Magazine Médias

La Manip pour tous : une propagande d'État

Publié le 27 mai 2013 par Copeau @Contrepoints

L’on ne peut rester insensible au courage des manifestants de la manif pour tous face à une propagande d’État.

Par Marc Crapez.

La Manip pour tous : une propagande d'État
Tout s’est bien passé. Il y avait un monde fou. Dans une ambiance bon-enfant. Tout le monde était pacifique. On déplore peut-être un coup de pied rageur dans un réverbère… Même les vingt militants d’extrême-droite qui ont déplié une banderole sur le toit du siège du parti socialiste n’ont pas fait de grabuge. Pas besoin des chars pour les déloger.

On nous avait pourtant prophétisé Paris livré à des hordes fascistes. On nous avait demandé de garer les enfants. Sauve qui peut ! La manip’ pour tous. La grosse intox’. Vendredi, le 20 heures de France 2 diffusait uniquement l’avis d’Alain Juppé, qui conseillait avec gravité de ne pas manifester. Les petits plats de la propagande étaient mis dans les grands.

Un langage de commisération

Même les articles de qualité en faveur du mariage homosexuel furent méprisants. Leurs auteurs se sont revendiqués d’une science validée par l’évidence. Ils ont disqualifié les opposants par un langage de commisération. Le mariage gay va se banaliser, déclare le centriste Jean-François Lagarde, et les Français « vont finir par comprendre ». Les pauvres, ils souffrent sans doute d’une pathologie mais vont finir par guérir. Même pas besoin de les faire interner.

Un autre utilise un argument d’autorité péremptoire : « la demande absurde d’un référendum ne rimait à rien, tous les juristes sérieux le disant à juste titre impossible ». Or, cette affirmation renvoie à l’article d’un seul juriste, très engagé en faveur du droit européen en général et du mariage gay en particulier, dont l’argumentation strictement juridique sur ce point est ténue et contredite par le commentaire factuel d’un internaute « contrepointiste » qui fait valoir, d’une part, que rien n’exclut que le mariage puisse relever de la politique sociale et, d’autre part, que les référendums organisés par de Gaulle en 62 et 69 montrent qu’une adéquation n’est pas indispensable avec les conditions prévues par la Constitution. Salus populi suprema lex.

Presque aucun incident à déplorer donc, contrairement aux fins de cortèges des manifs anti-CPE (j’ai été le premier à établir cette comparaison). C’est remarquable, au regard du mépris sous lequel ont été ensevelis les opposants au mariage unisexe. Malgré leurs défauts, leur refus du formatage des esprits fait honneur à la liberté de pensée. Ils ont tenu le rôle de Gavroche face à une sorte de propagande d’État. Leur esprit de révolte se perpétuera certainement sans rompre le fil de soie de la concorde nationale.

À lire également :

  • notre dossier Manif pour tous

----
Suivre les articles de l’auteur sur facebook.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte