Magazine Environnement

Plus de 4 450 ha d’arbres plantés au Maroc pour la campagne 2014-2015

Publié le 25 février 2015 par Massolia

Plus de 4 450 hectares ont été reboisés dans trois régions dans le cadre de la campagne 2014-2015. Il s’agit du Grand-Casablanca, de Chaouia-Ourdigha et de Doukala-Abda, selon la Direction régionale des eaux et forêts et de lutte contre la désertification.
Ce programme de reboisement rentre dans le cadre de la lutte contre la déforestation qui a permis la constitution de 85 760 ha de plantations forestières. Il s’inscrit aussi dans le Plan décennal du Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification.
Le programme a été engagé dans les zones prioritaires des bassins versants atlantiques d’oueds Mellah et N’Fifikh. Il a été combiné avec les traitements biologiques sur 160 ha de terrains privés, les parcelles de régénération des écosystèmes forestiers de chêne-liège et de thuya dans les forêts naturelles de Benslimane, Aïnkhil et d’Aachach (province de Settat).
En outre, ledit programme a été combiné avec le traitement biologique des forêts dégradées de Béni Zemmour et de Smaâla par les plantations d’eucalyptus, le renouvellement du grand ensemble de reboisement dit Boulaâouane (Province d’El Jadida), ainsi que la consolidation et l’extension de la forêt de Bouskoura du Grand-Casablanca sur 153 ha.
En plus des 4 450 ha reboisés, 11 périmètres d’améliorations sylvo-pastorales sont en cours de plantation sur une superficie de 1 600 ha à base d’Atriplex, d’Acacias, de Cactus et de Lycium. Ils se trouvent essentiellement dans les zones à très forte pression pastorale : plateau central de Khouribga et plateau de phosphate de Youssoufia.
Le programme vise aussi à la stabilisation de 5 km d’édifices dunaires dans la frange côtière Atlantique de la province de Safi permettant à terme le traitement biologique de 50 ha par la plantation d’espèces adaptées.

Avant la réalisation du programme, 3,8 millions de plants forestiers ont été produits dans les 6 pépinières forestières relevant de la DREFLCD du Centre pour un coût global de 4,7 millions de DH. L’objectif est de pourvoir les 39 périmètres de reboisement, de régénération, de lutte contre l’ensablement et d’amélioration sylvo-pastorale.
Par ailleurs, l’élevage de plants forestiers a porté sur plus de 20 espèces, dont une importance de premier plan fut réservée aux essences naturelles, en l’occurrence le Chêne-liège, le Thuya et le Pin d’Alep. Une dotation de l’ordre de 700 000 plants forestiers de cyprès, caroubier, eucalyptus sp, acacias, faux poivrier, myoporum a été réservée à la subvention en nature aux privés.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Massolia 4531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog