Magazine Culture

Psyché

Publié le 26 février 2015 par Stéphanie @Sariahlit
PsychéEleonori Damien
208 pages
Et si la fin du monde tel que nous le connaissons ne dépendait que d'un seul homme ?
Léo Liberati est un père de famille miné par la routine. Écrivain sans avenir, il se voit contraint de cumuler plusieurs emplois, dont journaliste en faits divers, afin d'assurer la situation de sa famille. Pourtant, le matin du 19 décembre 2012, toute sa vie va basculer.
Après un accident aux allures surnaturelles, Léo se réveille à l'hôpital et se retrouve accusé de meurtre. Trois jours avant la fin du monde, il n'aura qu'un seul but : comprendre. À la croisée de plusieurs destins, une aventure entre rêve et réalité, folie et raison, va alors débuter.

Extrait :
« Les humains s'obstinaient à croire que tout obéissait à la même logique que la leur : l'apocalypse se devait d'être brutale et spectaculaire : une météorite sur New York, un tremblement de terre à Los Angeles, un tsunami à Tokyo, etc. Jamais aucun d'eux n'envisagerait une fin insidieuse, discrète et sournoise. À l'image de l'Être à l'origine de tout. Déroulant le fil de la fatalité au nez de l'humanité, semant la mort comme on déplace ses pièces sur un échiquier. Léo était cependant certain d'une chose : un jour, dans un éclair de lucidité, un homme ou une femme se rendra compte de cette supercherie. La vérité éclatera alors, implacable et tellement logique qu'elle sera d'une évidence incontestable. Et ce jour-là, l'humanité saura. »
Avis de Delphine :
Le roman s'ouvre sur l'évasion de Léo de l'hôpital. Elle est décrite de façon très mystérieuse, on ne comprend pas vraiment ce qu'il se passe ni la raison des propos qu'il tient. Puis, on découvre un personnage maléfique, extrêmement étrange, et là, c'est le flou total au niveau de l'histoire : je n'ai rien compris à ce que je lisais, et pourtant, je ne manquais pas de concentration. Je dois reconnaître que c'est assez dérangeant de commencer un livre de cette manière, mais au fil des pages, je me suis rendue compte que c'était probablement l'effet recherché.Je me suis donc concentrée sur l'histoire de ce fameux Léo, un petit écrivain qui ne perce pas et qui doit cumuler plusieurs boulots. J'ai vraiment aimé ce personnage parce que je l'ai trouvé très attachant et touchant : j'ai senti sa détresse lorsqu'il est accusé de meurtre, alors qu'il est tellement sincère dans ses émotions. Inutile de vous dire qu'aussitôt l'accusation portée, j'ai voulu savoir qui était derrière tout ça. Est-ce lui qui a tué sa femme et sa fille ? Ou est-ce un coup monté ? Et puis tous ces phénomènes étranges autour de lui...Passée la première impression d'étrangeté du roman, je n'ai pas pu ralentir ma lecture tant il me tardait de comprendre le pourquoi du comment. Chaque chapitre apportait son lot de révélations et j'ai été passionnée !La fin est vraiment géniale, largement à la hauteur de tout le reste du roman ! Avec un personnage très attachant et un monde très étrange et mystérieux, l'auteur a su m'entraîner dans son récit. Une très bonne lecture !
Chroniqué pour Sariah'lit dans le cadre du projet "A la découverte d'auteurs francophones".
Le blog de Delphine : http://bibliotheque-ambulante.skyrock.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphanie 12085 partages Voir son blog

Dossiers Paperblog

Magazines