Magazine Côté Femmes

Les grands pour les nuls

Publié le 03 avril 2014 par Lagrandeblogueuse @grandeblogueuse

les_grands_pour_les_nuls

Vous avez peut-être déjà eu entre les mains ce genre de petits guides pour les parents, avec les trucs à éviter pour les gosses : éviter de laisser l’enfant seul devant la casserole sur le feu avec le manche qui dépasse, éviter de laisser les pièges à loup dans le jardin ou encore de tourner le dos à votre bambin qui court autour de la piscine…

Il faut bien l’admettre, ces brochures (en plus de nous faire marrer), ont le mérite d’occuper des gens aux postes-payés-par-toi-plus-moi-plus-lui-plus-tout-ce-qui-le-veulent-et-oui-le-pire-cest-qu’il-y-en-a-qui-le-veulent.

Si l’État (en général ces bonnes idées sont à son initiative) souhaite donc faire découvrir aux parents comment faire des trucs logiques et plein de bon sens, il permet aussi de décomplexer votre grande blogueuse préférée qui se frotte les mains à l’idée de vous proposer une nouvelle débilité. Ya pas de raison, pourquoi je ferais pas ma conseillère moi aussi? Après tout, dans « conseillère », ya « seillère ». Je vous présente la sortie d’un petit guide pratique qui sera bien utile auprès des gens de taille moyenne qui cohabitent, même ponctuellement, avec un(e) grand(e).

I have a dream that one day, every grand et every petit could s’asseoir à la même table… Non mais Martin allô quoi, quand t’as les jambes trop grandes, c’est super galère ton rêve ! Allez, voici quelques détails du quotidien du grand. Si vous prenez conscience de ce genre de choses, votre grand vous en sera très reconnaissant

:-)

Ça fait mal aux grands SHEBAM! POW! BLOP! WIZZ!

Sans aller jusqu’au « adopte-un-grand », il peut être utile de connaitre ces petites trucs, dans la maison, qui font mal aux grands. Si vous voulez mieux appréhender et éviter que votre grand ne se cogne et se couvre de bleus jusqu’à devenir un vrai grand stroumpf, sachez qu’un grand se cogne de différences manières:

Spécial tête – SHEBAM!

Dans les lampes du plafond : avec une spécial dédicace pour la lampe au dessus de la table du salon, celle au dessus de laquelle on se penche pour poser ou débarrasser une assiette.

Dans les encadrements des portes un peu plus basses que d’habitude (pour les très grands, c’est pareil avec tous les encadrements de portes, mais lorsqu’on a le réflexe de se baisser systématiquement, le risque de bosse s’éloigne

;-)
).

Dans la hotte aspirante de la cuisine : et hop je me baisse pour prendre une casserole, et hop je me relèv… BAM.

Dans le rétro-viseur intérieur de la voiture (en même temps, faut le faire pour se prendre le rétro extérieur dans la tête, c’est peut-être là une affaire de petits!). Valable pour les petites voitures au moment de s’installer.

Dans le pommeau de douche : comme pour le rétro, ça surprend, à peine rentré dans la douche, c’est le doux signal du « paf-welcome-toi-le-trop-grand ».

Dans le bras du ou de la partenaire de danse, qui « zappe » de lever le bras plus haut que sa propre tête.

Spécial genoux – POW!

Dans les genoux de la personne en face à table. Parfois la table elle-même se charge de nous cogner les genoux.

Dans les clés sur le contact de la voiture. Juste dessous de la rotule, un véritable plaisir. Reste à conduire en Angleterre pour avoir la couleur des genoux assortie.

Spécial dos – BLOP!

Dans un lit « normal » : aération garantie des pieds qui dépassent. L’hôte qui accueille le grand va simplement sourire et penser à un petit courant d’air ponctuel, mais ça va bien plus loin : consultez l’article sur le lit pour les grands, avec Frédéric Malaval. Un lit trop petit pour un grand influe directement sur l’alignement de la colonne vertébrale, la position allongée ne sera pas du tout confortable, et le plus mesquin, c’est qu’on tarde à s’en rendre compte (votre grand n’en sera peut-être même pas conscient).

Dans un canapé ou un fauteuil : pour une personne de taille moyenne, le dos est généralement « couvert » par le dossier. Un grand a souvent le dos qui dépasse. Là encore, le dos, mais aussi les muscles du cou, « bossent » alors qu’il devrait s’agir d’une position de confort.

Vous remarquerez que le cassage de dos du grand est beaucoup moins direct qu’un coup dans la tête avec une lampe. Mais c’est une douleur typique du grand en fin de journée, qui en a plein le dos.

Spécial posture de psychopathe – WIZZ !

rer_d
Voiture, place de spectacle, avion, train, rer et métro, ciné : c’est la fête de la chorégraphie pour le grand avec des figures auxquelles Kamel Ouali n’avait même pas idée. A part songer à changer de position souvent, peu de solution à ce souci, on va pas refaire une salle, un avion ou un train pour nous faire plaisir… Mon dernier parcours sur la ligne D du RER m’a faite un peu râler : le plafond des wagons en salle haute est de forme arrondie sur les modèles récents. Choix esthétique ou bien pour nettoyer plus facilement, j’en sais rien, mais ce que je sais c’est qu’on doit courber la tête plus qu’avant, car la partie la plus haute du plafond ne se trouve que pile poil au dessus du couloir pour circuler. Gaffe aux grands qui se lèvent trop vite…

Un article signé ↕ Lagrandeblogueuse
Download PDF

A lire : Les grands pour les nuls


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lagrandeblogueuse 332 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog

Magazine