Magazine Culture

Aristote, Socrate

Par Choupanenette

Une réplique d'Aristote 
Aristote, certain jour, se trouvait fatigué par les récits longs et fastidieux d'un grand parleur.

Comme celui-ci termina son discours en disant :
"N'êtes-vous pas étonné ?
- Ce qui m'étonne, répliqua le philosophe, c'est qu'on ait des oreilles pour vous entendre quand on a des jambes pour vous échapper."

La leçon d'un sage
Socrate demandait un jour à l'un de ses disciples :
"Combien avez-vous d'esclaves ?
- Cent.
- Et des boeufs ?
- Deux cents.
- Et d'amis ?
- D'amis... ? Attendez... D'amis ? J'en ai... un... deux... trois... Oh ! non, celui-là n'est pas mon ami... Cela fait...
- Comment, lui dit Socrate, vous savez par coeur le nombre de vos troupeaux, de vos esclaves, vous le dites sans hésiter. Mais la liste de vos amis, vous l'ignorez : vous en ôtez, vous en remettez ! Et pourtant si l'on compare un bon ami avec toute autre chose, ne sera-ce pas toujours le bien le plus précieux ?"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Choupanenette 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines