Magazine Culture

Une semaine avec lui de Monica Murphy

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Une-Semaine-Avec-LuiRelié : 288 pages
Editeur : Milady
Date de sortie :18 avril 2014
Collection : Romans
Langue : Français
ISBN-10 : 2811211756
ISBN-13: 978-2811211752
Prix : 16,20€
Disponible en liseuse : oui

Son résumé :
Fable travaille d’arrache-pied pour gagner son indépendance, tout en élevant son petit frère. Sa réputation de fille facile lui vaut d’enchaîner les aventures sans lendemain, ce qui arrange bien les affaires de Drew, le meilleur joueur de l’équipe de football de la fac. Alors qu’il s’apprête à passer une semaine dans sa famille au passé tourmenté, il lui propose, moyennant finance, d’incarner sa petite amie. Fable ne demande pas mieux que d’entrer dans la peau du personnage. Si seulement cette parenthèse pouvait s’éterniser…

Mon avis :
Que dire? Que dire? Je viens juste de terminer ma lecture et croyez-moi, j’ai très envie de découvrir la suite. Pourtant, à la lecture du résumé, on pourrait penser que Une semaine avec lui est une énième histoire de "Pretty woman" où un gosse de riches, Drew, s’offre les services d’une jeune femme, Fable, serveuse dans un bar qui a du mal à boucler les fins de mois, pour jouer le rôle de sa petite amie devant ses parents pendant une semaine.
Eh bien, pas du tout! Ce n’est que la partie cachée de l’iceberg ! Parce que dans l’histoire, ce n’est pas Fable – un prénom à coucher dehors soit dit en passant :mrgreen: – qui a besoin d’être sauvée mais bien Drew! Bon, je vous l’accorde qu’elle est bien contente de toucher 3000 dollars pour une semaine de travail ; ça va mettre du beurre dans les épinards pour sa famille ou plutôt son petit frère Owen car sa mère est plutôt du genre alcoolique, aux abonnés absents, à changer de mec comme on change de chemise.
Non, c’est Drew qui est plutôt à plaindre car dès le début, on comprend assez vite qu’il a un sérieux problème avec sa famille. Il refuse de passer du temps avec eux malgré l’insistance de son père et sa belle-mère. Je ne vous en dis pas plus, juste que l’argent ne fait pas le bonheur et que c’est parfois dans les familles les plus aisées qu’il y a des secrets inavouables.

J’ai beaucoup apprécié la forme du roman : des chapitres courts où tantôt on a le point de vue de Drew, tantôt celui de Fable. Cela m’a permis de mieux comprendre les émotions de chacun, surtout celles de Drew.
J’ai aimé aussi la rencontre de leur monde complètement opposé et très codifié. Fable va découvrir les joies du luxe mais aussi un monde où des vipères sont prêtes à tout pour obtenir ce qu’elles veulent, autrement dit Drew. Quant à ce dernier, il est tiraillé par des souvenirs qu’il veut à tout prix effacer de sa mémoire et, grâce à la bonté et la sincérité de Fable, va petit à petit s’ouvrir à elle jusqu’à lui avouer l’inavouable.

Côté sexe, rien à redire, on est dans du new adult. Le lecteur n’est pas abreuvé de scènes charnelles totalement farfelues où les protagonistes se jettent l’un sur l’autre à la moindre occasion venue. Pourtant, avec le passé de Fable, on aurait pu le penser mais non, leur relation amoureuse se crée petit à petit et ça j’aime ! Le petit bémol, car oui il y en a un, c’est que le passé de Fable n’est pas assez fouillé. Elle est dépeinte comme une fille facile mais sans plus de détails.

Quant à la fin, Monica Murphy a réussi un tour de force pour moi, celui de ne pas offrir le "happy-end" tant attendu dans ce genre de  récit mais qui, en même temps, offre une très belle ouverture pour la suite des aventures de Drew et Fable, car oui, il y en a une!!! Ouf!

En conclusion :
A découvrir sans plus tarder!!!
Une petite pépite qui m’a totalement transportée avec un héros au passé trouble et un "happy-end" qui n’en est pas vraiment un. Ça change et ça donne envie de découvrir la suite.

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon / Acheter ce livre sur Decitre

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 49062 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines