Magazine Ebusiness

Tapestry permet le storytelling entièrement sur mobile

Publié le 02 avril 2014 par Pnordey @latelier

Le service de « storytelling », Tapestry de la startup New-Yorkaise, Betaworks, vient d’ajouter une mise à jour, permettant de créer, modifier, partager et consulter de courtes histoires entièrement sur l’application mobile.

Dès le plus jeune âge, les individus sont de plus en plus à l’aise avec la technologie et se servent de tablettes et autres supports numériques de la même façon qu’ils avaient l’habitude de lire des magazines. C’est ainsi que le service de “storytelling”, Tapestry, de la startup New-Yorkaise, Betaworks a crée une plateforme internet pour les « storytellers » littéraires. Au lieu d'écrire de nombreuses pages de texte à imprimer ou à adapter rapidement sur e-book, Tapestry offre donc aux auteurs un moyen de raconter leurs histoires de façon numérique et interactive. C’est en constatant que depuis son lancement, au lieu de voir des auteurs littéraires utiliser le service, l’entreprise touche en réalité une population de jeunes qui racontent leur vie de façon créative pour ensuite partager leurs histoires sur les réseaux sociaux. L’entreprise, qui a déjà vu plus de 100 000 histoires depuis son lancement en 2012, vient d’annoncer une mise à jour de son application mobile, permettant aux utilisateurs de créer pour la première fois, de courtes histoires directement dans l'application. Les utilisateurs peuvent donc créer leurs histoires au sein de l'application, au lieu d'utiliser simplement la fonctionnalité de consultation sur mobile.

Une expérience entièrement mobile

Tapestry a obtenu beaucoup d'attention dans le monde de la technologie pour s’être positionné sur une forme de media très peu représentée: un récit point par point, pouvant être lu dans un sens, en cliquant pour avancer dans l’histoire. Ce service présente une expérience fortement orientée sur mobile, offrant de nombreux liens attirants l’attention pour emmener le lecteur à n’importe quel endroit. Mais depuis l’annonce de la mise à jour du service, les utilisateurs peuvent créer et modifier leurs essais, ajouter des images, des GIF (Graphics, Interchange Format) et autres médias sans avoir à quitter leur Smartphone. Ainsi, Tapestry, propose de nombreux outils intégrés à sa plateformes et élaborés pour que leur utilisation soit efficace sur une interface mobile. Le site propose de créer 4 différents types d’histoires animées, avec 4 éditeurs différents : « The Original Editor » par exemple, est l’éditeur le plus flexible et le plus complet, « Gifticle » est recommandé pour rédiger des histoires animées, « HieroGiphy », permet de jouer sur des courts textes (tels que des Tweets), avec des images GIF, et enfin, « TapTXT », permet de partager des conversations, tel que des échanges de messages instantanés. Ces courtes histoires généralement ludiques et créatives, peuvent ensuite être facilement partagées sur divers réseaux sociaux.

2014, l’année du storytelling mobile

D’après plusieurs experts, 2014 serait l’année du “storytelling”, et Jana Trantow, directrice générale de Tapestry ajoute que ce serait même l’année du “storytelling” mobile. Elle souligne également que l’entreprise a pour ambition de pousser le « storytelling » court et digital afin de permettre une communication plus réfléchie et pensée. Tapestry souhaite donner aux jeunes plus de crédit, d’outils et d’opportunités afin de concevoir et partager des histoires plus significatives. Le fondateur de Betaworks, John Borthwick a également déclaré qu’il ambitionne de monétiser Tapestry une fois que l’application aura atteint un certain niveau de pertinence. Puisque la technologie est très facile à utiliser et flexible, elle devrait ainsi pouvoirs être utilisée à de nombreuses fins, telles que l’écriture de poèmes, de cartes de vœux, d’expression politique ou professionnelles.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pnordey 18702 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte