Magazine High tech

Google réorganise ses activités européennes

Publié le 26 février 2015 par _nicolas @BranchezVous
Google réorganise ses activités européennesBrionv">">

Selon le Financial Times, Google va unifier ses deux principales divisions européennes. L’objectif est de simplifier sa structure, mais aussi d’améliorer ses relations avec le Vieux Continent, où l’entreprise américaine est confrontée à de multiples enquêtes et polémiques.

Visiblement, Google tente de calmer les tensions en Europe, où ses méthodes et agissements à l’égard de données personnelles des citoyens ont été critiqués à maintes reprises dans les médias ces derniers temps. Le géant de la recherche va ainsi réorganiser sa structure européenne dans l’espoir de travailler plus étroitement et efficacement avec ses partenaires commerciaux, mais aussi d’attendrir les politiciens.

Google va unifier son unité responsable du nord et de l’ouest de l’Europe avec celle qui couvre l’Europe de l’Est et l’Europe méditerranéenne afin de former une seule entité.

Selon les informations obtenues par le Financial Times, Google va unifier son unité responsable du nord et de l’ouest de l’Europe avec celle qui couvre l’Europe de l’Est et l’Europe méditerranéenne afin de former une seule entité. Son quartier général demeurera à Dublin, et les changements prévus ne devraient pas se traduire par des pertes d’emplois.

Cette nouvelle entité sera dirigée par Matt Brittin, vice-président de Google au Royaume-Uni et responsable des activités du nord et de l’ouest du continent. Carlo d’Asaro Biondo, responsable des activités européennes du sud et de l’est de l’entreprise, sera réaffecté à la direction des partenariats commerciaux.

Sans pour autant clairement confirmer les intentions de Google, Brittin laisse présager de grands changements pour les divisions européennes aujourd’hui sur le blogue de l’entreprise.

«Pour que l’Europe atteigne son plein potentiel, nous devons ouvrir la voie pour les entreprises en ligne», affirme-t-il. «Le monde numérique a besoin d’un marché unique qui reflète celui déjà en place dans le monde physique. En devant composer avec plus de deux douzaines de réglementations et de cadres législatifs, les entreprises éprouvent de sérieuses difficultés quand vient le moment de vendre, croître ou embaucher à travers les frontières. La Commission européenne a identifié à juste titre le marché unique numérique comme l’une des grandes priorités de l’Europe.»

En lien avec cette problématique, Brittin annonce ainsi que Google s’engage à former un million d’Européens à parfaire leurs compétences numériques d’ici 2016.

«Nous allons investir 25 millions d’euros supplémentaires pour élargir nos programmes actuels et les transposer à de nouveaux marchés à travers l’Europe afin de former les plus petites entreprises sur les compétences numériques dont ils ont besoin. Nous allons construire un centre de formation à l’échelle européenne et offrir de la formation en ligne aux entreprises des quatre coins de l’Europe.»

Abus de position dominante

Depuis quatre ans, Google est l’objet d’une enquête des autorités européennes de la concurrence afin de déterminer si l’entreprise est coupable d’abus de position dominante, en particulier dans le secteur de la recherche web. Malgré plusieurs tentatives, l’entreprise américaine n’est toujours pas parvenue à obtenir un règlement à l’amiable.

De son côté, la Russie a ouvert une enquête similaire, portant toutefois sur la position de Google à l’égard de son système d’exploitation mobile Android.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine