Magazine Cuisine

Tous les Rieslings ne se valent pas... Mais j'ai bu quand même de jolis canons

Par Matlebat
Bonjour à tous,
Ouvert ces derniers temps quelques Rieslings, comme d'habitude, me direz vous, oui mais ce n'était pas des vins de Michel, dommage d'ailleurs :-) !
Tous les Rieslings ne se valent pas... Mais j'ai bu quand même de jolis canonsRiesling Domaine Hugel 2012 : Un nez sur le fruit typé agrume avec une note animal faisant très réduction, pointe capiteuse de qui fait miel. La bouche est tendue, vive des l'attaque, matière fraiche, sur le citron, l'agrume, note silex roche et cette pointe terpénique animal peu élégante. La finale est tendue dans un équilibre honnête sur le fruit blanc puis agrume, citron, note chèvrefeuille et fond toujours ce coté entre animal et terpénique qui masque la netteté. AB 85 (14)
Tous les Rieslings ne se valent pas... Mais j'ai bu quand même de jolis canonsRiesling, Domaine Albert Mann Furstentum 2012 : Un nez discret, agrume pamplemousse, note cire d'abeille, pointe un peu animal écurie qui disparaît à l'aération, fond roche tourbé léger. La bouche est ronde, grasse en attaque puis de la tension sur l'agrume, pamplemousse mûr, mandarine, note cire d'abeille, pointe miel. La finale est ronde, matière grasse, soutenu par une légère fraicheur sur l'agrume, pointe miel (léger sucre ressentie), fond cire d'abeille. Pas très complexe actuellement, assez pataud, lourd, manque de finesse, bref une déception pour ce vigneron que j'aime beaucoup et sur ce millésime. A attendre mais j'ai pas énormément d'espoir. B 87 (15)
Tous les Rieslings ne se valent pas... Mais j'ai bu quand même de jolis canonsRiesling, Domaine Bott Geil Schoenenbourg 2009 : Un nez salin, d'agrume citron, note cire d'abeille, tourbée, pointe de foin, puis mirabelle, fond plutôt fumé. La bouche est ample dans un profil amer, matière ronde avec une grosse pointe de gras, structure souple, sensation saline, sur l'agrume, puis fruit type mirabelle, note cire d'abeille, fond léger fumé/tourbé. La finale est ronde, souple, qui manque un peu de peps, persistance honnête de fruit typé mirabelle, puis agrume, profil amer, salin, fond foin humide. Un vin agréable, mais cette bouteille est moins bonne que la précédente bue il y a 2 ans. TB 88 (15,5)
Sinon, apporté à un déjeuner de famille :
Tous les Rieslings ne se valent pas... Mais j'ai bu quand même de jolis canonsPomerol, Chateau Rouget 2007 : Un nez expressif, gourmand, de fruit rouge mûr, notes marquées mais gourmandes d'élevage, avec un coté lacté, vanille, moka, pointe florale qui apporte de la fraicheur sur un fond fumé classe. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux, pas très dense certes, mais ample dans un profil amer, sur le fruit rouge mûr, note de vanille, pointe florale, fond fumé. La finale est fraiche avec une empreinte douce, profil amer et longueur honnête de fruit rouge, vanille fumé. Très bien fait, ça se boit tout seul. TB 89 (15,5+)
Tous les Rieslings ne se valent pas... Mais j'ai bu quand même de jolis canonsCôte Rôtie Domaine Duclaux 2003 : Un nez discret de cassis, note de suie, de lard, pointe poivre, fond fumé léger cuir. La bouche est robuste, grosse structure, tanins un peu rigide, c'est large mais massif, manque de dynamisme, de profondeur, c'est brut/rustique, sur le cassis, note d'encre, de suie fond lard cuir fumé. La finale est plus ronde, plus séduisante avec une pointe fruit rouge acidulé, note de suie, d'encre, fond de cuir et fumé. B 87 (15)
Enfin, une très bonne bouteille, hasard un Bourgogne ;-) !
Tous les Rieslings ne se valent pas... Mais j'ai bu quand même de jolis canonsPommard, Rebourgeon Mure Grands Epenots 2006 : Un nez séduisant de cerise noire, myrtille, cote acidulé, sureau, note de ronce, puis d'épice réglisse, pointe fleurie, fond sous-bois. La bouche est corpulente, large, ronde, profil plutot souple, tanins soyeux, un rien fluides, mais délicat, sur la cerise noire, la myrtille, note de ronce, d'épice réglisse poivre, fond sous-bois pointe moka. La finale qui garde de la fraicheur, chauffe un peu, et se vit ronde, ample, gourmande, sur le fruit acidulé, myrtille, la ronce, note épice, réglisse, fond sous-bois moka. Archétype du pommard fin, délicat et souple, plus que puissant... Excellent 92 (17)
Amicalement, Matthieu

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Matlebat 792 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines