Magazine Côté Femmes

Postez votre CV sur Rose Emploi

Publié le 27 mai 2013 par Cathcerisey @cathcerisey

Capture d’écran 2013-05-27 à 12.09.04

Mise au placard, perte d’emploi, combien sommes-nous à subir une double peine suite à un cancer ? Combien d’employeurs, de DRH hésitent à faire confiance à une personne malade ou en rémission ? Peur de l’éventuelle fatigue, des absences, d’une rechute …  Nombreuses sont les « mauvaises »  raisons qui font de nous des parias de l’emploi ! A compétences égales,  il arrive trop souvent qu’un ancien malade ne soit pas choisi face à un candidat déclaré en bonne santé.  Tout porte à croire que le cancer affecte aussi nos capacités professionnelles ! Et, dans un monde dans lequel on ne compte plus le nombre de chômeurs, (re) travailler devient pour nous un véritable parcours du combattant.

Pourtant les avancées de la recherche permettent aujourd’hui de « guérir » de plus en plus de gens … Mais les mentalités avancent moins vite et, comme j’ai l’habitude de le dire, la société n’a que faire de ses survivants !

Alors, bien sur les traitements fatiguent mais lorsque les médecins nous donnent le feu vert, c’est bien parce qu’ils considèrent que nous en sommes capables. Bien sur le mi-temps thérapeutique quand il est prescrit, est un casse tête pour l’organisation d’un service, mais c’est possible avec un peu de bonne volonté de la part de chacun. Bien sur la récidive est un risque à prendre, mais qui peut assurer à un futur employeur qu’il ne tombera pas malade dans les prochains mois ou années ?

Plus encore, je suis intimement persuadée qu’une épreuve comme le cancer peut renforcer nos facultés. Par exemple, la relativité que nous apporte la maladie permet à certains une gestion et une résistance au stress probablement supérieures à la moyenne. La rencontre avec la grande faucheuse nous donne un recul nécessaire dans un monde du travail où la devise est plutôt « marche ou crève » ! ?

Plus de possibilité d’emprunter, de s’assurer, de travailler, sommes – nous contraintes à une mise en marge de la société, une demie – vie sous prétexte que nous avons eu la malchance de tomber malade ? Devons nous accepter cette double peine qui en plus des affres de la maladie nous plonge dans la précarité ?

C’est pour lutter contre cette injustice flagrante que l’équipe de Rose magazine a monté un projet pour aider tous ceux qui, touchés de près ou de loin, sont à la recherche d’un emploi. Vous êtes invités à poster votre CV sur son nouveau site Rose – emploi jusqu’au mois d’octobre prochain. Lors de la sortie du numéro automne-hiver du magazine, ces CV seront communiqués à de grandes entreprises pour faciliter le recrutement des personnes concernées. Un forum sera également mis en ligne afin de vous permettre d’échanger et de vous soutenir pendant cette période compliquée.

Encore une initiative géniale de notre magazine en attendant que les pouvoirs publics prennent des dispositions plus musclées afin que notre société change … enfin !

Et toujours des news et des bons plans sur le site de Rose magazine

Capture d’écran 2013-05-23 à 22.06.18

 P.S : J’ai l’extrême chance de partir jeudi prochain à Chicago afin d’assister au congrès de l’ASCO, le grand meeting international sur le cancer. Je vous donnerai donc des nouvelles fraiches et en direct très vite !!!

Pour ne rien rater, suivez moi sur twitter : @cathcerisey (hashtag # à venir)

Catherine Cerisey


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cathcerisey 31411 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte