Magazine Blog

Plan de contenu : mode d’emploi

Publié le 27 mai 2013 par We Are The Words Waw @wearethewords

Gérer l’édition ou la refonte d’un site sans plan de contenu est un peu comme essayer de créer le Faucon Millenium Star Wars en lego sans plan de montage.

Avec mon fils nous jouons beaucoup aux legos : moi je fabrique, lui il démonte. A chaque chantier, nous avons le même problème : il nous manque toujours une pièce pour mener notre projet à bien.

Le plan de contenu, c’est le plan de montage de votre ferme-hôpital-caserne de pompiers (ou de votre projet Web). Si vous n’en avez pas, vous risquez de manquer de briques et l’hippopotame chauffeur de bus (l’utilisateur final), risque de se trouver fort déçu.

Ajoutez l’inventaire à la liste

Plus sérieusement, un plan de contenu (ou inventaire des contenus) devrait être le point de départ de tout projet éditorial. C’est une liste exhaustive, quantitative, qualitative (une dernière tentative ?) de l’ensemble des contenus d’un site Internet.

Encore plus sérieusement, lisez l’article de Muriel sur le sujet (vous pourrez même y télécharger un template pour créer le vôtre)

Une vue d’ensemble

Comme avec des légos: suivant où on les place, les portes peuvent être des portes où des fenêtres. Un bon plan de contenu permet d’avoir une vue d’ensemble du projet. Ce qu’il y a à faire, combien, qui, quand, pourquoi, etc.

C’est un travail laborieux avec assez de réponses pour laisser vos collaborateurs sans trop de questions.

Imbriquez vos contenus

Cette vue d’ensemble permet aussi de bricoler votre stratégie de backlinking (liens internes) ou un système de tags. Tout voir sur un même plan de contenu permet de relier ou d’emboiter vos contenus. De faciliter la navigation sur votre site, donc.

Evitez les doublons

Cette vue d’ensemble permet aussi de bricoler votre stratégie de backlinking (liens internes) ou un système de tags. Tout voir sur un même plan de contenu permet de relier ou d’emboiter vos contenus. De faciliter la navigation sur votre site, donc.

En fin de compte, ce n’est que le début

Vous avez répertorié les contenus et bien mérité votre pause café. Maintenant il faut segmenter et prioriser.

Segmenter, c’est mettre les briques bleues avec les briques bleues. Si vous avez l’intention de créer un point d’eau pour votre ferme-hôpital-caserne de pompiers (ou pour votre projet Web), les briques bleues auront une certaine importance.

Segmenter et prioriser les contenus permet de prévoir des quantités et des priorités pour votre calendrier éditorial (dont vous pouvez planifier la lecture).

Pour être encore encore plus sérieux : dans une heure Muriel abordera, entre autres, l’inventaire des contenus dans sa visioconférence : Les bonnes pratiques éditoriales de l’e-mailing. Inscrivez-vous !

Sur le sujet, avez-vous lu…

Plan de contenu : mode d’emploi

A propos de Loïc Blandin

Loïc a travaillé comme copywriter publicitaire dans plusieurs agences de renom comme stagiaire, employé, licencié puis chômeur à mi-temps (freelance). Aujourd'hui, il se concentre sur l'écriture pour le web, la stratégie de contenu, la production éditoriale et tout ce qui va avec... C'est un enthousiaste maniaco-créatif et caféïnomane qui ne mâche pas ses mots (sauf celui-ci: chewing-gum). Donnez-lui un peu de temps et il vous fera une longue liste de ses nouvelles compétences acquises chez We Are the Words.

Mail | Web | Twitter | LinkedIn | More Posts (11)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


We Are The Words Waw 2129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines