Magazine Culture

RESSACS / Création > Agnès Limbos et Gregory Houben – cie La Gare Centrale

Publié le 25 février 2015 par Sa

RESSACS / Création > Agnès Limbos et Gregory Houben – cie La Gare Centrale

RESSACS

Par la compagnie Gare centrale

Du mardi 17 au dimanche 29 mars

Du mardi au samedi à 20 h, les dimanches à 17 h.

Les jeudis 19 et 26 à 14 h 30.

Création 2015
Durée:1h10

Tragi-comédie sociale sur table

Perdu en pleine mer, un couple dérive sur un minuscule rafiot. Pris dans la tourmente, ils ont tout perdu. Plus de maison avec son french garden, plus de voiture chic et confortable, plus de whisky à 18 heures. La banque a tout repris. Au moment où tout espoir semble envolé, ils accostent sur une île et découvrent des ressources naturelles inexploitées par les habitants. Et si c’était le moyen de remonter la pente ? Encore faut-il que le rêve de l’un soit toujours en phase avec le rêve de l’autre… L’artiste belge, maestra du théâtre d’objets et comédienne de haute volée, retrouve le trompettiste Grégory Houben, son partenaire dans le spectacle Troubles. Le duo, assis devant une table, déplace les objets avec une grande précision, attirant notre regard sur un détail pour un effet zoom, ou sur l’ensemble pour nous donner un plan large, comme dans un film. Le couple d’opérette chante et joue de la musique, en particulier de l’orgue de plastique.

Comme toujours avec Agnès Limbos, on est de plain pied dans le burlesque et le carton-pâte mais dans le fond l’émotion est assurément tragique. Ressacs, c’est l’histoire de Monsieur et Madame Tout-le-Monde qui se métamorphosent en monstres cupides.

Un spectacle sur la crise personnelle et politique, sur le pouvoir et la soif de l’or, qui met le doigt sur la banalité de l’oppression.

Ocean storm Agnès Limbos et Gregory Houben – cie La Gare Centrale" />Depuis toujours, Agnès Limbos aime les objets kitchs, surtout les miniatures. Elles les récolte, les classe, les entrepose et s’en sert comme d’une matière première pour ses spectacles. En juxtaposant des éléments qui n’ont aucun rapport entre eux, elle crée des associations d’idées et des tremplins pour l’imaginaire. Les petits chalets suisses, les figurines en plastique, les boules à neige et autres jouets manufacturés deviennent alors des métaphores de nos rêves et de nos angoisses. Sans ironie, mais avec beaucoup d’humour, elle joue avec ces « lieux communs » pour subvertir les stéréotypes et aller au plus profond des émotions.

Depuis trente ans, au fil des spectacles nés au sein de sa compagnie Gare centrale, Agnès Limbos élabore une forme singulière de théâtre concret et poétique. Les objets, le jeu clownesque et le texte se conjuguent pour raconter le ridicule et

la cruauté du monde, non sans tendresse, depuis Petit Pois, premier spectacle personnel, jusqu’à Conversation avec un jeune homme, où se rencontraient une vieille lady et un jeune faune des bois. Actrice-créatrice, Agnès Limbos confie la mise en scène de Ressacs à Françoise Bloch, qui avait déjà accompagné Petites Fables, le grand succès de la compagnie. Avec d’autres compagnies comme le Théâtre de Cuisine et le Vélo Théâtre, Agnès Limbos est de ceux qui ont ouvert un nouveau chemin pour le théâtre « avec » des objets. Elle transmet sa démarche théâtrale en accompagnant de jeunes artistes dans le cadre de « Squattages poétiques » et en donnant de nombreux stages de formation. Il y a chez cette artiste bruxelloise une forme d’esprit surréaliste belge, ce surréalisme qui s’attaque au langage et à la banalité pour les pousser jusque dans leurs retranchements.


Au Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette

73, rue Mouffetard – 75005 Paris

Réservation par téléphone du mardi au samedi de 14 h 30 à 19 h au 01 84 79 44 44 ou par internet http://www.lemouffetard.com

Tarifs : TP 18€ / TR 14€ ou 12€

Cie Gare centrale

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sa 245 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine