Magazine Sport

Quand la Boost Battle Run enflamme la Villette et tout Paris

Publié le 27 février 2015 par Cdusport @cdusport
Quand la Boost Battle Run enflamme la Villette et tout Paris PartagerTweeterPartagerMail Neuf mois se sont écoulés depuis le début de l'aventure Boost Battle Run d'Adidas qui a pris fin samedi 21 février à la grande Halle de la Villette en présence de Teddy Riner et Jo Wilfried Tsonga.Pour ceux qui sont passé à côté de ce grand évènement, nous vous expliquons le concept en quelques mots.Teddy Riner et Jo Wilfried Tsonga étaient présents à la finale de la Boost Battle RunTeddy Riner et Jo Wilfried Tsonga étaient présents à la finale de la Boost Battle RunLancée en mars dernier, la Boost Battle Run a rassemblé 10 communautés de runners urbains, qui se sont affrontées sur le terrain du et les réseaux sociaux, portant haut et fort les couleurs de leur quartier. De Pigalle à Jaurès en passant par Odéon et Batignolles, chaque groupe, emmené par son team leader, a investi les rues de Paris au cours de runs hebdomadaires à l’affluence toujours plus croissante. Chaque quartier, identifié par un blason, a ainsi parcouru plusieurs centaines de kilomètres d’asphalte avant de gagner son ticket d’entrée pour la grande Finale organisée à la Villette.Pour cette finale, Adidas avait investit et transformé la grande Halle en un grand circuit urbain de 260 mètres où les meilleurs runners de chaque équipe se sont affrontés lors des battles finales. A l'issue de cette grande battle, Boost Bastille fut sacré le champion de ce cette première édition.Boost Belleville, les vainqueurs de la finale de la Boost Battle RunBoost Bastille, les vainqueurs de la finale de la Boost Battle RunPour l'occasion Adidas a présenté ces toutes nouvelles chaussures de running et donné la possibilité à quelques chanceux dont moi même de tester les Ultra BOOST, "la meilleure chaussure de running jamais conçue", affirme Adidas.la adidas Ultra Boost, la meilleure chaussure de running?la adidas Ultra BOOST, la meilleure chaussure de running?L'Ultra BOOST s’ajuste de manière intuitive à la foulée du coureur, lui octroyant la restitution d’énergie sans égal de la technologie BOOST™, un soutien accru et un confort ajusté sur des centaines de kilomètres, et ce quel que soit l’environnement.Après quelques tours de pistes et une séance de fractionné, me voilà conquise.Je ne pouvais rédiger cet article sans vous raconter comment moi je me suis fait engrener la dedans. Tout a commencé lors du marathon Paris-Versailles où je me suis retrouvé aux pieds de la Tour Eiffel au milieu de centaines de runners, avec pour seul objectif, interviewer Teddy Rinner. Tout est allé de travers et je me suis retrouvé au jardin de Bagatelle pour l'arrivée des  Boost lors du run  mensuel de septembre. Dépitée de ne pas avoir réussi mon coup, je me suis fait remonter le moral par la team Boost Belleville au tour d'un brunch, où ils m'ont convaincu d'intégrer l'équipe.  Cela tombait bien, c'était bel et bien mon quartier. Depuis, j'ai commencé à courir, et lorsque je ne cours pas durant une semaine le manque se fait ressentir. Vous les runners comprendrez sans aucun doute où je veux en venir! Teddy Riner: "En France, même si on a un wagon de retard, on rejoint la locomotive de tête"Lors de cette finale, j'ai enfin pu interviewer Teddy Riner, mais aussi Clarisse Agbegnenou, la charmante marraine de Boost Belleville, comme quoi, tout est bien qui finit bien. CduSport: Comment as-tu vécu le Paris-Versailles au tout début de l'aventure?Teddy Riner:  Il y avait une super ambiance! Le fait de voir les gens qui venaient pour l'amour du sport et qui en bavaient, mais qui se donnaient  à fond et à l'arrivé en finale qui avaient l'impression d'avoir gagné la Coupe duMmonde. Ça fait plaisir de voir des gens qui ne font pas du sport à haut niveau mais qui se battent , qui aiment faire du sport et se dépasser.CDS: Comment vois-tu la montée du running depuis quelques années en France?TR: Je la vois oui, c'est flagrant. Et pour avoir vu dans les pays où le sport est très présent, comme au Brésil, aux Etats-Unis, là en France, même si on a un wagon de retard, on rejoint la locomotive de tête. Ca se développe, les gens commencent à faire du sport, dans la rue , dans les salles de sport, c'est très bien.CDS: Qu'est-ce que tu penses du concept de la Boost Battle Run?TR: C'est un super concept original qui donne de l'air. Pour avoir suivi tout ça sur les réseaux sociaux, c'est beau de voir des quartiers de Paris populaires se battre, mais tout le monde est content. Car même si chacun défend son quartier, il y a une vraie cohésion de groupe.CDS: Comment tu trouves les nouvelles Ultra BOOST?TR: Déjà je  les ai eu en avant-première, on m'avait dit que c'était très chaud pour les avoir... je suis super content et je me sens super à l'aise. J'en ai déjà commandé plusieurs autres paires. Ce que j'aime c'est qu'elles sont fun, cool et on peut les mettre avec un jean, ce n'est pas que pour faire du sport. Même si je chausse du 49 et demie ça ne se voit pas. Et mon podologue se plaint de moins en moins!Teddy Riner et Jo Wilfried Tsonga en plein sprintTeddy Riner et Jo Wilfried Tsonga en plein sprintAprès que Clarisse Agbegnenou ait acceptée de courir avec ses filleuls de Boost Belleville, voici son avis sur la Boost Battle Run: C'est vraiment un bon concept, surtout pour des personnes qui n'ont pas le temps , ni la motivation, parce qu'ils ne veulent pas courir toutes seules. Je pense que c'est très fun et ça aide beaucoup de personnes à aller courir en collectivité, en rigolant et pas se dire "Ho je dois aller courir, c'est chiant", mais plus de se dire, "c'est marrant c'est en famille". Clarisse Agbegnenou Finale de la Boost Battle Run: les runners avaient de l'énergie à revendre!Finale de la Boost Battle Run: les runners avaient de l'énergie à revendre! Si vous aussi avez envie de faire partie de l'aventure, ne vous en faites pas , car elle ne fait que commencer.  Fort du succès de cette première saison, avec officiellement plus de 10 000 inscrits, adidas annonce une deuxième  édition  du Boost Battle Run, qui prendra effet dès avril. Plus d’informations sont à venir sur le projet Boost Battle Run 2, ainsi que sur les courses du Semi-Marathon de Paris et de Paris-Versailles.Au plaisir de vous croiser sur le bitume parisien Je m'abonne à la Newsletter ! Rassurez-vous, vos données personnelles ne seront pas partagées. CES ARTICLES DEVRAIENT VOUS INTÉRESSER

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cdusport 4457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine