Magazine Médias

Lettre d'un auteur à son public... François Kiesgen de Richter lève le voile sur les coulisses d'un écrivain, hors des sentiers battus.

Publié le 07 avril 2014 par Hizine2t @HizineMag
François Kiesgen de Richter - Le site-
Lettre d'un auteur à son public... François Kiesgen de Richter lève le voile sur les coulisses d'un écrivain, hors des sentiers battus." C'est en forgeant que l'on devient forgeron, même si nous partons de zéro en terme et de notoriété il y a une chose importante c'est aller au contact des lecteurs. Je suis contant d'avoir vendu trois livres hier (2 au restaurant et un en librairie) et d'avoir fait connaître mon roman à des dizaines de gens.
Aujourd'hui l'oligarchie - quelques auteurs et quelques éditeurs ont fait mains basses sur le droit des citoyens d'écrire, d'être publiés et distribués - et le corporatisme ; est un obstacle. Mon grand-père qui était écrivain m'a raconté que pendant la guerre il distribuait des livres bleus sur les marchés - à travers un poème ou un texte anodin les auteurs introduisaient des phrases subversives contre l'occupant allemand.
Nous allons dans les petits restaurants, utilisons internet, proposons aux petits libraires de nous distribuer, ainsi nous organisons notre réseau de résistance pour défendre notre liberté. Il faut refuser le parrainage par cousinage qui est devenu le mode élitiste le plus absurde. Les comités de lecture ne devraient jamais être liés aux maisons d'édition, au contraire ils devraient être citoyens. Toutes les maisons d'édition devraient avoir l'obligation de 30 % d'édition de nouveaux auteurs.
Chaque livre vendu reste un grand plaisir pour l'auteur. Le lecteur partagera cette joie à travers sa lecture. Pour le moment je vois deux obstacles qui ont été mis par l'éditeur : d'une part le prix de 20 euros est trop élevé pour un roman policier qui devrait se vendre moins de 10 euros - 8 euros semble parfait - et l'absence d'un partenariat avec dépôt de livres entre l'éditeur et des libraires. En conclusion il faudra une autre maison d'édition qui réponde à ses critères.
Notre stratégie doit être la proximité avec les lecteurs. Je vous joins une liste des libraires locaux et de journalistes favorables aux petits écrivains et qui sont susceptibles de nous aider. En complément je vous joins une liste des salons ou l'ont pourraient postuler. Si vous pensez à des restaurants ou des cafés comme hier qui accepteraient une animation et bien allons-y. Il y a aussi à viser les centrales d'achat de Leclerc, Intermarché, Carrefour, Super U... au niveau local et national. 
Je crois qu'il faut faire connaître le livre et l'auteur sans précipitation, en ne touchant pas tout de suite au prés carré des mammouth de ce monde de l'édition...
Si vous avez d'autres idées, elles seront bien venues.
François "
Lettre d'un auteur à son public... François Kiesgen de Richter lève le voile sur les coulisses d'un écrivain, hors des sentiers battus.Découvrez "Quai des Orfèvres. Un moment d'égarement"De François Kiesgen de Richter
Résumé : 
"Une jeune femme est découverte morte dans la chambre d'hôtel d'un député. Qui est la victime ? Le député est-il un tortionnaire ? Pourquoi un homme politique influent à l'apogée de sa carrière aurait-il tué cette femme ?
La juge décide de la mise en examen du député. Mais quand la juge est assassinée à son tour, la machine politique et judiciaire s'emballe..."

La bande-annonceL'articleL'interview

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hizine2t 15553 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines