Magazine Ebusiness

La consommation collaborative gagne progressivement les Français

Publié le 28 mai 2013 par Pnordey @latelier

Le consommateur français se positionne désormais comme un acteur économique à part entière, qui participe à la fois à la co-conception, à la co-production mais aussi à la co-distribution des biens et services.

La consommation collaborative permet aux consommateurs d’avoir accès à des biens de meilleure qualité et qu’ils ne pourraient pas forcément acheter. Face à la baisse du pouvoir d’achat, Edouard Dumortier, co-fondateur d’ILokYou, réseau social de location d’objets et services entre particuliers, affirme dans son livre blanc intitulé «L’avènement de la consommation collaborative, quel modèle économique en France en 2030 ?» que ce mode de consommation pourrait être une solution. En effet, la consommation collaborative, en étant locale et impliquant l’usage durable des objets, va dans le sens des conditions écologiques actuelles. Mais surtout, elle permettrait de recréer du lien social, en rassemblant des consommateurs ayant le même sens du partage.

Pouvoir utiliser le produit sans nécessairement en être le propriétaire

Selon l'auteur, depuis 2009, la baisse générale du pouvoir d’achat a poussé le consommateur à se tourner davantage vers l’économie grise – à savoir l’achat d’occasion, le troc, l’échange ou la location. La moitié des Français considère donc maintenant inéluctable le déclin de la France sur les plans économique et culturel et pensent qu’ils doivent se débrouiller par eux-mêmes pour améliorer leur situation personnelle. Ainsi, 64% d’entre eux jugent ne pas avoir les moyens de consommer comme ils le souhaiteraient et 34% déclarent être alors obligés de changer leurs habitudes de consommation. Et si avant, les gens cherchaient à obtenir les meilleurs prix, via l’utilisation de comparateur en ligne, aujourd’hui, ils échangent, ils louent et ils se regroupent pour acheter. Car plus de huit Français sur dix (83%) estiment aujourd’hui qu’il est plus important d’avoir accès à un produit que de le posséder.

Les industriels vont devoir se réinventer

De plus, 52% des Français souhaitent mieux consommer : optimiser leurs dépenses, accéder à des produits de qualité et si possible agir de manière citoyenne (sur le plan environnement et sociétal). Par conséquent, les industriels et les distributeurs modifient leurs stratégies. Par exemple, le marketing frugal, inspiré des pays en développement est désormais en vigueur chez Renault ou Nokia. Mais, selon Edouard Dumortier, cette réponse des grands groupes est encore incomplète. En effet, au delà de son caractère « responsable », la consommation collaborative attire car elle est synonyme d’un renouvellement de l’expérience client, qui mêle technologie et lien social. La généralisation de la consommation collaborative devrait avoir des conséquences de taille pour les industriels : ils fabriqueront certainement moins de produits, plus durables et réparables. En fait, leur schéma actuel de vente de produits devrait se transformer progressivement en un schéma de vente de services-produits.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pnordey 18702 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte