Magazine Culture

Gong #7-Gazeuse-1976

Publié le 07 avril 2014 par Numfar
Gong #7-Gazeuse-1976

Gong #7:

Didier Malherbe: flûtes, saxos

Pierre Moerlen: batterie, percussions

Mireille Bauer: percussions

Benoit Moerlen: percussions

Francis Moze: basse, claviers

Allan Holdsworth: guitare

Mino Cinelu: percussions

Après le retour de deux ex-Gongs (Benoit Moerlen & Francis Moze), Gong reçoit l'aide du grand Allan Holdsworth, ex-Soft Machine) et du percussioniste Mino Cinelu qui rejoindra le groupe de Miles Davis dans les années 80.

Fin 76, le groupe publie son premier album entièrement instrumental: "Gazeuse!", produit par Dennis Mckay.

Expresso (Pierre Moerlen)

Night illusion (Allan Holdsworth)

Percolations (Pierre Moerlen)

Shadows of (Allan Holdsworth)

Esnuria (Pierre Moerlen)

Mireille (Francis Moze)

Je ne suis absolument pas d'accord avec les sages de Wikipedia (que je respecte absolument par ailleurs), qui ont classé cet album et le suivant sous le nom du "Pierre Moerlen's Gong".

Oui c'est vrai, le gang des Strasbourgeois ont mis la main sur le Gong sacré et la musique du groupe est désormais un jazz-fusion dominé par les percussionistes du groupe qui s'en donnent à coeur joie.

Mais non, ce n'est pas un album du Pierre Moerlen's Gong, c'est bien un album du Gong.

Et pourquoi donc?

1) Didier Malherbe, le dernier membre fondateur du groupe est encore là.

2) Moze également.

3) Allan Holdsworth survole tout ce beau monde avec des compositions éthérées et des parties de guitare ébourifantes.

Voilà.

Alors après si je vous dis "jazz fusion instrumental dominé par les percussions, produit par le producteur de Brand X" c'est clair, vous allez pensez que l'album est chiant...

...Et j'avoue que présenté comme ça, ce n'est pas très bandant.

Pourtant,  "Gazeuse!" ne tombe jamais dans l'ennui, la musique y est rythmée, parfois funky, et les compositeurs (surtout Holdsworth) sont très inspirés.

Donc un excellent album de jazz-fusion pour les amateurs.

L'album va d'ailleurs rencontrer un joli succès, y compris aux Etats-Unis où l'album sortira sous le titre "Expresso".

Malheureusement, le groupe va prendre un tournant pour le pire, avec les départs de Malherbe, Moze et Holdsworth, laissant un Pierre Moerlen seul avec sa bande de percussionistes pour la suite de l'aventure.

On retrouvera Holdsworth par la suite chez Tony Williams, Jean-Luc Ponty, UK, Bruford, Stanley Clarke avant sa carrière solo dans les années 80.

© Pascal "Minibulles" Schlaefli

Shadows Of Urba City

7 Avril 2014

Partager :     J'aime

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte