Magazine Cuisine

Manger pour 25 euros par semaine, est-ce possible ?

Par Ariane_dt @ArianeGrumbach

Comme je l'avais dit dans mon recap de février, j'avais lu un article de Télérama sur le "bien manger" qui serait réservé aux "riches". L'article m'avait paru globalement assez bien fait mais il affirmait qu'il était IMPOSSIBLE de manger équilibré pour moins de 3,50 euros par jour et par personne. Ce côté assez péremptoire m'a un peu agacée mais, n'ayant pas de preuve du contraire, je me suis dit que le mieux était de tenter l'expérience. Et pourquoi pas le faire à plusieurs pour que cela soit plus diversifié ? Je lance l'idée sur twitter à tout hasard et nous voilà rapidement cinq, de profils différents, à nous lancer (mais une a dû abandonner en route). Je définis quelques principes et un montant de 25 euros pour la semaine, tous repas et boissons compris, soit 3,57 euros/jour.
Loin de moi l'idée d'être donneuse de leçons, de dire des "yakafokon"... Je connais ô combien la complexité des déterminants des habitudes alimentaires et que cela n'est pas qu'une simple question de porte-monnaie. L'idée est seulement d'observer si c'est POSSIBLE.
Je vais vous rendre compte des expériences de chacune (eh oui, que des femmes courageuses !) et d'abord de la mienne.
Pour commencer, je fais des courses avec quelques idées en tête autour d'aliments pas trop coûteux mais en me disant que je compléterai dans la semaine selon mon budget.
Je commence le vendredi et ce n'était pas forcément une bonne idée car je vais vite "exploser" mon budget” sur le week-end et vais devoir redoubler d'attention ensuite.
Voilà un recap de ma semaine. Bien sûr, avec un tel budget, pas question de manger dehors, même un sandwich, tous les repas sont fait maison.
Je suis restée sur mon petit déjeuner habituel (céréales/yaourt/fruits ou smoothie, ou parfois juste un fruit) et je vois qu'il pèse pas mal dans mon budget quotidien.

P1090548.JPG

Pour les autres repas aussi, je suis restée assez proche de mes habitudes, je n'ai pas pris le temps d'explorer de nouveaux territoires culinaires par manque de disponibilité dans la période. Je le ferai davantage si j'avais à faire cela plus durablement :
 
Vendredi
Déjeuner : salade de lentilles, pomme, concombre et oignon.
Dîner tardif : légumes (jardinière Picard) et boulgour.

P1090552bis.jpg

Samedi
- Déjeuner : hot-dog maison et salade. Remarque : par manque d'attention, j'ai acheté un pain au lait mais c’est cher (1,10 euro) et finalement je crois que cela aurait été aussi bon dans un morceau de baguette...
- dîner : Monsieur en cuisine nous régale plutôt à petit prix : salade d’endives, mimolette, noix, oeuf poché.
 
Dimanche
- déjeuner : une recette que j’avais déjà aimé : tagine de poulet aux pruneaux avec du boulgour, des carottes râpées avec quelques raisins secs, une compote de poires.
- dîner : soupe de légumes, une de mes classiques, très économique, et la fin de la compote.

P1090528_we.jpg

Lundi
- déjeuner : bento avec des restes prélevés sur le tagine et le boulgour + une salade de concombre
- soir : la fin de la soupe.
 
Mardi
- la moitié d’une sorte de quichelette (entre la quiche et l'omelette) carotte-chou-rouge-poireau-fromage frais + un peu de pain.
- Soir : assiette composée chou rouge, carotte, concombre, pois chiches.

P1090549bis.jpg

Mercredi
- le reste de la quichelette.
- Monsieur cuisine des pâtes aux brocolis et au citron.
 
Jeudi
- mon bento se retrouve dans une assiette car je suis finalement chez moi : sardines, riz et brocolis.
- un dîner rapide avant une réunion : sandwich mousse de sardine (sardine-fromage frais-citron)/concombre.

P1090555bis.jpg

Fin de l'expérience. Bilan financier : au total, j'ai dépensé 25,20 euros, soit une moyenne de 3,60 euros par jour, entre 0,65 euro (les pâtes aux brocolis) et 3,37 euros (le tagine) par repas, et j'ai très bien mangé.
Je n'ai sans doute pas complètement optimisé l'expérience du pur point de vue monétaire car :
- j'ai préservé un certain rapport qualité-prix qui me convenait, et, dans la mesure du possible des aliments français : du coup, je n'ai pas toujours choisi les produits les moins chers (quelquefois, si et ce n'est pas forcément satisfaisant, par exemple le fromage frais Carrefour ne vaut pas le St Morêt !).
- je ne suis pas allée en hypermarché ou sur des marchés réputés peu coûteux (Barbès par exemple à proximité, ...),*
- j'habite dans un quartier plus très populaire,
- j'ai acheté des petites quantités et il y a certains aliments plus économiques par lots plus importants.

Au global, récapitulons, j'ai mangé :

Oeuf, poulet, sardine, saucisse.

Brocoli, carotte, chou rouge, concombre, endive, oignon, poireau, "jardinière", salade.
Boulgour, lentilles, pain, pâtes, pois chiches, pomme de terre.
Fromage frais, mimolette, yaourt.   Ananas, banane, citron, kiwi, noix, orange, poire, pomme, pruneau, raisins secs.
Huile, moutarde.
Cela parait plutôt "équilibré", non ?

Cette expérience montre que, à condition de préparer ses repas et d'avoir une vigilance sur les prix, on peut y arriver. Mais c'est rigoureux et donc PAS FACILE.
Rendez-vous demain pour une autre expérience, celle d'Agnès.

Je vous suggère d'attendre la fin de la semaine pour commenter l'expérience.

*Origine des achats : Carrefour, Franprix, Picard, très peu dans les commerces de proximité


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ariane_dt 7814 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte