Magazine Journal intime

Petit bilan de fin d'année scolaire

Par Isabelledelyon

Une année scolaire de plus se termine. Comme toujours je me rends compte à quel point mes filles ont changé depuis leur dernière rentrée scolaire.

DSC_0566

L'aînée, J., pendant cette première année de collège, est devenue une adolescente et semble bien éloignée de celle qu'elle était à la fin de son CM2. Elle a mis quelques temps à trouver de nouveaux repères, ses amis n'évoluant pas tous au même rythme. Elle a maintenant son petite groupe d'amis constitués de 3 filles et de 3 garçons. Ils ne se quittent plus. Elle a même voulu des robes très girly pour aller à une réception à laquelle elle était conviée. Elle n'en avait pas mise depuis 6 ans ! Elle passe toujours plus de temps devant son miroir. La semaine dernière, premier jour des soldes et habitant en plein centre ville, nous sommes sorties toutes les deux à 8H pour foncer dans ses boutiques favorites ! Toute la journée, la petite musique annonçant qu'un SMS était arrivé retentissait en provenance de son smartphone... C'est qu'elle et ses amis s'étaient organisés une virée au ciné. Je suis une spectatrice amusée de ces changements de comportement. En parallèle, elle a terminé l'année scolaire avec une très bonne moyenne et que des critiques positives de ses enseignants qui ont remarqué qu'elle avait donné un bon coup de collier au dernier trimestre. Elle est bien dans ses converses !! et encore maintenant elle met aussi des ballerines et un sac sur l'épaule pour aller à l'école. Elle a abandonné son eastpak !

Ma petite dernière, E., qui n'est plus si petite que ça, est toujours dans la tête de classe de son CE1, toujours aussi belle. Elle chante du matin au soir. Elle me demande si peu d'efforts pour l'accompagner dans son éducation. Je me demande parfois si le cancer n'a pas contribué à cette si grande autonomie dès son plus jeune âge. Elle ne veut me poser aucun problème, me soulager de tout. Elle y arrive admirablement je dois dire. Je n'oublie pas de la remercier et je reste une oreille attentive pour ses brouilles entre copines. J'oeuvre actuellement pour développer son goût pour la lecture. J'ai à coeur de transmettre à mes deux filles cette passion. Pour l'aîné c'est acquis. Pour la seconde, je la fais passer progressivement à de vrais romans. C'est un travail de longue haleine, je passe pas mal de temps à choisir des livres qui la feront vibrer.

Cette semaine, nous sommes orphelines, elle et moi, de J.. Je l'ai envoyée en Irlande améliorer son anglais avec 4H de cours par jour. La semaine prochaine, elles décollent toutes les deux pour l'Ile Maurice, rejoindre la famille de leur Papa. Mon mari et moi les rejoindrons fin juillet, après une énième perfusion d'herceptine.

J'ai commencé à préparer la rentrée. Elle débute toujours par l'achat d'un agenda et par la marque H sur tous les jeudis de 2013-2014 où je serai reliée à ma poche de potion magique. Ensuite je peux planifier les vacances et les différents RDV.
Mon oncologue souhaiterait que je passe aux injections d'herceptine en sous-cutanée dès qu'elle aura accès à ce mode d'administration. Bien que réticente à la double dose d'herceptine contenue dans ces seringues, je souhaite les essayer, histoire de voir ce que ça me fera au niveau effets secondaires. Ma seule condition est que ça soit toujours à domicile. Je ne veux pas retourner à l'hôpital toutes les trois semaines. C'est trop lourd psychologiquement. Je côtoie trop de femmes en souffrance lorsque je m'y rends. La dernière fois, j'ai pu voir magré moi une femme paniquée qui devait aller passer un scanner du cerveau en urgence, une autre envoyée se faire ponctionner du liquide dans les poumons. Je sais ce que signifie ces examens et j'ai tant de peine pour elles, pour leur angoisse. Cette maladie me rapproche d'elles. Ce sont mes soeurs d'arme. Ce qu'elles vivent peut être ce que je vivrais demain et puis, je la connais si bien cette angoisse, cette détresse, qui les habitent.

Cette année passée a vu le divorce de ma soeur et son désarroi de ne jamais avoir d'enfant à cause de l'horloge du temps, le divorce du frère de mon mari qui hélas tourne au pugilat à cause de leur petite fille de 3 ans et demi. Nous sommes mélés bien malgré nous à leurs réglements de compte, je ne prendrai partie pour aucun d'eux, je tente juste de me faire la défenseuse de ma petite nièce.

Malgré le fait que les fins d'année scolaire sont toujours très chargées et que je termine souvent épuisée, j'aime ce moment qui permet de se retourner sur l'année écoulée et de faire un bilan des mois passés.

J'aime voir mes filles grandir. Le diagnostic de ce cancer métastasé voici 7 ans m'avait annéantie de douleur à l'idée de ne pas être à leurs côtés. Je savoure ma chance.
Je pense que lorsqu'on donne sans retenue de l'amour à ses enfants, c'est une immense chance pour eux, ils développent une grande confiance en eux qui leur servira de base pour mieux surmonter tous les obstacles de leur vie d'adulte.

Sinon côté cancer, tout va pour le mieux. Je me suis lancée dans la reconnaissance de mon statut de travailleur handicapé. Lorsque je serais parvenue au bout de ce nouveau périple, je ferai un billet pour restituer cette expérience. J'ai décidé de le faire car actuellement je suis en temps partiel, à 80%. Je ne travaille pas le mercredi mais je dois demander l'autorisation tous les 3 ans à mon chef pour le renouveler. Comme la gestion du personnel dans ma division n'est pas optimale et que plus de gens partent qu'il n'en arrive, je crains qu'un de ces jours, il n'accepte pas de me le renouveler et je ne peux pas travailler à 100%. C'est au-dessus de mes forces. C'est ce qui m'a poussé à anticiper. Si je suis reconnue travailleuse handicapée, je vais demander un temps partiel de droit, sans autorisation, justifiée par mon état de santé. J'espère juste qu'ils ne vont pas me forcer à diminuer encore ce temps de travail. J'aime beaucoup ce que je fais et travailler moins m'enlèverait des tâches intéressantes ou ne me permettrait pas de les suivre correctement. Et puis peut-être que je pourrais bénéficier d'une retraite anticipée si ma forme décroît.

Je vous souhaite à tous un très bel été. Si vous avez la chance d'avoir du temps pour vous, saisissez-la et chouchoutez-vous, idéal pour se sentir mieux. J'adore cette période estivale, elle me permet de passer plus de temps avec mes proches et me permet de prendre mon temps pour tout. J'envoie des tonnes de soutien à tous ceux qui n'ont pas la chance de laisser le cancer à distance.
Et surtout n'oubliez pas, même si le cancer est très envahissant, donnez-lui le moins de place possible, laissez-en pour la vie avec sa cohorte de joies et de malheur. Si nous nous battons contre ce cancer et que nous en payons le prix fort, ne jamais oublier que c'est pour avoir la possibilité de continuer à vivre une vie aussi normale que possible.

Je vous renvoie à une citation d'un auteur inconnu : "Vivre ce n'est pas attendre que les tempêtes passent mais c'est apprendre à danser sous la pluie".

bonjour Isabelle ,
je suis heureuse d'avoir de tes nouvelles, c'est un long billet , mais si optimiste ,et je te souhaite que ça dure des années
je vois que le collège change ta fille J ,
j'ai vu le cas chez nôtre fille aussi , et tu verras la différence entre la 6éme et la 3 éme ,
tes filles ont le même chemin que nos Alsaciennes ,
toute la famille passe par des hauts quand tout va bien,
pour le reste de la famille , oui on est quand même atteint, par leurs problèmes, ça fait mal ,
on aimerait tant que tout le monde soit heureux .
notre fille est soignée avec Xéloda et tyverb 250 , elle a passé un pepscan il y a 15 jours ,
depuis février sa tumeur a réduit , on va savoir pour ses os - on aura le résultat le 12 juillet ,
je te souhaite d'avoir le statut T H , ma fille en avait parlé un temps , mais elle n'y est pas encore .
quand tu dis laissez le moins de place possible au cancer , tu as raison, , notre fille est en arrêt maladie depuis 2 ans ,
et elle fait des gâteaux magnifiques pour la famille , toutes ses amies et celles de ses enfants .
avec des sujets MARY TORTE
http://cakesdecor.com/pastrydiva/blog/709
bonne vacances à toi et ta famille , , là bas vous trouverez le beau temps , ce qui n'est pas le cas ici ,
la nôtre s'envole pour 3 semaines aux USA - voyage qui avait été annulé il y a 2 ans -
je t'embrasse
Evelyne


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Isabelledelyon 3698 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte