Magazine Science & vie

Le Monde selon la PHYSIQUE ( Physics world -W12-13):Première partie !

Publié le 05 avril 2014 par 000111aaa

Continuant les traductions de la littérature scientifique anglo-saxonne je vous présente les résumés de la première partie ainsi que mes commentaires personnels

Europe launches first Sentinel satellite

Mission will monitor the Earth in unprecedented detail

L'Agence spatiale européenne (ESA) a lancé le premier  des satellites faisant partie d’ un programme dédié qui permettra de surveiller la Terre avec une précision inégalée. Lancé sur une fusée Soyouz depuis le port spatial de l'Europe à Kourou en Guyane française, Sentinel-1,  développera , entre autres choses l'étude de  la glace de mer dans l'Arctique   et affinera  la carte des surfaces terrestres, y compris les forêts, l'eau et le sol. Il s'agit de la première partie du programme Copernic – pour lequel  une flotte de satellites  sera  lancée dans la décennie à venir

TOUT S’EST BIEN PASSE !Dans les 10 premières heures de son vol, le vaisseau spatial a déployé avec succès son antenne de 12 m de long radar et ses deux 10 m de long "ailes" solaires, qui sont la puissance  de la mission. Les premières données d'Envisat sont attendues dans la semaine de lancement, après lequel le véhicule  va subir deux semaines de mise en service avant l'opération complète

MON COMMENTAIRE : vous avez tous vu la manip a la télé mais vous ignorez peut être  qu il y a des sous à gagner avec toutes ces données …..Les satellites météorologiques ont fourni des données opérationnelles depuis des années, et maintenant c’est la famille des missions Sentinel  qui feront la même chose pour la surveillance de l'environnement et la détection des catastrophes

Carbonaceous 'cosmic barometer' reveals universe's history

Extreme pressures alter molecular structure of aromatic hydrocarbons

Certaines molécules à base de carbone pourraient être utilisés pour retracer les environnements subis  dans l'univers  en matière de pression et de température extrêmes  …Et en particulier   ceux qui sont causés par les supernovæ ou les  planètes entrant  en collision , grâce à de nouvelles recherches menées par des scientifiques (   Wren Montgomery, chercheur  postdoctoral  a Imperial Collège   ,Londres   . Selon l'équipe , l'étude des hydrocarbures aromatiques, qui sont souvent détectés  dans les météorites , pourrait nous permettre d'enquêter sur les empreintes laissées sur ces hydrocarbures causés par certains  événements violents survenus  dans le passé de notre univers.

Le carbone est le quatrième élément le plus abondant dans l'univers après l'hydrogène , l'hélium et d'oxygène. L'omniprésence relative de carbone signifie que toute  une variété de molécules en  contenant  a été observée dans les comètes, les astéroïdes et des planètes , y compris l'échantillon de matière de  comète qui a été renvoyé à la Terre en 2006 par  la mission Stardust de la NASA . " Le cosmos est rempli de matière carbonée », dit Wren Montgomery  qui a dirigé la nouvelle étude . Dans le passé, cependant, les chercheurs ont seulement pu étudier la façon dont de telles molécules ont été affectées par la chaleur. "Or  Il y a beaucoup de marqueurs biologiques de la température dans le cosmos , mais aucun pour la pression », explique Montgomery .

Récemment , les chercheurs ont mené des expériences de laboratoire sur la façon dont les signatures spectrales des hydrocarbures aromatiques - des molécules qui contiennent des noyaux benzéniques et ont une odeur  caractéristique – montrait un  changement en réponse à la pression . Les chercheurs ont utilisé  le diméthylnaphtalène - hydrocarbure qui est  aussi relativement simple à analyser par spectroscopie et qui a été présenté  comme  existant  dans la poussière carbonée dans le milieu interstellaire

MON COMMENTAIRE :Il s’agit de caractériser la variation de réponse spectrale infra rouge de ce composé lorsqu’ il a subi des avanies astrales …….pour cela on choisit les cellules haute pression –haute température de la synthèse industrielle du diamant . C’EST ASTUCIEUX MA FOI !

Tiny mechanical resonator made from just four molecules

1 comment

Beam is the world's smallest man-made nanomechanical oscillator

Des chercheurs en Autriche ont R2ALIS2  la plus petite jonction  nano mécanique  jamais  réalisée par l'homme  en tant que résonateur avec  seulement quatre molécules. Cette sorte de  porte à faux oscillant n'est pas seulement d'intérêt pour des études fondamentales de la physique quantique, mais pourrait également être utilisé pour détecter des atomes ou des molécules uniques.

 L is the length of the chain and λ is the wavelength of the oscillation. (Courtesy: S Müllegger)">L is the length of the chain and λ is the wavelength of the oscillation. (Courtesy: S Müllegger)">L is the length of the chain and λ is the wavelength of the oscillation. (Courtesy: S Müllegger)">

Scanning tunnelling microscope images showing stationary and vibrating molecular chains

Les résonateurs nanomécaniques sont de minuscules ensembles  vibrants  qui oscillent à des fréquences de résonance très élevées - souvent dans le mégahertz ou le  gigahertz . En conséquence, ils peuvent trouver une utilisation dans une gamme diverse d'applications, y compris les télécommunications et même l'informatique quantique. Ils peuvent également être utilisés pour détecter et déterminer la masse de petits objets, tels que des molécules d'ADN simples ou des virus. Quand une petite particule est absorbée sur l’ensemble , cela  modifie la fréquence à laquelle vibre cet ensemble  et ce changement peut être surveillé et utilisé pour calculer la masse de la particule.

 Mon commentaire :j’imagine que ce type de résultat sera un jour appliqué aussi aux études d’adsorption et de catalyse 

Le Monde selon la  PHYSIQUE ( Physics world -W12-13):Première partie !

Graphene gains thermal vision

5 comments

Room-temperature detector is first to cover infrared spectrum

Pour la première fois testé  à température ambiante , un  photo détecteur infrarouge haute sensibilité a été conçu par une équipe de chercheurs aux États-Unis . Le dispositif est basé sur ce " matériau miracle  le " graphène et fonctionne à travers le spectre infrarouge complèt . Le détecteur est mince , flexible et transparent , ce qui rend le  très approprié pour les applications , y compris pour l'électronique portable , selon l'équipe . Les chercheurs mettent actuellement au point une caméra infrarouge par la construction d'un tableau avec leurs photodétecteurs de graphène .

J e rappelle que le graphène c’ est une couche de carbone d’épaisseur d'un atome et comme il a été isolé pour la première fois en 2004 ses propriétés électroniques et mécaniques remarquables sont passionement   étudiées par les physiciens du monde entier . Zhaohui Zhong , Ted Norris et ses collègues de l'Université du Michigan  notamment ont mis au point des photodétecteurs qui peuvent tirer parti des propriétés uniques des matériaux en  graphène , y compris sa capacité d'absorption de lumière en  ultra - large bande . Comme  le graphène est un semi-métal , il est capable d'absorber la lumière dans un large spectre – depuis  l'ultraviolet jusq’ à l'infrarouge lointain . Les  photodétecteurs classiques , sont fabriqués à partir de semi-conducteurs qui ne peuvent absorber que des frequences spécifiques

 Mon commentaire : le graphene reste cher mais sera de plus en plus utilisé a toutes les sauces !

 A suivre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine