Magazine Santé

ALLERGIE aux cacahuètes: Vers un nouveau test sanguin ultra-sensible – Analyst

Publié le 27 février 2015 par Santelog @santelog

ALLERGIE aux cacahuètes: Vers un nouveau test sanguin ultra-sensible – AnalystCe nouveau test sanguin ultrasensible pour l’allergie à l’arachide nous est présenté par des chimistes de l’Université du Connecticut dans la revue Analyst de la Royal Society of Chemistry. Une innovation très attendue, alors que les tests actuels d’allergie à l’arachide ne sont pas très fiables quand il s’agit de diagnostiquer la gravité de la réaction allergique et que la prévalence de ce type d’allergie a plus que doublé en 10 ans, dans les pays occidentaux.

Comprendre le nouveau test nécessite de rappeler le processus de développement d’une réaction allergique. Chez les personnes allergiques, l’exposition à l’arachide entraîne le système immunitaire à libérer une protéine ou anticorps immunoglobuline E (IgE), qui lutte contre les molécules d’allergène d’arachide en se liant à elles. Cette libération d’anticorps entraine les cellules à produire de l’histamine, qui entraine l’apparition de toute une variété de symptômes comme des démangeaisons, le nez qui coule, la toux ou une respiration sifflante. Plus forte est la libération d’anticorps, plus importants sont les niveaux d’histamine générés, et plus sévère est la réponse ou réaction allergique.

Ces 3 chimistes de  » UConn  » ont développé un test plus sensible, capable d’estimer l’intensité de la réaction allergique possible d’un patient à partir de quelques gouttes de sang, sur la base de l’évaluation très sensible du niveau de ces anticorps. Jusque-là, rien de très nouveau, si ce n’est que le test filtre aussi les autres biomolécules et mesure précisément les niveaux d’anticorps qui se lient à des fragments de protéines très spécifiques, appelées peptides, et aux résidus d’hydrates de carbone, tous ces composés étant trouvés dans les arachides. Un progrès significatif, alors qu’avec les tests existants, la présence d’autres biomolécules peut fausser les résultats.

Pour permettre cette analyse plus fine du sérum sanguin de patients allergiques à l’arachide, l’équipe a attaché des micro-billes magnétiques aux échantillons d’allergènes. Les billes capturent l’IgE ce qui permet de détecter des concentrations d’anticorps beaucoup plus faibles de l’ordre de 0,5 à 1 picogramme par millilitre. Ici, les premiers résultats sont prometteurs, mais le délai de passage à l’utilisation en routine clinique encore incertain.

 » L’idée est de pouvoir utiliser ce principe pour étudier la biologie réelle de la réponse allergique aux arachides mais aussi aux autres produits alimentaires « , concluent les auteurs.

Source: Analyst (Royal Society of Chemistry) 2014 Nov 21 doi: 10.1039/c4an01544d Ultrasensitive carbohydrate-peptide SPR imaging microarray for diagnosing IgE mediated peanut allergy

ALLERGIE aux cacahuètes: Vers un nouveau test sanguin ultra-sensible – Analyst
Lire aussi: ALLERGIES chez l’Enfant: Du beurre de cacahuète en prévention? -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine