Magazine Politique

Manuel Valls : «Mon seul but est de réussir au service des Français»

Publié le 04 avril 2014 par Letombe
Manuel Valls : «Mon seul but est de réussir au service des Français»

Manuel Valls était l'invité du journal télévisé de TF1 mercredi 2 avril pour sa première intervention depuis sa nomination en tant que Premier ministre.

Un «gouvernement de combat» pour redresser la France

Manuel Valls est tout d'abord revenu sur sa nomination par le président de la République, une nomination qui eu lieu afin de répondre au message envoyé par les Français lors des élections municipales, «un message de déception à l'égard de notre action, de colère parfois, de crainte vis-à-vis de l'avenir», a expliqué le Premier ministre :

En deux jours, nous avons composé le gouvernement sans doute le plus resseré de la République : un gouvernement compact.

Et d'ajouter :

Une équipe décidée, un gouvernement de combat au service des Français pour l'emploi, la compétitivité, la créativité, pour répondre à ce message essentiel des Français : la justice, et la justice sociale.

Ne s'agissant pas d'une alternance, ni d'une rupture, ce nouveau gouvernement emmené par Manuel Valls sera dans la continuité de l'action entamée par Jean-Marc Ayrault.

Le gouvernement sera tout entier dédié à la tâche du redressement du pays, en tournant son action vers la compétitivité des entreprises «pour libérer les énergies et créer de l'emploi».

Réduire les déficits, et renouer avec la compétitivité

Manuel Valls continuera la mise en oeuvre du Pacte de responsabilité, ainsi que le Pacte de solidarité annoncé par le François Hollande lundi 31 mars :

Les entreprises, les entrepreneurs, les salariés sont indispensables pour créer de la richesse et de l'emploi, de la croissance.

Face à une forte demande des Français en terme de protection «face à la mondialisation, la goblisation éconique, une Europe qu'on ne comprend pas toujours», l'objectif du Premier ministre est clair :

Réduire les déficits, mais préserver les services publiques, qui sont indispensables à la solidarité et la cohésion de notre pays.

En outre, il s'agira, tout en faisant baisser les côtisations des entreprises, de diminuer la pression fiscale pesant sur les ménages :

Quand on est de gauche, on ne peut pas accepter cette fiscalité, ces impôts qui pèsent sur les concitoyens.

Manuel Valls est également revenu sur les augmentations d'impôts qui ont eu lieu dans la première partie du quinquennat :

Il fallait augmenter les impôts car il y avait des déficits, et il fallait financer les services publics.

Ces augmentations ont notamment permis l'embauche de 60 000 professeurs dans l'Éducation nationale, ainsi que de nombreux policiers.

Rappelant son attachement aux services publics, le Premier ministre a réaffirmé sa volonté de «maitriser la dépense publique pour gagner en efficacité».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Letombe 130641 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines