Magazine Design et Architecture

CESKY KRUMLOV (République tchèque)

Publié le 08 avril 2014 par Aelezig

Encore une de ces charmantes petites villes comme je les aime tant, qui ont su ou pu garder leur âme historique.

zz01

Český Krumlov se trouve en Bohême du Sud. Elle était nommée Krumau par la population germanophone avant la Seconde Guerre mondiale.

Le centre historique est classé au patrimoine mondial par l'Unesco depuis 1992.

La fondation de la ville et du château date de la fin du XIIe siècle au bord de la Vltava qui était une importante voie de communication en Bohême. En 1302, la ville et le château appartiennent à la maison de Rosenberg.

zz05

L'empereur Rodolphe II du Saint-Empire prend possession de la ville en 1602 et la donne à son fils. Plus tard, l'empereur Ferdinand II du Saint-Empire la donne à son tour à la maison de Eggenberg. De 1719 à 1945, le château appartient à la Maison de Schwarzenberg.

Une grande partie de l'architecture de la vieille ville date du XIVe siècle au XVIIe siècle et relèvent des styles gothique, renaissance et baroque.

La ville fait partie de l'Empire d'Autriche en 1806 et de l'Autriche-Hongrie en 1866. 8662 habitants y vivent en 1910, dont 7367 Allemands et 1295 Tchèques.

zz04

Après la Première Guerre mondiale, Český Krumlov fait partie de la Haute-Autriche en République d'Autriche allemande.
En novembre 1918, les troupes tchèques occupent la ville. Pendant l'Entre-deux-guerres, la ville appartient à la Tchécoslovaquie. Entre 1938 et 1945, elle est annexée au Troisième Reich, en tant que partie du territoire des Sudètes. Les Allemands sont expulsés après la Seconde Guerre mondiale et la restauration de la Tchécoslovaquie.

Pendant l'ère communiste, Český Krumlov tombe à l'abandon, mais depuis la Révolution de velours, la ville a été restaurée. Elle est depuis lors devenue un important centre touristique et culturel.

C'est aussi la ville d'origine de la mère du peintre Egon Schiele, chef de file de l'expressionnisme autrichien. Souhaitant s'éloigner de Vienne, Egon Schiele s'y installe en 1910, avec sa compagne et modèle. À l'époque ce couple non marié ne passe pas inaperçu et, en transposant à la campagne les mœurs permissives de la ville, Schiele heurte de front ses voisins qui le voient en outre faire poser une jeune fille nue dans le jardin en terrasse...

zz02

L'un des monuments emblématiques de la cité est le château, campé sur une hauteur dominant la ville. Il est relié au reste de la vieille-ville par une rue en pente raide et par un pont enjambant ses anciennes douves. Passé la porte principale, un jeu de cours successives, décorées de sgraffites et de peintures murales, conduit à un théâtre baroque et à des jardins. Ceux-ci conservent une fontaine rococo, ainsi qu'un pavillon de plaisance où sont données des représentations théâtrales durant la période estivale. Si le château conserve une tour médiévale ornée de peintures de 1590, la majeure partie des bâtiments a été reprise dans les styles baroque et rococo. À l'intérieur, la « salle des masques » est l'une des pièces les plus représentatives des fastes d'autrefois. Cette salle de bals est ornée de peintures en trompe-l’œil réalisées par Josef Lederer en 1748, sur le thème de la commedia dell'arte.

zz03

La basilique Saint-Guy est l'un des sanctuaires majeurs de la ville. Fondée en 1309, elle est basée sur un plan à trois vaisseaux, l'ensemble étant représentatif du style gothique flamboyant. L'intérieur conserve quelques fresques et abrite la sépulture de Guillaume de Rosenberg.

Visitée en 2008

D'après Wikipédia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog