Magazine Cinéma

Cinéma: Black is black, le majordome de La Maison Blanche traverse l'Histoire

Par Mariechristinelaurentcasile
Cinéma: Black is black, le majordome de La Maison Blanche traverse l'Histoire"Les ténèbres ne peuvent chasser les ténèbres, seule la lumière le peut", cette citation de Martin Luther King*, illustre les premiers plans du film, Le majordome, dont la projection a ému Barack Obama. J'ai beaucoup aimé.
Pendant la 1ère campagne électorale de Barack Obama, Will Haygood, journaliste au Washington Post, rencontre Eugene Allen, un majordome Afro-Américain,  qui a servi 8 présidents entre 50 et 80, à la Maison Blanche: il va témoigner de la période des mouvements du droit civique aux Etats-Unis. En découlera le personnage de Cecil Gaines interprété par Forest Whitaker.
Quelle horreur de constater combien les hommes peuvent être des loups pour les hommes, dans un pays démocratique et neuf ( ce n'est évidemment excusable nulle part ailleurs). Mais balayons devant notre porte, sommes nous si irréprochables, nous Français du pays des droits de l'homme? Malgré tout, ce film est une leçon d'optimisme, où Malcom X, Martin Luther King, Mandela et des hommes de bonne volonté de toutes les couleurs se sont dressés contre les criantes injustices raciales.
Cinéma: Black is black, le majordome de La Maison Blanche traverse l'HistoirePour le réalisateur Lee Daniels, il était important de s'attacher à la véracité historique de la période traitée dans le film, et d'y privilégier les rapports entre père et fils. Une saga familiale, dans une leçon d'histoire. Un hommage aux anonymes qui ont donné leur vie pour leur pays.
Le film commence dans les champs de coton de Caroline du sud, lorsque la récolte est prête à être cueillie; nous sommes dans les années 30. Le maître de la plantation abuse de la mère du petit Cecil et abat son père sous ses yeux. La propriétaire décide d'apprendre à l'enfant à être un "bon nègre de maison" au service impeccable: " Tu dois être invisible". Il est parfait.
"Nous avons 2 visages, le nôtre et celui que nous voulons montrer aux Blancs", enseigne son mentor noir au jeune majordome.
Cecil jeune adulte, peaufine l'excellence du service dans de grands hôtels, où ses congénères lui enseignent le grand art d'un service 5 étoiles pour les Blancs: "Regarde leurs, yeux, imagine ce qu'ils veulent, anticipe leurs désirs. Aie le sourire dans les yeux et de la dignité".
Cinéma: Black is black, le majordome de La Maison Blanche traverse l'Histoire"Le domestique noir réduit tous les stéréotypes raciaux, dit Martin Luther King, ils sont subversifs, mais sans qu'on s'en rende compte"
Repéré par un intendant hautain et raciste, Gaines débute à la Maison Blanche, sous la présidence Einsenhower, au milieu d'un staff black et stylé. Il est marié avec Gloria, la célébrissime productrice tv Oprah Winfrey, femme parmi les plus influentes des USA, qui a tant œuvré pour l'élection d'Obama. Elle fut nommée aux Oscar pour son rôle dans la Couleur pourpre de Spielberg ( comble de l'absurde et de l'actualité, la diva vient récemment de se plaindre de discrimination dans un magasin de luxe suisse).
Ils ont 2 fils: l'aîné Louis va devenir un militant actif des droits civiques, au grand dam de son père, qui confronté au quotidien aux prises de positions les plus stratégiques ( et les plus pernicieuses), se tait et observe. Black out aussi à la maison, où sa femme se languit et déprime et observe. Président après président, Gaines constate l'infléchissement des politiques et quelques courageuses prises de position en faveur de sa communauté.
Qui a dit qu'il n'y a pas de grand homme pour son valet?
Petit à petit, très estimé par les présidents dont il partage une intimité parfois pitoyable ( Lyndon Johnson est particulièrement gâté, et Nixon n'en sort pas grandi), Cecil ose faire entendre sa voix et profite enfin de ses retrouvailles avec son fils, autour d'un militantisme qu'il reconnaît enfin légitime et nécessaire, sont des plus touchantes.
Cinéma: Black is black, le majordome de La Maison Blanche traverse l'HistoireKing avait sûrement raison, l'influence des domestiques noirs fut puissante; avez- vous vu La couleur des sentiments? Une jeune journaliste y raconte le quotidien des bonnes noires et les conventions sociales au Mississipi, dans les années 50, adorées des enfants qu'elles élèvent, puis méprisées par les maîtresses de maison qu'elles deviennent. Une solidarité et une amitié formidables lient 3 femmes que tout oppose.
Et dans le mythique Autant en emporte le vent, mamma était si touchante.
Il paraît que les acteurs du film ( s'y ajoutent Robin Williams, Lenny Kravitz, Mariah Carey, Jane Fonda plus Nancy Reagan tu meurs...) ont consenti des efforts financiers sans précédent pour que Daniels puisse réaliser son opus en 41 jours.
Il serait bien surprenant que Le majordome, commencé dans un champ de coton du sud américain, ne récolte pas une moisson aux prochains Oscars.
Pendant ce temps, Obama avancera dans son 2ème mandat aux côtés de la si populaire Michele et Mandela fera peut-être la preuve de son immortalité.
Photos: Allo ciné
*" I have a dream fait toujours rêver", lisez l'excellent article de mon amie PLK de Noétique
http://www.paperblog.fr/6664549/i-have-a-dream-fait-encore-rever/
la présentatrice milliardaire vient d'attaquer un magasin de luxe suisse pour discrimination et refus de vente) .http://www.huffingtonpost.fr/2013/08/13/oprah-winfrey-racisme-suisse-excuse_n_3749360.html

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire