Magazine Cuisine

Voyage en quimpérois: les adresses groumandes... 3ème et dernière balade...

Par Panierdesaison

Kouign-amann pistache1
Kouignettes à la pistache de la chocolaterie Larnicol (je préfère les natures et les aux amandes)
Je n'allais pas passer à côté des Kouign-Amann quand même!

Se balader dans les rues de Quimper est un véritable plaisir. C'est une ville dont le cœur est entièrement piétonnier, ce qui est franchement parfait. Une ville sans voiture, quand elle est aussi belle, c'est l'idéal!

Manger à Quimper ne pose pas de problème tant que tu cherches une crêperie: il y en a pléthore. Même trop. Donc je vais t'en conseiller deux, une qui a une très bonne réputation et une autre qu'on a découverte par hasard et qui est délicieuse dans tous les sens du terme.

Q44c
La Krampouzerie, très bonne crêperie au coeur de Quimper

La première était une recommandation du Guide Michelin : La Krampouzerie. Une très bonne adresse, avec des galettes inventives, à la farine Bio, garnies de produits de la région, comme ma galette au fromage, aux algues et confit d’oignons de Roscoff. Une alliance étonnante et très bonne. Le service est gentil, parfois un peu long, mais comme le lieu est joli, tu attends avec patience.

 

22
23
20

Chez An Diskuiz, de généreuses crêpes, tout fait maison.


La seconde adresse que je te recommande est l’adresse d’une femme qui met tout son cœur dans ses crêpes. An Diskuiz est une crêperie de "bonn'femme" , dans le très bon sens du terme. Les galettes et les crêpes sont savoureuses et énormes ! En apéro, nous avons gouté local, un Arlann, que nous ne connaissions pas, et qui nous a été servi avec une curiosité : un beurre de graisse de porc aux aromates. De petits galettes l'accompagnait, une bonne façon de commencer!
Le sourire est ici super gentil, détendu et pas « commercial ». Là aussi, des produits de producteurs, et surtout, des produits transformés à la crêperie. Je pense que c’est une des rares de Quimper qui fait sa chantilly elle-même, ses amandes sont caramélisées maison et la chef fait l’effort d’avoir sélectionné des glaces de chez Jampi. Puis nous avons fini sur un chouchen, parceque...parceque quand même ! Une très bonne adresse pour un excellent rapport qualité-prix!

24

La salle très... show off du Bar Iodé: the place to be... et être vue...

16
18

Mes meilleures copines pour la soirée: avec une mayo maison.

Par contre, dès que tu essaies de manger des fruits de mer, c'est le désert ou presque. Bénodet, la ville balnéaire à une 20aine de km a tout phagocyté. Sauf que. Il y a quelques mois, un mareyeur du marché couvert a eu la bonne idée d’ouvrir une sorte de bar lounge resto hype où il ne sert que ses produits (fruits de mer et poissons): le Bar Iodé. J’ai tout entendu sur ce resto. Je pense que le restaurant a dérangé beaucoup d’intérêts… Mais j’avoue que j’y ai délicieusement mangé, d’huîtres et de langoustines et d’une araignée magnifique, d’une fraîcheur au top et d’une cuisson parfaite ! Donc… J'y retournerai avec grand plaisir!

12

Les deux petits salons de l'Instant T

13
14
11

Une petite crème de carottes maison (carottes du jardin), un thé de Bentjamn & Barton, une crème aux oeufs parfaite avec les grains
de la vanille qui te croustille légèrement sous la dent!
Je n'ai pas mis la tarte salée que j'ai mangé, car Fanny disait l'avoir brûlée. Ils ont insisté 4 fois pour nous servir du Tajine, mais moi, je voulais de la
tarte et de la salade. C'est la seule fausse note de cet endroit: non pas qu'elle ait été brûlée, elle ne l'était pas, mais la pâte était une feuilletée industrielle.
J'aurais préféré une pâte brisée maison, et comme Fanny fait son pain: je ne comprends pas complètement pourquoi pas la pâte à tarte.
 

Pour déjeuner le midi, en dehors des crêpes: L'Instant T; un très bon rapport qualité prix et un méga coup de cœur pour un salon de thé (mais ils servent aussi du vin !) un tout petit peu à l’écart de l’hyper-centre historique, mais qui vaut vraiment le détour de quelques rues pour aller déjeuner en paix et cocooné avec une très grande gentillesse par les Carrié. Fanny fait une cuisine simple, goûteuse, maison. Celle que je ferais tous les jours pour me régaler. Ses plateaux déjeuners comprenant l’entrée, le plat et le dessert sont généreux et très bien équilibrés. Les produits sont d’une excellente qualité : ils viennent de son jardin ! Le miel, c’est son mari qui le fait (un passionné, nous avons parlé abeilles et ruches et j’ai appris plein de choses…). Ils ont un petit corner de produits d’épicerie fine de très bonne qualité et le thé vient de Betjman and Barton. S’il reste de la place, grimpe à l’étage et installe toi confortablement dans les fauteuils. L’endroit parfait pour un gossip entre copines, ou un moment d’intimité avec ton homme… car l’endroit, bien que très féminin, plait beaucoup aux hommes également. Ce n’est pas un salon de thé où ils ont l’impression d’être dans une maison de poupée, la cuisine est savoureuse (pour 13.50€ maxi !!!) et le service fait par le mari de Fanny les met totalement à l’aise. Un chouette endroit, une bonne adresse entre deux visites...ou averses de grêle ;-).

J’étais invitée dans mon voyage par le CIPA dans LE restaurant étoilé de la ville. L’Ambroisie est en haut de la rue Fréron. Tout en haut, je l’ai bien senti, car j’avais des talons de 12 ! Mais on met une carotte comme un resto étoilé au bout, je te grimpe le Golgotha!!!

Et là, je t’avoue, j’ai été hyper-déçue. Franchement ce resto ne vaut pas l’étoile qu’il porte et ma grimpette délicate en talons aiguille. Et ce n'est pas que mon avis, Jeff n'a pas aimé non plus, alors qu'il est bon public généralement (trop bon public à mon goût parfois!).
Ce n'est pas que les plats sont vus, revus dans tout resto qui se veut un peu coquet, mais c'est qu'ils sont surtout sans saveur, sans invention. Ce n’est pas mauvais, les produits sont bons, la technique est plutôt bonne, mais c’est, pour paraphraser Flaubert "plat comme un trottoir de rue". Quel ennui... Je ne sais pas, mais quand tu vas dans un restaurant étoilé, tu t'attends à un peu de vie, à des saveurs goûteuses, à du relief, à de la couleur. Tu me diras: mais tu as mangé quoi pour dire d'aussi vilaines choses. Ben...:

10
9

La salle est proprette, simple et plutôt lumineuse, mais sans recherche vraiment. Il n'y a pas de style ou de déco à proprement parlé.
1
2

Les amuse-bouche, je crois que c'était le pire... Un cake de madame tout le monde, des tartines,
et de la friture assez huileuse...
Le ceviche seul m'aurait suffit, le capuccino aussi...
4

L'entrée se composait de goujonette de sole et de shitakee. Les goujonnettes sont les plus cuites
que j'ai jamais mangé. Et le reste n'avait pas de goût. Pour moi, un shitakee, c'est unmami, goûtu,
avec une petite note de sous fumé. Là, rien! Et quand un étoilé me met de la courgette en mars
dans mon assiette, je fais aussi la gueule...
6

Le plat de Jeff... Je m'en étais voulue de ne pas l'avoir pris car j'adore les Saint-Jacques...
Mais quand j'ai vu comment elles était traitées, je n'ai plus regretté du tout.

7

Mon plat. Je ne m'attendais pas à avoir chez un étoilé une présentation aussi bâclée.
Le jus était bof, les asperges même pas épluchées, le poisson trop cuit...

Nous n'avons pas pris de dessert. On s'est dit que c'était la bonne table pour le faire. Nous avons pris du fromage en se disant
qu'on aurait un produit brut, d'un bon producteur. Je te laisse juger:

8

Fromage fondu et rondelle de chèvre mi-sec. Au centre, une compote de pommes.
No comment!


Mon dîner était offert mais sans les boissons. Avant de voir les plats, j'avais commandé du champagne et du vin. Je voulais qu'on se fasse plaisir. J'ai pris pour plus de 100€ de boissons. Pour que notre dîner soit une fête. Franchement, si j'avais en plus du payer le dîner, c'est-à-dire 114€ de plus pour le menu que l'on a mangé, j’aurais fait une tronche jusqu'à par terre.

Voilà, je m’étais mise sur mon 31 et je me faisais une joie de goûter ce resto dont je connaissais le chef par recettes interposées, car il fait partie de La Confrérie des Toqués de la Pomme de terre que  je suis avec attention !

Donc une énôôôrme déception !

Côté shopping : quelques adresses… incontournables :

Capture

Le style Henriot. Pour te rappeler...
J'ai pris des assiettes de ce style mais sans personnage central.

- La Faïencerie Henriot, pour rapporter des assiettes et des plats. Regarde pour les yeux les expos qu’ils organisent avec des créateurs régionaux, apprécie les assiettes traditionnelles et modernes de leur magasin et fonce au fond pour acheter du fin de série et du deuxième choix au 1/2 du prix du premier choix. J'ai rapporté deux grandes assiettes de présentation avec liseret jaune... que j'adore. Tu les verras sûrement très vite sur le blog.

- Tu es gourmand ? Perds-toi dans la biscuiterie de la Pointe du Raz, juste en face de la faïencerie. Les boîtes en métal de cette biscuiterie ont sûrement trôné dans les placards de tes grands-mères! Il y a aussi des bols et des mugs « bretonnants » comme avant : si tu veux ton nom sur ta faïence, tu trouveras sûrement le tien dans cette boutique. Et pléthore de "bric à Breizh" comme ils disent...

- La chocolaterie Larnicol dont tu rapporteras un Kouign Amann et des petits sablées au sarrasin et aux algues. Et bien entendu craquer pour des Kouignette (voir la première phtoto).

Galettes algues sarrasin1


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Panierdesaison 2880 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines