Magazine Culture

Il était une fois, tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa James

Publié le 25 février 2015 par Emilie Martinez @ptitelily01
Il était une fois, tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa JamesIl était une fois, tome 1 : Au douzième coup de minuit Il était une fois, tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa JamesAuteur:Eloisa James.Édition: J'ai LuPublié en: 2012.Genre: Romance, Historique.Il était une fois, tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa JamesRéduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Mariana. L'odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout , la future épouse doit être présentée au prince Gabriel. Par un coup du sort, Victoria ne peut se rendre au château. C'est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu'arrogant. Un prince pour qui son coeur vacille, mais que le destin s'acharne à lui dérober. Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ?
Et si les contes de fées existaient ?
Il était une fois, tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa JamesJ’avoue que j’ai beaucoup de préjugés face à la collection passion et aventure de chez j’ai lu, j’ai peur que cela soit comme les vieux Harlequins que lisaient nos grands-mères. J’ai donc commencé ce livre avec beaucoup d’appréhension et d’hésitation et, pourtant, j’ai sauté sur l’occasion que m’offrait le book club de Livraddict pour pouvoir me plonger dedans. Je sais, c’est assez contradictoire. Mais je voulais absolument lire cette série dont on entend souvent beaucoup de bien, pour pouvoir me faire mon propre avis. Je dois vous dire que je suis assez mitigée sur ce livre-là. J’ai adoré, mais qu’à partir de la moitié du livre et j’ai bien failli abandonner avant d’arriver à cette moitié. Il faut dire que la phrase où elle le voit pour la première fois et qu'elle le décrit, j’ai bien failli fermer mon livre tellement que cela me faisait penser à du Harlequin. Mais comme je suis assez curieuse, je l’ai quand même continué et je ne suis pas déçue de l’avoir fait. C’est vrai que pour ce coup Eloïse James nous offre un vrai conte de fées revisité, à sa façon et d’une manière bien plus sympa, je trouve. Même si on a du mal à date l’histoire vu que l’auteur nous laisse dans le flou total, ce qui n’est pas plus mal, parce que dans un sens cela nous choque bien moins de voir des mariages arranger par-ci par-là. Cela m’a même paru tout à fait naturel. Et en même temps je m’attendais à un peu plus de modernisme dans ce Cendrillon. Notre entrons donc dans la vie de Kate, qui a le rôle de Cendrillon, donc, nous savons forcément qu’elle est la bonne à tout fait et qu’il y a forcément une méchante belle-mère et une demis sœur horrible et capricieuse. Jusque-là rien de bien différent. Mais EloIsa James va apporter sa propre griffe en quelque sorte sur la suite des événements, et je pense que c’est là que tout devient vraiment intéressant. Parce que malgré que vous sachiez pertinemment comment la fin sera, forcément heureuse vu que c’est un conte. Vous restez quand même accroché et ancré dans le livre afin de lire avidement les pages pour avoir le mot de la fin. Oui, je me suis fait honteusement avoir, j’ai même espéré et pris peur en voyant le prince ne pas retrouver sa belle. Mais je n’en dirai pas plus en ce qui concerne l’histoire, je vous laisse découvrir l’originalité et la tournure que l’auteur a données à son conte de Cendrillon. Ensuite, je dirais qu’il n’a rien d’un conte de fées traditionnel, parce que oui les grandes filles attendent bien plus qu’un baiser chaste échanger entre la belle et le beau prince qui vous fera rêver le temps de la lecture. Et en même temps j’ai trouvé ses touches d’érotisme éparpillé avec soin et bien intégrer dans notre histoire, je n’aurais peut-être pas été aussi ancré s’il n’y a avait pas eu ce jeu de séduction et d’interdit mêlé à l’histoire de Cendrillon. Une fin sans surprise, même si pendant un court moment, j’ai bien cru que je n’aurais pas ma fin heureuse, je me suis fait prendre au jeu, je ne suis qu’une faible chose…
En conclusion, ce ne pas trop un coup de cœur, j’ai eu un début assez difficile pour ma part, mais je pense que mes préjugés m’ont un peu gâché ce début de roman. La fin a été explosive et vraiment sympa à lire. J’aime beaucoup les personnages et la façon dont l’auteur a su donner un peu d’originalité à ce conte très connu. Un conte parfaitement adapté pour les grandes filles que nous sommes, qui rêve encore du prince charmant même si nous prétendons le contraire, mais qui attende bien plus que d’un simple baiser échangé entre la belle et son prince.Il était une fois, tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa James4/5Il était une fois, tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa JamesIl était une fois, tome 2

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emilie Martinez 3284 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines