comme un vrai club de foot.

Cirque Milan


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • PSG : Sissoko vers le Milan AC ?

    Sissoko vers Milan

    Le Milan AC qui va devoir recruter un milieu de terrain après la grave blessure de Nigel De Jong (rupture du tendon d’Achille), pourrait se tourner vers le PSG... Lire la suite

    Par  Yannc83
    FOOTBALL, SPORT
  • Milan – Pescara : 113 ans d’histoire à honorer

    Milan Pescara d’histoire honorer

    Le jour de son 113° anniversaire, l’AC Milan reçoit Pescara pour le dernier match de l’année 2012 à San Siro. Une victoire est impérative pour honorer la... Lire la suite

    Par  Passionacmilan
    FOOTBALL, SPORT
  • Milan – Pescara: Et de 4!

    Milan Pescara:

    Quatrième victoire consécutive pour le Milan après celles contre la Juve, Catania et le Torino ! Les buteurs sont Nocerino et El Shaarawy, ainsi que deux CLC... Lire la suite

    Par  Passionacmilan
    FOOTBALL, SPORT
  • L’AC Milan ne s’arrête plus…

    L’AC Milan s’arrête plus…

    A San Siro face à Pescara, l’AC Milan a décroché sa quatrième victoire consécutive (après le match nul à Naples). A l’image de son Pharaon El Shaarawy, Milan... Lire la suite

    Par  Passionacmilan
    FOOTBALL, SPORT
  • Champions League: Milan vs Barcelone

    Champions League: Milan Barcelone

    Ce midi, le tirage au sort pour les huitièmes de finale de la Champions League a eu lieu. Arrivé second, l’AC Milan affrontera finalement le FC Barcelone. Lire la suite

    Par  Passionacmilan
    FOOTBALL, SPORT
  • PSG-Thiago Silva : « Milan me manque tellement »

    PSG-Thiago Silva Milan manque tellement

    Thiago Silva, le défenseur du PSG, a une nouvelle fois fait savoir qu’il était en manque de son ancien club le Milan AC et de la ville italienne également. Lire la suite

    Par  Yannc83
    FOOTBALL, SPORT
  • AS Roma 4 – 2 Milan AC

    Roma Milan

    Ce soir, puisque Milan est parti en vacances avant l’heure… Les rédacteurs Akram et La fée clochette ont donc décidé de faire de même et de ne pas résumer une... Lire la suite

    Par  Passionacmilan
    FOOTBALL, SPORT

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14494 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines