Magazine Séries

Critiques Séries : Under the Dome. Saison 1. Episode 8.

Publié le 13 août 2013 par Delromainzika

vlcsnap-2013-08-13-09h43m44s109.png

Under the Dome // Saison 1. Episode 8. Thicker Than Water.


Le tant attendu face à face de Big Jim et du fermier Ollie est enfin arrivé. Cet épisode m'a donné l'impression que l'on était à Dallas. Disons que l'accent d'Ollie me fait penser au Texas et que cette bataille pour avoir le contrôle du propane et de l'eau de la ville m'a plu. C'était divertissant sans pour autant être exceptionnel j'en conviens. Mais justement, ce qui m'a rappelé Dallas au-delà de cette histoire de propane et d'eau, c'est le fait que Ollie voulait le pouvoir. Forcément, c'était d'une logique implacable mais finalement malgré le côté ultra prévisible de l'épisode, globalement le tout fonctionne et permet de délivrer aux téléspectateur la bonne dose de frissons estivaux dont ils avaient besoin. D'ailleurs, ce que j'aime également c'est la place de Barbie dans toute cette histoire alors que Big Jim commence aussi à montrer son vrai visage d'homme pas très intègre qui préfère son intérêt avant celui des autres (alors que ce n'est pas nécessairement ce qui transpire dans la première partie de l'épisode). On peut alors saluer la prestation de Dean Norris qui après Breaking Bad dimanche soir, ne chôme pas quand il s'agit de nous surprendre.
Le face à face avec Junior était assez touchant, surtout que Dean Norris n'est pas le genre d'acteurs que l'on attend de voir pleurer à l'écran. C'est un mec qui en impose tout de même et en plus de ça Big Jim n'est pas un petit personnage. Du coup, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il fonde en larmes de cette façon. La scène était jolie et ce même si la musique vient presque gâcher ce moment. Forcément que la situation entre Junior et son père évolue et ce à deux reprises dans cet épisode passant d'un côté vers Ollie qui sert de complexe d'Oedipe, et puis nous avons ensuite le retour de grâce vers son père car il se rend compte que finalement il ne peut pas lui en vouloir tant que ça pour la mort de sa mère car ce n'est pas de sa faute. De son côté, Julia va découvrir le mini Dôme grâce à Joe. Cette partie de l'épisode n'apporte pas grand chose pour le moment à part "The monarch will be crowned" qui fait directement référence à d'autres oeuvres de Stephen King comme La Tour Sombre qui un temps avait été envisagée à l'adaptation et finalement abandonné à cause des coûts exorbitants de production.
vlcsnap-2013-08-13-09h27m12s180.pngMais je dois avouer que j'aimerais bien voir cette série de livre (dont je n'ai pour le moment lu qu'un seul tome... oui, je suis en retard de partout chez Mr King) adaptée. Bref, sinon Chester's Mills n'a pas grand chose d'autre à nous raconter si ce n'est que l'on explose des boules à neige avec Angie et Norrie. Encore un moyen pour faire pleurer Norrie et pour s'amuser à éclater une boule à neige de Paris. Dommage aussi pour la disparition d'Ollie, qui était un vrai méchant qu'il était intéressant de creuser (mais Big Jim s'apprête à prendre sa place de ce que l'on voit à la fin de cet épisode). Under the Dome est au fond une série assez sympathique qui, dans une période estivale, satisfait les désirs des téléspectateurs mais voilà, je pense aussi qu'elle pourrait aller un peu plus loin d'un point de vue de certaines intrigues. Surtout que le coup du mini Dôme était une bonne idée pour relancher la quête de mystères mais ce n'est pas ce que fait cet épisode (Julia n'a qu'une nouvelle information et je ne vois pas en quoi cela va l'aider à trouver des réponses pour le moment).
Note : 6.5/10. En bref, un épisode divertissant et efficace sans pour autant aller trop loin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Delromainzika 5808 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines