Magazine Finances

BBVA ouvre une plate-forme de beta test

Publié le 05 avril 2014 par Patriceb @cestpasmonidee
BBVA Ce n'est désormais presque plus une surprise, BBVA figure encore à la une de l'actualité de l'innovation cette semaine, avec le lancement officiel d'une plate-forme originale dédiée aux tests d'applications, ouverte à tous les volontaires, qu'ils soient collaborateurs de la banque, clients ou simples particuliers.
L'espace « BBVA Beta Testers », apparemment actif depuis quelques mois en interne (il accueille déjà plus de 2 500 participants), vient en effet d'être mis à la disposition du public (exclusivement dans les pays ou l'institution est implantée, en principe). Il propose aux internautes, après une procédure d'inscription simple, de participer à des beta tests d'applications web ou mobiles (donc juste avant leur lancement réel), afin d'en éliminer les ultimes anomalies et, le cas échéant, d'en affiner les derniers détails.
Tous les responsables de projets de BBVA, dans le monde entier, sans aucune discrimination, peuvent y soumettre leurs réalisations à des campagnes de tests, dont ils fixent les objectifs (recherche d'anomalies ou propositions d'améliorations), la durée, la portée (certaines pouvant être réservées aux salariés, d'autres pouvant même être assignées à des personnes précises) et les exigences « techniques » (équipement mobile, produit bancaire…), en précisant le thème ciblé (carte de crédit, compte courant, banque en ligne…).
De leur côté, les beta testeurs remplissent une fiche de profil, en fonction duquel les campagnes les plus pertinentes vont leur être suggérées, par exemple sur les critères d'équipement, d'appartenance à la banque ou de sujets de prédilection. Il n'y a, bien entendu, aucun engagement attaché à l'inscription à « BBVA Beta Testers » et les participants sont entièrement libres de choisir les projets dans lesquels ils s'impliquent, la manière dont ils les abordent et le temps qu'ils y consacrent.
BBVA Beta Testers
Quelques mécanismes de ludification sont mis en œuvre pour stimuler l'animation de la plate-forme : chaque activité réalisée va ainsi donner l'opportunité de remporter des points et d'obtenir des « badges » distinctifs, tandis que divers classements mettent en lumière les utilisateurs les plus assidus. Le site comprend également un forum de discussion, où les participants (développeurs et testeurs) peuvent dialoguer librement, indépendamment des campagnes de tests en cours.
Les projets présentés à ce jour sont très variés, depuis le porte-monnaie mobile Wizzo jusqu'à un jeu destiné à sensibiliser les consommateurs à la préparation de leur retraite, en passant par la version pour tablette du site web de BBVA et un service d'auto-évaluation de la capacité de financement des PME. Lorsqu'une campagne est ouverte (ce qui n'est pas le cas actuellement sur ceux-là), une interface simple permet aux testeurs de transmettre leurs rapports de bugs, commentaires et suggestions aux développeurs.
Une nouvelle fois, la démarche pionnière de BBVA s'avère séduisante. Le besoin de mieux tester les applications devient critique dans le monde numérique moderne et le modèle du « beta test » – classique chez les éditeurs de logiciels – s'impose comme l'une des solutions les plus efficaces pour y répondre. L'intelligence de la banque se révèle ici notamment par ses choix d'inviter en priorité ses collaborateurs et de l'organiser un peu comme un club privé, marquant une frontière nette avec les applications opérationnelles et évitant ainsi tout risque de confusion chez les utilisateurs.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 6272 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine