Magazine Culture

Dernier Jugement de Jane Casey

Par Karine Simon @karine59630

Le 18 septembre 2014

Synopsis :

Pour l’opinion, un homme qui traque les criminels sexuels est un héros. Même s’il s’avère être un assassin redoutable, aux pratiques d’une rare violence. Aussi, lorsque deux pédophiles récemment sortis de prison sont retrouvés torturés et émasculés, la police ne semble pas faire grand cas de l’affaire. Mais peut-on impunément faire justice soi-même ? Pour Maeve Kerrigan, jeune enquêtrice talentueuse et déterminée, il ne fait aucun doute que rien ne peut légitimer de tels crimes. Tout en affrontant le sexisme de son équipe et l’incompétence de son supérieur qui semble s’acharner à saboter l’enquête, elle se jette à corps perdu sur les traces d’un serial killer bien plus dangereux qu’on ne veut le croire. Et tandis que, très vite, la violence des crimes s’intensifie avec la découverte d’un nouveau corps, celui d’un prêtre lui aussi accusé d’actes pédophiles, Maeve se retrouve brusquement au cœur d’un engrenage diabolique qui la menace personnellement…

couv2241016

Les premières lignes :

Si on m’avait interrogée sur mon métier, j’aurais menti et répondu qu’être lieutenant de police, comme n’importe quel boulot c’était beaucoup de routine et un peu d’excitation de temps en temps. En vérité, ce job ne ressemble à aucun autre, sauf sur un point : il y a les bons jours, et les mauvais. Mais dans cette profession les mauvais prennent vraiment, réellement, une dimension homérique.

Mon avis :

J’ai découvert il y a peu, un premier roman de l’auteur mettant en lumière le Lieutenant Maeve Kerrigan, j’avais beaucoup aimé, et j’avais donc hâte de me replonger dans ses aventures. C’est chose faite, avec Dernier Jugement.

On y retrouve les ingrédients qui avaient fait la réussite du premier tome. Maeve se retrouve chargée d’une enquête sur un meurtrier en série. Mais elle doit travailler en duo avec son nouveau supérieur, un homme qui s’il parait plus sympathique que son prédécesseur (en même temps ce n’est pas bien difficile, tellement l’autre était atroce), reste un macho, et a du mal à laisser Maeve prendre des initiatives.

Ici l’enquête tourne autour d’un mystérieux assassin qui s’amuse à torturer et à assassiner des personnes ayant purgées des peines pour pédophilie. Je dois dire que contrairement au premier tome, le début m’a paru un peu long à se mettre en place, je me suis un peu ennuyée. Mais après un premier tiers du livre, l’enquête va alors prendre un tout autre tournant, beaucoup plus intime, pour Maeve, et beaucoup plus intéressant et addictif pour le lecteur. Il va y avoir alors une histoire dans l’histoire. La première servant un peu de contexte à la seconde, comme c’était déjà le cas pour le précédent opus "Par le feu".

Ce que j’apprécie également dans cette série, c’est qu’on s’attache aux personnages, qu’on avait déjà rencontré dans le premier tome. En plus des enquêtes en cours, nous suivons également leur quotidien et les liens qui se font ou se défont entre les différents protagonistes du roman. C’est une chose que j’apprécie également dans les romans de Camilla Läckberg dont je suis complètement fan et que je suis heureuse de retrouver ici.

Bonne nouvelle, en faisant quelques recherches, j’ai vu qu’en version originale, il y a déjà 5 tomes au total mettant en scène Maeve Kerrigan, j’espère vraiment que Les Presses de la cité vont acheter les droits pour la France. Affaire à suivre !

Je remercie chaleureusement Les Editions Presses de la cité pour leur confiance.

Ce roman est disponible chez votre libraire depuis le 4 septembre 2014.

Cette lecture entre dans le challenge 1% de la Rentrée Littéraire 2014.

challengerl2014

6/6



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Karine Simon 2995 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines