Magazine Culture

Susan Hopper, le parfum perdu d’Anne Plichota et Cendrine Wolf

Par Fildediane @fildediane

Susan Hopper 1Titre : Susan Hopper

Tome 1 : Le parfum perdu

Auteurs : Anne Plichota et Cendrine Wolf

Editeur : XO

Collection : Jeunesse

Paru le 21 mars 2013

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

"Après le succès de leur première série Oksa Pollock, Cendrine Wolf et Anne Plichota se lancent dans une nouvelle série : Susan Hopper. Une héroïne aussi originale qu’attachante, un manoir hanté en Ecosse, des personnages loufoques ou inquiétants, un mystère à résoudre, c’est le nouveau cocktail imaginé par les reines du fantastique. Susan a trois ans lorsqu’elle perd ses parents au cours d’un terrible incendie.
Pendant dix ans, elle va vivre en orphelinat et en famille d’accueil : un échec. Jusqu’à ce qu’elle fasse la rencontre de la famille Hopper. Avec Eliot, quinze ans, souffrant de la "maladie de la Lune", un fort attachement va naître, renforcé par d’étranges expériences nocturnes. Car, dès son arrivée au manoir des Hopper, Susan fait des rêves dans lesquels elle entraîne Eliot, son grand-père Alfred et la petite chienne Georget.
Tous les quatre se retrouvent très vite au cœur d’un lourd secret, fondé sur une malédiction qui les plonge dans les abysses de l’histoire de Susan, dans un ailleurs où se côtoient les morts-vivants, les fantômes et les âmes errantes…"

Mon avis :

Merci encore à Livraddict et XO jeunesse pour ce partenariat :)

L’histoire :

Susan a perdu ses parents à l’âge de 3 ans dans un terrible incendie… depuis sa vie n’est que tourment. Elle en ai à sa 15ème famille d’accueil, mais cette fois elle veut rester à cause du parfum et puis… il y a Eliot.

Depuis qu’elle est dans cette maison elle fait des rêves étrangement réels… au milieu d’un cimetière, avec des revenants pas toujours amicaux, mais heureusement elle n’est pas seule et ensemble ils vont faire face…

Les personnages :

Susan c’est une jeune fille de 14 ans habillé exclusivement avec des pulls marinière, et surnommée "la fille du diable". Elle ne se plait  dans aucune famille présentée et fait de très graves bêtises pour revenir à l’orphelinat… Lorsque les Hopper arrivent c’est comme un électro-choc, Susan se transforme en enfant modèle.

Eliot est un enfant "de la lune", sa maladie lui interdit toute exposition au soleil sous peine de mort… Quand il voit Susan pour la première fois, il veut et il sûr que Susan doit venir chez lui, chez les Hopper. Il se promène avec sa combinaison de cosmonaute.

Helen, c’est la maman d’Eliot. Elle accueille Susan avec douceur et prévenance mais Helen est quand même froide et distante… (c’est un peu louche) malgré tout l’intérêt qu’elle porte à Susan, j’ai l’impression qu’elle cache quelque chose mais je n’arrive pas à trouver quoi…

Alfred, c’est le grand-père d’Eliot et le père d’Helen… c’est un vieux savant fou pas si fou finalement, c’est juste un homme qui a beaucoup souffert et puis il a un caractère "fichtrement délirant ;) !"

Ah et Georgette ! ce petit carlin est marrante surtout avec son "zzz" (vous comprendrez quand vous lirez le livre ! Na !)

La Plume, le Scénario :

Je suis rentrée tout de suite dans l’histoire. Je me suis accrochée aux basques de Susan et je ne l’ai plus lâché. Par moment même je n’étais pas très rassurée… je lis le soir alors les histoires de revenants et de fantômes, je ne suis pas bien brave… A la limite ce qui m’a le plus bousculé, c’est la découverte de Susan dans la bibliothèque des Hopper … tout au début ( je ne dirais rien, si vous voulez savoir ce que c’est, lisez le livre …).

Susan passe d’une sale gamine qui fait peur aux autres orphelins à l’enfant modèle qui a peur de ne pas être à la hauteur…

C’est une histoire où rêve et réalité se mêlent de plus en plus avec l’évolution de l’histoire… on sent cette pression, cette tension qui monte au fur et à mesure des rêves de Susan. Elle se complique, plus on sait de choses plus le dénouement se complique… ce passage de la réalité au rêve accélère la dynamique de l’histoire… Et puis ce rêve où Susan et ses amis peuvent être blessé, c’est quand même un peu flippant, oppressant et captivant et touchant … bref c’est génial !!

Par contre,  et oui il y a un "par contre"  et un GROS !!  C’EST QUOI CETTE FIN !!!  Vite la suite, mesdames les auteures, comment avez-vous pu nous laisser comme ça ??? En fait vous avez bien lancé votre hameçon … c’est un supplice ! :(

En Bref : Ben oui ! J’ai accroché comme c’est pas permis ! Merci Livraddict et XO Jeunesse pour m’avoir fait découvrir ces deux auteures… Du coup je vais lire Oksa Pollock (que j’ai vu à la Médiathèque…) en attendant de pouvoir lire la suite des aventures de Susan.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fildediane 546 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines