Magazine Entreprise

GreenHopping : Le Routard en mode durable

Publié le 08 avril 2014 par Djlethal86

GreenHopping : Le Routard en mode durable

Capture d’écran 2014-04-08 à 21.30.51 avr 08 2014 Browse archives for avril 08, 2014 0

No comments yet.

Add your comment Posté dans

Initiatives

Spread the love
GreenHopping : Le Routard en mode durable
Denis Tous les articles de Denis

C’est le mois d’avril, ça sent bon le printemps et beaucoup commencent à chercher des destinations de vacances pour l’été qui se profile. Et pourquoi ne pas rester fidèle à vos valeurs en choisissant une destination durable ?

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir GreenHopping, une toute nouvelle web application qui se donne pour mission de vous aider à sélectionner votre prochain spot de vacances en fonction de critères de responsabilité sociale et environnementale. Porté par une petite équipe de jeunes engagés et motivés, voilà un beau projet qui devrait inspirer vos futurs voyages !

Mais nous laissons Roxane, à l’initiative du projet, vous présenter le site de manière plus approfondie…

Comment le projet Greenhopping est-il né ?

GreenHopping est né à la suite d’un stage de 5 mois d’un membre de l’équipe, Roxane, chez ECOTRANS, un réseau européen sans but lucratif, composé d’experts et d’organisations jouant un rôle clé dans le secteur du tourisme européen. Sa  mission est de rassembler les parties prenantes du tourisme européen en Europe et dans le monde, afin de rendre le tourisme plus durable.

 Quelle est la taille de votre équipe ? 

Notre équipe se compose de 5 membres principaux, Roxane, Matthieu, Hélène, Andries et Guillaume. Les trois premiers membres gèrent chacun leurs réseaux en Europe (dans le cadre de collaborations avec des destinations, des programmes de certification, des chaînes d’hôtels etc.) et ont des compétences propres (Marketing, management, finance). Andries, quant à lui, développe notre site internet. Enfin, Guillaume, le GreenHopper, a droit au job de rêve : il voyage dans toute l’Europe pour découvrir les destinations dites « durables » et « vertes » (en d’autres termes, des destinations qui mettent en pratique des initiatives locales dans la mouvance du durable – par exemple : promouvoir la mobilité douce, zéro émission –).

Quelle serait, en trois mots, votre définition du tourisme durable ?

Définir le tourisme durable en 3 mots me semble difficile. Le tourisme durable est un concept qui existe depuis quelques temps déjà et a sa propre définition mais celle-ci est plus « institutionnelle » que « pratique ». Dans la logique des choses, les trois mois serait : environnement, respect, responsabilité, si on s’en tient à la définition de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Mais dans les faits, le tourisme durable peut signifier différentes choses en fonction de la partie concernée :

-  voyageur : si un touriste voit le durable comme associé au bio ou organique, l’autre pourrait parfaitement voir cela en lien avec le côté « vert » de la destination (sa nature)

-  restaurant : le durable se mesure à la saisonnalité et proximité du produit

-  la destination dans laquelle nous nous trouvons : la définition du tourism durable peut varier d’un pays à l’autre en Europe (par exemple, dans les pays de l’Est, le tourisme durable est d’avantage associé au concept de « tourisme alternatif »).

Partant de ce constat, « tourisme durable » dans le cadre de GreenHopping serait défini par les trois mots clés repris ci-dessus, mais avec INSPIRATION comme le 4ème mot clé. Nous voulons en effet montrer à nos visiteurs que le durable dans le tourisme est concret, pouvant être réalisé par la découverte d’entreprises et de destinations engagées dans des démarches de durabilité et contribuant au « better living ». Qui plus est, ce n’est pas une forme de tourisme à part entière mais bien le durable qui peut être présent dans toutes les formes de tourisme.

Comment les destinations et bons plans mis en avant sur le site sont-ils sélectionnés  ?

L’expertise d’Ecotrans est essentielle en matière de sélection des offres sur GreenHopping. Les entreprises et les destinations ne peuvent pas s’enregistrer directement en ligne et doivent remplir des critères de base. Une partie de ces critères s’alignent sur ceux définis par Ecotrans.

Voici par exemple la définition d’une « destination verte » :

Une destination verte est une destination

  • engagée et consciente de son niveau de durabilité
  • reconnue et/ou certifiée pour son travail en faveur du développement durable
  • qui propose des entreprises et services engagés / certifiés / reconnus pour permettre une expérience de voyage responsable

Cependant, nous essayons d’aborder la thématique -qui peut parfois sembler lourde pour le consommateur-  autrement, avec une perspective plus « fresh » (a fresh perspective on sustainable tourism). Si, par exemple, une destination a un beau potentiel ou densité d’offres durables, celle-ci est naturellement éligible.

En ce qui concerne les entreprises, nous nous basons sur les labels et sur des critères de base de performance, facilement identifiables et identifiés comme étant durable (par exemple des visites guidées en « sight jogging », qui allie sport et visite guidée).

Quel est le programme du « GreenHopper » pour les mois à venir  et comment aborde-t-il les destinations pour dénicher les bons plans responsables ?

Les 2 prochaines destinations de notre voyageur seront Kuldiga en Lettonie et la Poméranie occidentale en Allemagne, toutes deux élues destinations européennes d’excellence (EDEN). Il va à la rencontre des locaux mais aussi des responsables des destinations qui organisent son séjour afin de tester concrètement les offres dites durables.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les labels que vous décernez ? 

Nous n’accordons pas de labels. Nous identifions des bonnes pratiques basées sur des critères minimum de durabilité, touchant ainsi les sphères environnementales, sociales et économiques. Chaque entreprise identifiée par GreenHopping se retrouve après évaluation par Ecotrans dans la base de données de Destinet. En suivant des exemples de bonnes pratiques, les entreprises et destinations touristiques peuvent améliorer leurs performances environnementales, sociales, culturelles et économiques avec des mesures innovantes et donc contribuer à la compétitivité économique et au développement durable dans leurs régions.

Combien de destinations sont actuellement référencées sur la web application ?

Pour le moment, ce sont 4 destinations représentées (Bruxelles, Durbuy, Werfenweng, Gozo). D’ici un mois ce seront 10 destinations qui seront en ligne. A terme, notre objectif est d’accueillir plus de 500 destinations sur GreenHopping. Des destinations connues mais aussi moins connues du grand public mais qui valent largement la peine d’être visitées.

 Comment le projet est-il financé ?

Le projet tourne sur fonds propre pour le moment. Nous avons par ailleurs reçu une bourse et un subside de la Région Bruxelles Capitale.

 En pratique, comment utiliser la web application ? 

L’application est encore en mode bêta. Cela fait un peu plus de 2 mois qu’elle est ouverte au public. Nous invitons donc l’utilisateur à se laisser inspirer par notre carte interactive mais aussi parcourir les destinations y figurant en lisant certains articles ou en y trouvant aussi des choses à faire et des endroits où loger. Il faut s’attendre rapidement à de grands changements en matière d’ergonomie.

Pourriez-vous nous donner un exemple de destination responsable ainsi que quelques bons plans pour vivre cette ville en mode « tourisme durable » ?

Werfenweng est le meilleur exemple d’une destination responsable. Au cœur des Alpes, cette destination propose des services dits de mobilité douce, zéro-émission et accessible. Un voyageur qui viendra en train à Werfenweng, ou après avoir déposé ses clés  à l’office du tourisme, aura accès à une carte SAMO pour 8€. Celle-ci lui permettra d’avoir ensuite un panel d’activités gratuites: location de véhicules de tout type (segway, vélo, moto, voiture électrique… non-polluants bien sûr!), balades organisées, des bus gratuits reliant d’autres grandes villes, balade en calèche, balade en raquette, patinage, etc…

Et vous, avez-vous des bons plans pour voyager « responsable » ? Partagez-les dans les commentaires !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Djlethal86 1051 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine