Magazine Humeur

Du réseau social (en veux-tu ?)

Publié le 03 novembre 2014 par Homer62 @homer62
J'ai entendu l'autre matin, à la radio, qu'une étude tendait à prouver qu'Instagram devenait le réseau social numéro un pour les ados et jeunes adultes, respectivement devant Twitter et Facebook. Justement, Nicolas en parlait lui aussi dans un billet il y a quelques semaines: les réseaux sociaux et leurs dérives. Dans les grandes lignes, j'ai retenu de ce billet que l'ambiance dans les réseaux sociaux se dégradait, et que Twitter, principalement, avait perdu tout ce qu'il pouvait apporter le jour où ses utilisateurs se contentèrent de partager massivement des infos qu'on pouvait trouver ailleurs sans trop se forcer. Twitter n'étant pas un agrégateur de flux, ça fait un moment que j'ai lâché l'affaire...
Parlons-en, justement.
Instagram, qui se révèle donc être le must: j'y détient un compte que j'utilise principalement pour partager deux ou trois clichés, mais surtout pour les retoucher en vitesse et les publier sur Facebook. J'avoue avoir un mal de chien à m'y mettre, mais bon, je suppose que les gens aiment bien regarder des images sur les réseaux sociaux. Bouffe, chatons, travaux publics, on y trouve de tout mais je n'en suis pas utilisateur actif... 
Twitter...: j'aimais bien, au début. Quand on était une communauté. Je me levais le matin avec mes colocs de Twitter, je rentrais le soir et j'y étais comme accoudé au comptoir du bistro, à refaire le monde, partager des flux inédits et des billets de blogs originaux (bien souvent issus de ma blogroll quand même). On se disait simplement bonjour. Et comme l'a noté Nicolas, arriva le moment où les #hashtag sont apparus, les twittos ont commencé à commenter la télé et les sites de presse relayaient leurs flux à travers l'oiseau. Bref, j'ai vite laissé tomber, seules quelques conversations privées apportant encore un peu d'intérêt au truc. Le rythme est devenu fou, on loupait plein de choses qui n'avaient finalement que peu d'intérêt.
Facebook: c'est ringard. Il parait. N'empêche que c'est là que je retrouve mes amis, qu'on y échange le plus d'infos intéressantes et qu'on peut encore discuter sans être largué dans le rythme des flux mis à jour.... J'y publie mes états d'âme, y commente ceux des autres et partage des articles vraiment originaux, pas ceux qu'on lit dans la presse quotidienne. On y rit encore. C'est ringard mais communautaire quand même. L'arrivée d'Ello, clone de Facebook vertueux mais sans plus, n'y changera rien. Seule, la lassitude réussira à voir s'éteindre les comptes des plus anciens utilisateurs. D'abord actifs, puis observateurs et enfin, absents. La vie, la vraie, les rappellera.
C'est d'ailleurs cette même vie qui me prend tant de temps que j'en ai beaucoup (beaucoup) moins à consacrer au blogage en général. C'est aussi un phénomène d'érosion qui touche notre blogosphère...
Et vous, qu'en pensez vous? Votre blog perd de son rythme, bloguer est-il devenu plus une habitude qu'une passion? Quid des réseaux sociaux? Actif ou passif?

posted from Bloggeroid


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Homer62 237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte