Magazine Culture

Blondie et la mort

Publié le 27 mai 2013 par Haiyken @JALFDM
Blondie et la mort, écrit par Roger Smith.
Blondie et la mortRésumé : Par une énième nuit de chaleur insupportable, l’ex-top modèle Roxy Palmer et son mari Joe, trafiquant d’armes, sont kidnappés dans leur voiture. Joe finit dans une mare de sang et, les voyous partis, Roxy prend alors une décision qui va à jamais changer le cours de sa vie. Les deux kidnappeurs, Disco et Godwynn, n’ont disparu que pour mieux la traquer. Billy Afrika, lui non plus, n’a pas l’intention de la laisser filer : Joe lui devait en effet une grosse somme d’argent...
Quant à Piper, psychopathe éperdu d’amour, il est bien décidé à ramener Disco, sa « femme », à la « maison », c’est-à-dire la prison de Pollsmoor.
Commence alors dans le décor somptueux du Cap un ballet d’une violence fascinante entre tous ces réprouvés qui ne cherchent qu’une chose : la rédemption.

   J'ai énormément de livres qui attendent d'être ouvertes dans ma bibliothèque, mais il n'est vraiment pas rare - je pense pour beaucoup de monde - d'entamer un des derniers achats plutôt qu'un des amis de longue date qui prend la poussière. Il est clair que la curiosité qui a fait l'achat est bien encrée dans notre mémoire et c'est difficile de ne pas y succomber. C'est une assez bonne introduction pour parler de Blondie et la mort puisque c'est exactement ce qui est arrivé. 
   Le livre, je l'ai découvert totalement par hasard dans ma librairie locale. La couverture a accroché le coin de mon œil et j'ai été assez intrigué par le visage de cette jeune inconnue pour avoir envie de lire le quatrième de couverture. A vrai dire, j'avais envie depuis un moment de trouver un livre avec une héroïne à la forte personnalité. Mes lectures sont souvent celles de personnages masculins, et même si il y a toujours quelques jolies femmes qui les entourent, j'étais curieux de voir ce que cela pouvait donner. Ma dernière lecture de ce genre remonte à Vague de Chaleur de Richard Castle et le résultat n'avait pas été probant.    Malheureusement, j'ai un peu été déçu car Roxy, même si j'ai énormément accroché à son personnage, ne fait en réalité que partie d'un ensemble qui se retrouve tous entrainés dans un tourbillon macabre qui ne semble pouvoir s'arrêter. Mais par chance, la déception m'a rapidement quitté puisque c'est justement cet ensemble qui fait la force du livre. Chaque nouveau personnage introduit fait vriller l'histoire dans un nouveau sens tout à fait inattendu et on se retrouve suspendu aux pages, impatient de découvrir ce qui est sur le point de se passer. Au final, chaque personnage, jusqu'au plus anodin, sert l'histoire et y tient une place toute particulière dans la narration.
   C'était la première fois que je lisais un thriller sud-africain et j'ai donc été totalement transporté dans cet univers hors norme que j'avais parfois du mal à imaginer tant ils semble différent de ce qu'on peut trouver par chez nous. J'ai découvert le Cap, une ville divisée. D'un côté la richesse extrême, le luxe qui dégouline jusqu'aux trottoirs, Sea Point et son sable fin. De l'autre côté la misère dans les Flats, les guerres de gang, la drogue et la violence.   Tout au long de la lecture, on navigue entre ces deux univers tout à fait opposés et on découvre des personnages, hors de leur monde, propulsés dans l'inconnu, tout comme le lecteur. Roxy l'ex-mannequin devient alors notre seul point de repère, ou en tout cas la seule accroche que moi j'ai trouvé pour ne pas me perdre dans les méandres du Cap.   J'ai beaucoup aimé découvrir les guerres de gang mais surtout l'histoire tordue de Piper et Disco, qui ne cesse de mettre mal à l'aise, jusqu'aux derniers instants. Roger Smith parvient à créer toute une intrigue qui connecte l'ensemble de personnages mais on se rend compte qu'en fin de compte, tout rejoint l'abominable Piper, un tueur impitoyable aveuglé par l'amour macabre qu'il porte à "sa femme". 
   Même si j'ai mis plus de temps que j'aurais aimé pour lire le livre, j'ai vraiment apprécié l'originalité (en tout cas par rapport à mes autres lectures) de l'histoire mais surtout de l'univers dans lequel elle se déroule. Roger Smith signe un thriller sombre, violent et torturé. J'ai adoré.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Haiyken 86 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine