Magazine Cuisine

Haut-Médoc : Cornélie 2008 et Castillon-Côtes de Bordeaux : La Croix Lartigue 2010

Par Daniel Sériot

Nous avons ouvert une bouteille de Cornélie 2008, pour voir s’il commençait à être abordé avec plaisir. Le vin a été mis en carafe deux heures avant la première dégustation. La finale n’était pas très avenante, avec des sensations de légères amertumes et une touche d’astringence ; le lendemain ses perceptions avaient quasiment disparu. Il faudra attendre 2018, si les bouteilles sont conservées dans une bonne cave pour en profiter pleinement.

La Croix Lartigue (7 hectares) située sur la commune de Belvès de Castillon est exploitée, en fermage, par Stéphane Derenoncourt, Julien Lavenu, et Simon Blanchard. Le vignoble (Merlot 70% et Cabernet franc 30%) est planté sur des coteaux calcaires surmontés d’une couche de graves, et sur des collines constituées de marnes. Les vendanges sont manuelles et les raisins sont vinifiés, en grains entiers, dans les petites cuves en inox. La fermentation malo-lactique est réalisée en barriques. L’élevage dure 18 mois (dont 6 à 8 mois sur lies) avec 60% de bois neuf et 40% de barriques d’un vin.

Nous avons débouché et mis en carafe une bouteille du millésime 2010, qui s’était remarquablement goûté lors d’une dégustation à l’aveugle consacré à ce millésime, en rive droite. Ce vin a été dégusté sur une durée  de 48 heures, il est superbe, mais il faudra attendre son dixième anniversaire pour commencer à en profiter pleinement.

 

P1010097

Haut- Médoc : Cornélie 2008

P1010091

La robe est assez profonde de couleur rubis. Le bouquet net et ouvert évoque les cerises mûres et fraîches nuancées d’arômes de léger cassis avec des notes légèrement épicées et florale (violette). L’attaque est veloutée, les tannins mûrs sont enrobés par une chair de bon aloi dans un corps fuselé et charpenté rehaussé de fruits mûrs et gourmands. La finale est un peu plus tannique, assez autoritaire, d’une bonne persistance, fraîche, fruitée et florale, avec quelques amers et une très légère astringence qui s’estompent, lors de la deuxième dégustation. Note potentielle 15/15,5, note plaisir 14.

Castillon-Côtes de Bordeaux : La Croix Lartigue 2010

P1010098

La robe est profonde, avec un liseré de teinte violine. Le nez est intense et séduisant, avec des arômes de cerises noires, de cassis (jus), d’épices douces (cannelle dominante), de violettes, et d’élevage de qualité ( léger encens et thé fumé). La bouche est très veloutée en attaque, les sensations sont ascendantes, le milieu de bouche est dense, sphérique, concentré, bien en chair agrémenté d’intense fruits épicés. La finale est longue, puissante, avec des tannins au toucher"crayeux", d’une très bonne fraîcheur, intense dans son expression aromatique avec la persistance des saveurs décelées à l’olfaction. Note potentielle 16,5/17, note plaisir 15,5

P1010090

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines