Magazine Humanitaire

L’épargne solidaire, une action concrète

Publié le 02 avril 2014 par Cmasson

Les sommes collectées grâce à l’épargne solidaire et de partage sont fondamentales. Elles financent les crises oubliées et les interventions d’urgence sur le terrain. Elles contribuent à notre indépendance financière.

Le témoignage de Guillaume Boeri qui fait bénéficier ACF de ses intérêts et qui a été sélectionné pour visiter les projets de l'association au Libéria.

Pourquoi avez-vous choisi l’épargne solidaire ?

Le seul moyen de faire reculer les injustices sociales est la solidarité entre ceux qui ont les moyens et ceux qui sont dans le besoin. Je ne trouve pas de sens à épargner de l'argent sans que cela puisse profiter à des personnes démunies. C'est pourquoi il est essentiel pour moi de partager le surplus que j'ai la chance de gagner, tout en constituant une épargne sécurisée et disponible en cas de besoin.

Pourquoi avez-vous choisi ACF comme bénéficiaire ?

ACF est une ONG qui milite et agit pour que le plus grand nombre puisse manger à sa faim et boire une eau saine. Ces deux combats sont pour moi essentiels, car il n'existe à mes yeux aucune raison pour que ces deux droits fondamentaux ne soient pas respectés.

Qu’avez-vous pensé de l’initiative d’offrir à un client l’opportunité de se rendre sur le terrain ?

Cette initiative répond à un besoin de la part des donateurs. En effet, beaucoup d'entre nous aimeraient voir au-delà du reçu fiscal et surtout comprendre comment les dons sont utilisés, quelles sont les priorités sur le terrain, quels sont les besoins. Se rendre sur place, au plus près des bénéficiaires, permet aussi de donner plus intelligemment. Je me suis par exemple rendu compte de l'importance des actions de développement, souvent délaissées par les donateurs au profit d'actions d'urgence.

Portez-vous aujourd’hui un regard nouveau sur l’épargne solidaire ?

Au retour de ce déplacement, mon regard est plus militant et plus humain. Plus humain, parce que désormais, chaque fois que je place de l'argent sur mon livret, je pense à ceux qui sont à l'autre bout de la chaîne, aux personnes qui vont en bénéficier. Plus militant aussi, car fort des arguments issus de mon expérience sur le terrain, j'essaie de diffuser les valeurs de l'épargne solidaire et de convaincre les gens de l'utilité de ce type de placement.

Quel bilan pouvez-vous tirer de la présence d’ACF au Libéria ?

ACF est présente au Libéria depuis 20 ans. Au début, ACF a mené des actions d’urgence pour venir en aide aux victimes de la guerre et aux populations déplacées. Mais depuis la fin de la guerre, ACF mène des actions de développement, en accord avec les priorités du gouvernement. Ces actions améliorent les conditions de vie de la population et participent activement à la construction d’une paix durable. Si ACF arrive à obtenir les financements pour rester deux années de plus, ce sera la fin d’un cycle, de la guerre à la paix durable. Ainsi ACF pourra se retirer du Libéria et laisser la main aux acteurs locaux.

La visite des projets vous a-t-elle conforté dans l’épargne solidaire ?

Voir la concrétisation de nos dons et comprendre comment les actions sont menées, quelle plus grande motivation que celle-ci ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmasson 69501 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte