Magazine Beaux Arts

DU NIL À ALEXANDRIE. HISTOIRES D'EAUX À MARIEMONT - 6. AUTOUR DE LA RÉSERVE PRÉCIEUSE (Seconde partie)

Publié le 28 mai 2013 par Rl1948

     

   Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite.

Le bonheur est dans le pré, cours-y vite. Il va filer ...

Paul  FORT

Ballades françaises

   La semaine dernière, souvenez-vous, amis visiteurs, nous avions commencé à nous intéresser aux salles du rez-de-chaussée du Musée royal de Mariemont situées autour de la Réserve précieuse 


MARIEMONT - Première salle de documents anciens (24-04-201

que Marie-Cécile Bruwier, Directrice scientifique et Arnaud Quertinmont, tous deux Commissaires de l'exposition itinérante  Histoires d'eaux. Du Nil à Alexandrie, tous deux Docteurs en égyptologie, ont eu l'excellente initiative de dédier à quelques grands cartographes : je pense à El-Falaki, bien sûr, mais aussi au Belge Mercator ...

   De dédier également à de grands voyageurs qui nous ont laissé des oeuvres relatant leurs périples en terre égyptienne : je pense à James Bruce, à Jean-Jacques Rifaud, au comte de Volney, à Jean de Thevenot et, bien avant eux, à Hérodote, Diodore de Sicile et Strabon ...

   De dédier enfin - dans la dernière portion de cet espace où je vous propose de m'accompagner ce matin -, à l'un ou l'autre document autographié faisant partie de la collection réunie par Raoul Waroqué ; à l'une ou l'autre carte postale ou photo appartenant au fonds du Musée ; à quelques livres destinés à la jeunesse, le tout étant bien évidemment en étroite correspondance avec la thématique de l'exposition du second étage à laquelle nous reviendrons très bientôt.

     Mais avant de vous emmener dans cette ultime salle, j'aimerais attirer votre attention sur un point important - qui motive d'ailleurs le choix de l'exergue ci-dessus emprunté au poète rémois Paul Fort, dans lequel il conviendrait que vous remplaciez pré par : Musée de Mariemont, ou Réserve précieuse, ou documents anciens ..., à votre meilleure convenance.

     En effet, partant du principe que s'altèrent toujours un peu de vieux papiers ouverts à une page bien précise et exposés à la lumière artificielle pendant un certain laps de temps, il a été convenu, afin d'assurer leur bonne conservation, que, dès le 8 juillet prochain et jusqu'àu 29 septembre, date de clôture de leur présentation, ce serait une autre page que le public pourrait lire.

   Mais c'est surtout pour les feuillets manuscrits que le changement sera d'importance puisque pour beaucoup, ce seront d'autres, de la même époque, qui assureront la relève.

     Dès lors, amis visiteurs, si vous désirez vraiment voir ceux déjà ou encore à citer : courez-y vite, à Mariemont, car bientôt ils auront filé !

   Ceci posé, si dès le 8 juillet vous escomptez également vous pencher sur les nouveaux proposés : revenez-y vite, à Mariemont car ils y resteront près de trois mois encore !        

   Et pour l'heure, commençons, voulez-vous, par la littérature destinée aux plus jeunes : de part et d'autre de l'entrée de la Réserve précieuse, deux vitrines leur sont dédiées.

   Tandis que celle de gauche traite essentiellement du thème de l'eau - vous y retrouverez certainement avec de plaisants souvenirs de lecture non dissimulés le très beau roman d'Henri Bosco, L'Enfant et la rivière ou La petite Sirène, d'Andersen, ou encore l' Histoire de Sindbad le marin, extraite des Contes des mille et une nuits ... -, celle de droite fait évidemment la part belle à l'Égypte. 

MARIEMONT---Vitrine-litterature-jeunesse--24-04-2013-.jpg

   Là, vous admirerez des ouvrages soit préfacés par Jean Capart comme, racontées par Pierre Gilbert, autre égyptologue belge, Les aventures de Nedjouty avec le prince d'Égypte (1946), soit rédigés par lui : Thèbes, la gloire d'un grand passé expliquée aux enfants (1925) ou Matik, une histoire de souris au temps des Pharaons (1937) ou encore Hori, Gamin de la Vieille Égypte (1940), tous quatre appartenant à un collectionneur privé.  

     En outre, vous y verrez également l'excellent Les dieux égyptiens raconté aux enfants, de Marie-Cécile Bruwier, bellement illustré par Isabelle Petit (2003) ;

Bruwier-Dieux-egyptiens.jpg

ou Le papyrus sacré - Découvre le secret des hiéroglyphes, d'Aude Gros de Beler (2010) ; ou les Contes d'Alexandrie, d'Eglal Errera (2007), ou d'autres encore ...

   Revenons, voulez-vous, à une vitrine derrière nous pour regarder cette photo (Inv. P.H.A. 302) datant de l'époque du séjour en Égypte (fin 1911 - début 1912) de Raoul Warocqué, le mécène collectionneur

44.-Carte-postale-de-R.-Waroque-au-pied-des-pyramides.jpg

vous le reconnaîtrez ici dans la calèche, au pied des pyramides de Guizeh.

     Il me plaît à présent d'apposer le point final à l'attention que, de conserve, nous accordons à cette dernière salle encadrant la Réserve précieuse en restant un moment encore devant la même vitrine et, plus spécifiquement dans sa partie gauche.

MARIEMONT---Vitrine-lettres-autographiees--24-04-2013-.jpg

   Des différentes lettres alignées, autorisez-moi à n'en épingler qu'une seule (MRM, AW, R34 / F 26),

 

MARIEMONT---Lettre-d-Albert-Daninos-Pacha--24-04-2013-.jpg

importante parce qu'elle fait notamment allusion à "l'enlèvement du buste de Cléopâtre et des deux mains que vous distinguez sur la photo (Inv. P.H.A. 103) dans le cadre accroché juste au-dessus prise alors qu'ils reposaient en 1913 dans le parc de Mariemont. 

   A la différence de l'ensemble des pièces autographiées rencontrées dans d'autres vitrines, cet original, ainsi que ses trois voisins seront, dès le 8 juillet et pour les raisons que j'ai précédemment invoquées, remplacés chacun par un fac-similé.

     Sur les deux monuments que cite cette missive, comme déjà promis, mais aussi sur son auteur, je reviendrai abondamment dès mardi 4 juin prochain ...

   (Un merci tout particulier à A. Quertinmont, Docteur en égyptologie attaché au Musée royal de Mariemont, pour m'avoir adressé une copie du Guide du visiteur de cette exposition entourant la Réserve précieuse qui n'est que consultable sur place ; document qui m'aura permis d'apporter quelques précisions supplémentaires, notamment au niveau des numéros d'inventaire, sur les pièces que, la semaine dernière et ce matin, j'ai pu, amis visiteurs, vous faire découvrir.

Merci à toi, Arnaud.) 

* * * * *

   J'ai appris que ce qu'on croit avoir acquis n'est qu'une partie infime de ce qui reste à découvrir.

Georges  MOUSTAKI,

Artiste d'origine grecque,

né à Alexandrie ...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rl1948 2931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte