Magazine Culture

« Chemins » de Michèle Lesbre : Avec le temps va …

Par Alyette15 @Alyette1

« Chemins » de Michèle Lesbre aux Editions Sabine Wespieser

« Leur présence sur le vieux pont était une étrange et vertigineuse ellipse entre mon enfance, leur vieillesse et la mienne, qui me rapprochait d’eux, de tout ce que nous avions partagé sans en avoir eu conscience, mais plutôt avec la désinvolture des jours heureux. Je n’avais plus d’âge, eux non plus. Je les voyais dans leur jeunesse et j’aurais aimé qu’ils me voient vieillissante, ainsi s’estomperait le mystère des êtres dont on ignore tout un pan de leur vie, celui d’avant notre naissance, et d’après notre mort. » Extrait « Chemins »

1ère de couverture

1ère de couverture « Chemins » de Michèle Lesbre aux Editions Sabine Wespieser


Au commencement il y a l’eau.
Celle des canaux et des bords de Loire. Claire ou sinueuse, engourdie sous les sables ou corsetée par l’écluse elle est cet environnement où la narratrice décompose sa cartographie intérieure pour voyager sur les traces du passé.

Au commencement il y a l’image d’un homme. Un inconnu bien mis sous un réverbère plongé dans la lecture de Scènes de la vie de Bohème d’Henry Murger dont on comprend qu’il est ce signe du destin par lequel la narratrice  renouera avec son enfance.

Car le roman de Murger n’est pas un roman comme les autres mais celui que lisait son père. Cette figure paternelle dont son imaginaire a capturé l’odeur et les contours élégants vite assombris par les heures silencieuses du mariage. Car en dépit du souvenir laissé par cette lecture paternelle évoquant un monde libre mû par les ondulations de la poésie, c’est à une enfance plus prosaïque que la narratrice fut confrontée. Tiraillé entre ses aspirations profondes et les injonctions du réel, goguenard et hâbleur lors des réunions de famille, ombrageux et colérique dans l’intimité, le père s’inscrit dans la dualité. Cette dualité dont la narratrice finit par creuser le sillon.  Elle aussi tour à tour éprise de rencontres et fuyante dès que celles-ci tricotent des liens trop étroits. S’échapper.

Frémissante dans sa robe fleurie elle boit du vin à l’ombre de l’écluse et se plait à épier les bruits que la nuit laisse. Parfois à ses côtés un chien jappe tandis qu’elle fait escale parmi ses figures aimées surgissant au gré de ses contemplations. Entre les bras d’un marin d’eau douce, qui pressent sa nature aventureuse, elle oublie un temps le ressac de son enfance et au petit matin le corps encore vibrant de désir elle quitte le canal pour semer ses bleus à l’âme. A ses côtés ondulent à nouveau les êtres chers : ses grands-parents, sa mère élégante et froide corsetée dans son tailleur, et enfin le père ou cet intime étranger qui rêvait de bohème.

A l’aide d’une langue classique et racée, Michèle Lesbre renoue avec la musicalité d’une réminiscence apaisée. Un apaisement entre ombre et lumière qu’elle vient quêter sur les berges d’un fleuve où elle passa son enfance. Aux chemins de la confrontation douloureuse la romancière préfère ceux de la nostalgie. Cette cicatrice qu’on chérit et dont le refrain mélancolique vous laisse « Sur ce sentiment inconnu dont l’ennui, la douceur obsèdent et sur lequel on hésite à apposer le nom, le beau nom grave de tristesse. »

Michèle Lesbre s’inscrit dans la lignée rare des romancières dont la prose est rythmée de volutes Modianesques et c’est avec la certitude d’avoir approché un certain éclat littéraire que l’on referme ce si beau roman des origines.

Astrid Manfredi, le 23/02/2015

Informations pratiques :
Titre : Chemins
Auteure : Michèle Lesbre
Editeur : Sabine Wespieser
Nombre de pages : 142
Prix France : 16 euros

Photo de l'auteure

Photo de l’auteure

Évaluez ceci :

J'aime :

J'aime chargement… Catégorie : Le coin des romans, Mes recommandations culturelles Mots-clés : écriture féminine, blog cultur'elles, Critique littéraire, Michèle Lesbre, Murger, Patrick Modiano, poésie, Rentrée littéraire janvier 2015, romancière, Sabine Wespieser éditeur, Scènes de la vie de bohème

Navigation des articles

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alyette15 9566 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines