Magazine Cuisine

De Quelques Vins

Par Gourmets&co

Pomerol – Château Moulinet

MOULINET SM 130x420
Nathalie Moueix 297x420
Dirigé de main de femme par Nathalie Moueix depuis environ une décennie, le domaine a vu arriver Stéphane Derenoncourt, le grand sorcier de l’expression du terroir, en 2009. Deux ans plus tard, Didier Peytour devient responsable de l’exploitation. Les deux hommes se connaissent, s’apprécient, et vont travailler vers une expression du vin plus orientée vers le fruit, la consistance et l’élégance. Vaste programme, pas évident dans le millésime 2011 encore peu ouvert, donc peu expressif, mais dont on perçoit les qualités à venir d’élégance avec une promesse sur un joli fruité. Patience et longueur de temps…

Par contre, le millésime 2010 est intéressant avec sa belle structure, sa bouche riche et puissante sur des fruits très murs malgré un nez encore un peu fermé. Densité et élégance, qui deviennent la marque du domaine, avec ici un léger manque au niveau de la complexité. Une belle réussite cependant.
Cépages : Merlot (90 %), Cabernet Franc (10 %). Degrés : 13,5°, 14°. Élevage en fûts dont 50 % de fûts neufs.
Vente chez les cavistes : 28 à 30 € environ

Notre vrai coup de cœur va au millésime 2007. Un nez très flatteur empli de truffes et de fruits très murs, une bouche dense, ronde et fraîche, l’ensemble d’une grande richesse et d’une belle longueur. Superbe.
Même assemblage, même élevage à quelques détails près et même prix.
Des vins parfaits sur des pâtés de volaille, de l’agneau, du bœuf genre rosbif saignant avec des gnocchis à la truffe. On peut rêver…

Château Moulinet
33500 Pomerol
Tél : 05 57 51 23 68
chateaumoulinet@wanadoo.fr


Château Lamothe-Bergeron
Cru Bourgeois – Haut Médoc

Château Lamothe Bergeron ©studio Furax

Même si le 2012 est intéressant par son équilibre réussi et par sa structure qui n’ira qu’en se bonifiant, on peut encore attendre et se précipiter sur le millésime 2010 qui est dès à présent proche du parfait.

Château Lamothe Bergeron Bouteille 2010 169x420
Les 67 hectares du domaine, situé à quelques centaines de mètres de l’estuaire de la Gironde, sont sur un sol typique de graves garonnaises avec des cailloux, encore des cailloux et toujours des cailloux… qui assurent un drainage sans failles, de la chaleur jour et nuit, donc de la finesse.

Le millésime 2010 est remarquable et bien représentatif du travail du domaine. Un nez flatteur sur des arômes de fruits noirs sur un fond de chocolat, que l’on retrouve en bouche en plus nuancés avec toujours le coté fruité, de la structure, et un bel équilibre. On peut le boire maintenant, servi en carafe à 18°, sur une viande grillée ou une volaille rôtie.
Assemblage de Merlot (58 %), Cabernet Sauvignon (38 %), Cabernet Franc (2 %) et Petit Verdot (2 %). Élevage en barriques de 12 à 18 mois (30 % de bois neuf). Œnologue : Hubert de Boüard. Vente en cavistes : 16 € environ.

49, chemin des Graves
33460 Cussac-Fort-Médoc
Tél : 05 56 58 94 77
www.lamothebergeron.fr

Château Lamothe Bergeron cailloux ©Les choses bien


La Fleur de Boüard

La Fleur de Boüard Hubert de Boüard 279x420
Hubert de Boüard est un personnage incontournable du vignoble bordelais depuis des décennies par la variété de ses activités. Copropriétaire du Château Angélus, consultant pour de prestigieux vignobles à Bordeaux et à l’étranger, il se passionne aussi pour ce vignoble en bordure de Pomerol et à quelques encablures de Saint-Emilion. Autant dire qu’il est en terrain connu. Il en a fait une affaire familiale au sens premier du terme en garde rapproché, à savoir femme et enfants seulement.

Ces 25 hectares sur Lalande de Pomerol abritent du Merlot (80 %), du Cabernet Sauvignon( 5 %) et du Cabernet Franc (15 %). Ouvert à la technologie dernier cri, De Boüard travaille en fermentation alcoolique dans des petites cuves tronconiques et en barriques, la vinification par gravité, et la fermentation malolactique en barrique et en élevage sur lies. L’élevage se fait en barrique de chêne français entre 12 et 33 mois en fonction de la cuvée.
Trois cuvées : La Fleur de Boüard ; le Plus de la Fleur de Boüard et le Château la Fleur Saint-Georges.

Deux chefs d’œuvre… entre autres.

La Fleur de Boüard 2005 Lalande de Pomerol 119x420
Le Plus de la Fleur de Boüard 2001 Lalande de Pomerol 121x420
La Fleur de Boüard 2005 Lalande de Pomerol.

Superbe millésime qui confine à la perfection dans la vinification et l’extraction de l’essence de ce terroir. Un vin avec de la rondeur, de la corpulence, des fruits noirs, des épices au fond, et une grande longueur. À déguster avec des terrines de canard, des cèpes, du bœuf grillé… entre autres bonheurs.

Vente chez les cavistes. Prix : 33 € environ

Le Plus de la Fleur de Boüard 2001 – Lalande de Pomerol

Merlot (82 %) et Cabernet Franc (18 %) avec un élevage en fûts neufs de 30 mois. Une robe incroyablement sombre, un nez bien sur la réglisse, en bouche de la puissance contenue, de la rondeur, de l’élégance aussi comme souvent avec de Boüard, et une magnifique longueur en bouche. Superbe. Servir en carafe à 17°.

Vente en cavistes. Prix : 70 € environ

La Fleur de Boüard
33500 Neac
Tél : 05 57 25 25 13
www.lafleurdebouard.com


Côtes de Gascogne

Vignes 4

Sur les quelques 12 000 hectares de cette appellation, une flopée de cépages sont autorisés et pratiqués dans les trois couleurs. De quoi y perdre son ABCD du vin. La Gascogne étant ce qu’elle est, les Gros Manseng, Ugni Blanc, Muscadelle et Petit Manseng sortent du lot. Deux domaines sont particulièrement représentatif du travail de la région si l’on met à part la star du coin : Tariquet.

La Côte dHeux 117x420
UBY Gros Petit Manseng 134x420
Le Domaine Chiroulet produit un Cote d’Heux en blanc, millésime 2011, dont la fraîcheur, la minéralité (grâce aux levures neutres), et la clarté limpide en font un vin particulièrement recommandable en 100 % Gros Manseng. Une bouche ronde, pleine, quasiment intense tant l’expression du cépage est parfaite. Le servir à 10° sur une belle terrine de foie gras, par exemple. Prix : 8 €

Notre coup de cœur va au Domaine Uby, avec son blanc 2012 issu de Gros Manseng (60 %) et Petit Manseng (40%). Vendanges de nuit, cuve inox thermo-régulées et un élevage sur lies de 3 à 6 mois donnent un vin d’une fraîcheur magnifique, avec des notes de fruits blancs et d’agrumes mais surtout une belle minéralité qui en fait tout son charme. Car c’est un vin charmeur qui sera parfait sur des Saint-Jacques, une lotte rôtie, en tout cas du poisson. Servir à 10°. Prix : 6,40€ (bonne affaire !).

Contact pour les deux domaines :
Tél : 05 62 09 82 19
www.vins-cotes-gascogne.fr
alain.desprats@wanadoo.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gourmets&co 36539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines